ARTICLE SUIVANTfermer

NLA PO: FR-Gottéron soigne son moral

LIRE LA SUITE

1L gr.3 PO: Sion-Nendaz sacré champion romand !

15/03/2017 à 23:04:37 Sion , Florian Melliard Article vu 9 399 fois
Trois matchs, trois victoires, c’est ainsi que Sion-Nendaz accède au titre de champion romand. Les Valaisans, constants dans leur série et forts de cette dernière victoire 8-3, ont maintenant pour objectif le titre suisse.
© Photo PH

Une première période à l’image de la série
Dès les premières minutes du match, l’opposition « jeunesse versus expérience » qui a caractérisé cette finale se manifestait à nouveau ostensiblement, une fois de plus au détriment de Star-Forward.

Alors que trois pénalités sédunoises offraient aux Vaudois quelques précieuses minutes d’avantage numérique pour ouvrir le score, leur chroniquement faible taux d’efficacité en power-play laissait l’occasion aux Locaux d’organiser leur défense, en s’appuyant notamment sur leur excellente relance/contre-attaque.

Quelques minutes plus tard venait le moment de l’inversion des rôles, une occasion que les Valaisans ne manquaient pas pour sanctionner aussitôt leurs adversaires avec un premier but. En réussissant en deux minutes là où la jeune équipe vaudoise échouait en six, les hommes de Dany Gelinas prenaient encore une fois un avantage décisif, à l’image de la série dans son ensemble.

Un retour dans le match avorté
Le club lémanique ne baissait cependant pas les bras et parvenait, en début de deuxième tiers-temps, à revenir dans le match en marquant son premier goal de la main de l’attaquant Loïc Mora. Si l’énergie et le talent étaient au rendez-vous, la continuité n’y était pas et Sion reprenait le dessus quelques minutes plus tard. «Nous avons très bien commencé les tiers-temps, mais la fatigue nous empêchait de garder le rythme sur la durée» expliquait l’entraîneur Laurent Perroton en fin de match (lire ci-dessous).

La formule gagnante
Défini comme «le moment faible du match» par le coach valaisan, l’ouverture du troisième tiers-temps voyait Star-Forward réussir un tour de force inattendu: deux goals en trois minutes. En ramenant le score à 5-3, Star-Forward se voyait pousser des ailes mais, une fois encore, cette situation n’était pas destinée à durer dans le temps.

Après que Dany Gelinas a demandé son temps-mort, les Valaisans ré-adoptaient la formule gagnante: un style à la fois assez structuré pour assurer une défense efficace et assez fort pour mener un jeu ambitieux. Quelques minutes plus tard, un sixième but pour Sion, bientôt suivi d’un septième et d’un huitième, achevait de briser les espoirs côté vaudois.

Facteurs décisifs
La formidable énergie déployée par Star-Forward avait porté à d’impressionnants résultats dans le deuxième match de la série, gagné de peu par le club valaisan. Une telle énergie, difficile à maintenir sur une durée de 60 minutes, ferait des miracles si elle était accompagnée d’une meilleure efficacité face à la cage.

En prenant un peu de recul, on s’aperçoit cependant que l’équipe des bords du Léman a déjà fait un miracle : avec une moyenne d’âge de 21 ans (!) et un budget inférieur à celui de la plupart de ses adversaires, l’équipe menée par Laurent Perroton a atteint un niveau remarquable.

L’équipe sédunoise, moins dynamique mais plus expérimentée, emploie son énergie de façon plus judicieuse et la combine avec des gestes bien appris sur les plans défensif, de la relance, de la contre-attaque et du power-play. En appliquant cette « formule gagnante » face à ses futurs adversaires de championnat suisse (dès le 25 mars), le club bas-valaisan mettra toutes les chances de son côté.


Dany Gelinas : « Objectif champions suisses »


© Photo PH

Quel effet cela vous fait-il d’être champions romands ?
Je suis content. C’est un objectif de plus qui a été atteint en direction de notre but, mais ce n’est pas le but final. C’est pourquoi ce soir nous pouvons faire la fête, mais tout de même de façon mesurée, car il reste encore beaucoup à faire.

Le but final c’est le titre suisse ?
Oui, c’est exactement cela.

Avez-vous déjà quelques renseignements sur les autres équipes ?
Pour certaines oui, je vais d’ailleurs pouvoir profiter de mon avance pour aller voir quelques-uns de leurs matchs et m’en faire une idée.

Pour revenir au match de ce mardi, on a senti une petite nervosité au début du troisième tiers, qu’est-ce qu’il s’est passé ?
Il y a eu deux moments faibles dans le match: les cinq premières minutes du match, où nous avions de bonnes intentions, mais un jeu pas assez clair. Puis le début du troisième tiers. Avec deux buts en cinq minutes, le temps-mort s’imposait et nous avons pu calmer le jeu.

Pour vous, le score de 8-3 est un score logique ?
Il est toujours difficile de juger ce qui est un score logique et ce qui ne l’est pas, car un match peut changer à tout moment en faveur de l’un ou de l’autre. En tout cas, on peut dire que Star-Forward a fait une très belle finale. On pourrait penser qu’une finale n’est belle que lorsqu’on la gagne, mais j’estime véritablement qu’ils ont joué très fort, ils nous ont en tout cas contraints à tout donner pour trouver cette victoire.

Votre équipe a-t-elle été constante sur l’ensemble des trois matchs ?
Oui, nous avons été assez constants sur la durée, mais le fait d’avoir un contingent plus important aujourd’hui que la dernière fois nous a fait énormément de bien.

Avez-vous repéré beaucoup d’aspects à changer en vue du 25 mars ?
A changer non, à améliorer oui. Nous devrons être plus matures sur certains détails, dans la gestion des événements par exemple. A force d’entendre dire que nous avons beaucoup d’expérience, il y a le risque de se surestimer et d’oublier que l’on n’a jamais fini d’apprendre.


Laurent Perroton : « Je suis très fier de mon équipe »


© Photo PH

Vos impressions après ce dernier match ?
Pour commencer, félicitations au HC Sion pour leur victoire. Nous avons appris beaucoup de choses en jouant contre eux et nous leur souhaitons tout le meilleur pour la compétition nationale, car il s’agira de représenter au mieux le hockey romand.

Aujourd’hui nous avions beaucoup de fatigue dans les jambes, plus que samedi dernier à Malley. C’est pour cela que nous commencions toujours bien les tiers-temps et que nous avions de la peine à finir les périodes. Il y avait beaucoup de grosses erreurs individuelles, mais c’est essentiellement dû à la fatigue.

Je dois dire que je suis extrêmement fier de ce groupe, car c’est une équipe qui s’est constituée au mois d’avril, avec une moyenne d’âge de 21 ans et un petit budget. C’est un groupe qui n’est pas toujours facile à gérer, ils sont jeunes et j’ai dû répéter beaucoup de choses tout au long de la saison, mais j’ai pris un immense plaisir à voir cette équipe progresser. Je tiens également à remercier le staff médical, nos deux chefs matos qui ont été remarquables ainsi que tous ceux qui nous ont suivis tout au long de la saison. Maintenant, nous allons nous reposer un peu puis nous continuerons à travailler, car c’est en perdant des finales qu’un jour on finit par en gagner.

A 5-3 il n’était pas difficile d’imaginer un retour dans le match...
Ce moment-là m’a rappelé Sierre l’année dernière, lorsque nous perdions 5-1 et que nous sommes remontés à 5-5 en quelques minutes. Si nous avions pu continuer avec 5-4 au lieu de nous arrêter à 5-3, le match aurait peut-être été différent. C’est finalement à l’image de cette série, nous avons eu des grosses chances, mais nous avons toujours pris le contrecoup en pleine figure. Malgré cela je suis très fier de ce groupe et l’année prochaine nous nous appliquerons à représenter au mieux le Canton de Vaud en Swiss Regio League.

Deux des trois goals ont été marqués en début de tiers-temps. Y avait-il un effet de surprise ?
Je ne crois pas, c’est simplement parce que avons très bien commencé les tiers-temps, mais la fatigue nous empêchait de garder le rythme sur la durée. Aujourd’hui c’était notre 56ème match, entre les matchs amicaux, la coupe Suisse et le championnat. C’est beaucoup pour une équipe aussi jeune, dont certains des joueurs travaillent dur et très tôt le matin, il y a donc besoin d’un peu de repos.

Commentaires

Le reste des articles

09/04/2017 à 17:54:33 1ère ligue - gr. 3

1L Grande finale: Sion remporte le titre de champion suisse!

Samedi soit se tenait à la patinoire de Frauenfeld la grande finale suisse de 1ère Ligue qui voyait s’opposer le champion romand, le HC Sion-Nendaz 4 Vallées, et son rival du groupe SE, le EHC Frauenfeld. L’équipe romande menée par Dany Gelinas, partie d’un mauvais pied, allait crescendo au fur et à mesure que le match progressait et concluait la rencontre par 5-2, obtenant ainsi le tant convoité titre de champion Suisse amateur. ...
12/03/2017 à 21:00:48 1ère ligue - gr. 3

1L PO Finale: un match intense dont Sion-Nendaz ressort une fois encore vainqueur

Après une première défaite à la patinoire de Sion, c’est maintenant en terre vaudoise que Star-Forward concède un deuxième échec consécutif. Ce n’est pourtant pas faute de s’être investi dans le match : les hommes de Laurent Perroton ont exercé une forte pression sur leurs adversaires, essentiellement en 3ème période. Du côté de Sion-Nendaz, on apprécie la victoire 3-2, durement gagnée car il a fallu aller chercher le point en prolongation....
voir tous les articles

Autres actualités de Sion

Les derniers matchs

mardi 22 mars 2016
vendredi 18 mars 2016
mardi 15 mars 2016
samedi 12 mars 2016
mardi 08 mars 2016

Fil actualités en continu
Actualités les plus lues
Derniers articles
Classement
1 HC Davos 0 j 0 pts
2 CP Berne 0 j 0 pts
3 HC Bienne 0 j 0 pts
4 Lausanne HC 0 j 0 pts
5 SCL Tigers 0 j 0 pts
6 HC Ambri-Piotta 0 j 0 pts
7 EV Zoug 0 j 0 pts
8 HC Fribourg-Gottéron 0 j 0 pts
9 EHC Kloten 0 j 0 pts
10 HC Lugano 0 j 0 pts
11 ZSC Lions 0 j 0 pts
12 Genève-Servette HC 0 j 0 pts
voir le classement détaillé
Partenaires
Derniers tweets