ARTICLE SUIVANTfermer

PO NLA: Zoug s'impose 2-1 et relance cette finale

LIRE LA SUITE

1L Grande finale: Sion remporte le titre de champion suisse!

09/04/2017 à 17:54:33 Frauenfeld , Florian Melliard Article vu 5 228 fois
Samedi soit se tenait à la patinoire de Frauenfeld la grande finale suisse de 1ère Ligue qui voyait s’opposer le champion romand, le HC Sion-Nendaz 4 Vallées, et son rival du groupe SE, le EHC Frauenfeld. L’équipe romande menée par Dany Gelinas, partie d’un mauvais pied, allait crescendo au fur et à mesure que le match progressait et concluait la rencontre par 5-2, obtenant ainsi le tant convoité titre de champion Suisse amateur.
© Photo Mauricette Schnider

Début houleux pour Sion
Bien avant les éclats de joie, trophée en main, des vainqueurs du titre suisse, le début de cette ultime rencontre prenait des allures de mauvais rêve pour les Sédunois. Le départ en force voulu par l’équipe romande donnait certes lieu à plusieurs tirs vers le but, mais n’aboutissait à aucun résultat concret. Après plus de trois minutes de tentatives infructueuses, le premier goal de la soirée provoquait enfin des cris enthousiasmés en tribune. Côté alémanique, cependant.

La peur de gagner
« Nous avions peur de gagner » expliquait l’entraîneur Dany Gelinas, interrogé à propos du 1er tiers-temps du match. Les Valaisans, touchés alors qu’ils pensaient tenir le match par le bon bout, recueillaient une nouvelle occasion en or lorsque l’équipe de Frauenfeld se retrouvait amputée de deux joueurs pendant plus d’une minute de jeu. Bien que le HC Sion parvienne à mettre son adversaire en danger, une mauvaise dynamique de groupe empêchait la traduction en goal de cette double situation spéciale et permettait aux Locaux de terminer la première période sur le score de 1-0.  

Une finale de finale
Finalement, les Valaisans parvenaient à revenir dans le match grâce à un goal négocié d’une main de maître par Romain Seydoux. Après avoir renoué avec la parité de score, l’équipe sédunoise commençait enfin à jouer comme elle sait le faire : dangereuse vers le but quand l’occasion se présente, efficace à l’exercice de la relance lorsque son camp est menacé, mais aussi capable d’occuper le terrain là où ses adversaires sont contraints de reculer. Avec pour base le score paritaire de 1-1, le troisième tiers-temps prenait des allures de "finale de finale".

Plus rien n’arrête Sion
Profitant d’un rebond, Jann Pargätzi offrait à l’EHC Frauenfeld le premier but de l’ultime période. Pas de quoi déstabiliser les Sédunois, lesquels gardaient pleinement maîtrise de leurs capacités : quelques minutes plus tard, la parité 2-2 était rétablie grâce à un goal obtenu de justesse par le HC Sion.

Rien ni personne n’arrêtait plus les Romands : Romain Seydoux signait un troisième goal en enfilant furtivement le puck à travers les jambes du gardien de Frauenfeld. Cette troisième action était bientôt suivie d’une quatrième puis d’une cinquième, malgré la tentative du coach de Frauenfeld de retirer son gardien peu avant la fin.

En vingt minutes et avec un sang-froid vivement salué par l’entraîneur Dany Gelinas (lire ci-dessous), le club romand obtenait enfin le tant convoité trophée de champion de Suisse amateur. Seul bémol, l’ascension en NLB reste impossible pour encore deux ans. Pas de quoi gâcher la fête pour une équipe romande dont le succès fait un peu oublier les mésaventures du hockey romand de ligue nationale.



© Photo Mauricette Schnider
Dany Gelinas: «Le sang-froid de mes joueurs a fait la différence»

Comment avez-vous abordé ce match de grande finale ?
On ne fait pas de hockey récréatif, il s’agit de hockey de compétition et nous jouons avec cet état d’esprit. Le résultat équilibré auquel nous assistions en fin de 2ème tiers-temps résumait bien la valeur et le travail des deux équipes. Je crois que la fraîcheur et le sang-froid de mes joueurs a fait le reste.

Le schéma de match ressemble à celui de la dernière rencontre face à Frauenfeld, avec une entrée dans le match difficile puis une remontée vers la fin. Comment cela se fait-il ?
C’est une question de patience et de savoir garder son sang-froid dans les moments les plus délicats. En troisième tiers-temps, c’est le banc qui nous a permis d’obtenir ce résultat. Même si la quatrième ligne n’a pas été sollicitée régulièrement au cours de la partie, sa présence nous a permis de jouer sur les rotations. En plus de cela, il faut saluer les performances individuelles de chacun. Chaque joueur a réussi à produire un jeu extraordinaire et Antoine Todeschini a encore une fois été un atout déterminant.

Quel est selon vous le plus gros défaut de votre équipe aujourd’hui ?
La peur de gagner. Au début du match, nous avions les mains serrées sur la canne, la tension était palpable. J’ai senti une surexcitation hier à l’entraînement et cela peut nous faire défaut. L’important en fin de compte, c’est le sang-froid de ces garçons qui ont su aller au-delà de cette peur de gagner et sont arrivés là où ils sont aujourd’hui.

Quel effet cela fait-il d’être champion suisse ?
Une finale n’est belle que lorsqu’on la gagne. Quand je vois mes gars savourer cette victoire avec leur famille, cela me fait très plaisir car je sais que c’est mérité et que c’est le fruit de beaucoup de travail et d’investissement personnel. Ce n’est un secret pour personne, je suis un entraîneur exigeant et parfois un peu têtu, mais avec mon équipe nous avons réussi à arrondir les angles et à bien nous entendre tout au long de la saison. Cela m’a fait grandir en tant qu’entraîneur et m’a aidé à mieux comprendre certaines choses.

Entre vous, en 1ère ligue, et le CP Meyrin, en 2ème, on peut dire que c’est le hockey amateur qui sauve le hockey romand cette année.
Ce serait un peu prétentieux de l’affirmer, mais si vous voulez l’attribuez à mes joueurs et au CP Meyrin, je pense qu’ils le méritent. Ce sont des amateurs qui investissent autant de temps et d’énergie dans le hockey que des professionnels, il faut parfois le rappeler

Un mot pour conclure la saison ?
Bravo aux joueurs et merci de m’avoir donné la chance de vivre l’expérience de cette saison. Le hockey reste le hockey, indépendamment de la ligue dans laquelle on joue, on peut toujours grandir, apprendre et s’enrichir personnellement. 


Emanuel Marbach: «Nous devions être plus forts en 1ère et 2ème périodes»

Lors de la dernière rencontre, votre équipe (EHC Frauenfeld) a battu Sion, mais aujourd'hui pas. Selon vous, qu’est-ce qui était différent ?
Aujourd’hui nous avions sans doute plus de fatigue dans les jambes à cause du match très intense de jeudi dernier contre Brandis. Nous avons commis quelques erreurs en trop, notamment dans les situations spéciales. Ce sont essentiellement de petites erreurs individuelles de positionnement que l’on ne peut malheureusement pas se permettre dans une finale nationale. Malgré le très bon niveau auquel nous avons joué, nous ne pouvons malheureusement pas dire que tous les éléments étaient au rendez-vous pour atteindre l’objectif de ce soir. Sion a gagné le titre suisse et l’a mérité.

Vous attendiez-vous à ce Sion joue aussi fort en fin de match ?
Oui, car nous savions que nous avions à faire à un adversaire très fort. Ils ont réussi à occuper plus de terrain en 3ème période et ainsi marquer plus de buts. Le véritable problème selon moi n’est pas tant le 3ème tiers, mais plutôt les 2 premiers. Nous aurions dû nous imposer avec plus de force dès le début, alors le match aurait pu se terminer différemment. 

Commentaires

Le reste des articles

15/03/2017 à 23:04:37 1ère ligue - gr. 3 / HC Sion-Nendaz 4V.

1L gr.3 PO: Sion-Nendaz sacré champion romand !

Trois matchs, trois victoires, c’est ainsi que Sion-Nendaz accède au titre de champion romand. Les Valaisans, constants dans leur série et forts de cette dernière victoire 8-3, ont maintenant pour objectif le titre suisse....
12/03/2017 à 21:00:48 1ère ligue - gr. 3

1L PO Finale: un match intense dont Sion-Nendaz ressort une fois encore vainqueur

Après une première défaite à la patinoire de Sion, c’est maintenant en terre vaudoise que Star-Forward concède un deuxième échec consécutif. Ce n’est pourtant pas faute de s’être investi dans le match : les hommes de Laurent Perroton ont exercé une forte pression sur leurs adversaires, essentiellement en 3ème période. Du côté de Sion-Nendaz, on apprécie la victoire 3-2, durement gagnée car il a fallu aller chercher le point en prolongation....
voir tous les articles

Autres actualités


Fil actualités en continu
Actualités les plus lues
Derniers articles
Classement
1 HC Davos 0 j 0 pts
2 CP Berne 0 j 0 pts
3 HC Bienne 0 j 0 pts
4 Lausanne HC 0 j 0 pts
5 SCL Tigers 0 j 0 pts
6 HC Ambri-Piotta 0 j 0 pts
7 EV Zoug 0 j 0 pts
8 HC Fribourg-Gottéron 0 j 0 pts
9 EHC Kloten 0 j 0 pts
10 HC Lugano 0 j 0 pts
11 ZSC Lions 0 j 0 pts
12 Genève-Servette HC 0 j 0 pts
voir le classement détaillé
Partenaires
Derniers tweets