accueil articles Malgré un retour époustouflant, le GSHC est en vacances

NL A / Play-off 1/4, acte VI

Malgré un retour époustouflant, le GSHC est en vacances


10/03/2011 à 23:28:32

Genève, Jérôme Rumak Article vu 4 861 fois

Malgré un retour hallucinant, les Aigles ont terminé leur saison. Ils ont fait plaisir à leur public et sortent grandis de ces play-off.

0

3

2

1

2

0

0

1

ap
Photo Laurent Daspres - 10/03/11
Fabian Schnyder le bourreau des Genevois

Cinq minutes : trois goals…pour Zoug
La partie commença sur un rythme très soutenu. Les deux équipes se livrant à fond, dans le bon sens du terme. D’ailleurs le premier coup de sifflet des arbitres intervint après 4’50 seulement. Un record dans de telles circonstances? Difficile à dire, mais c’est assez rare pour être signalé. Une minute plus tard, une triangulation Berthon-Salmelainen-Toms fit passer les premiers frissons dans l’assistance. Mais le puck s’arrêta entre les jambières de Jussi Markkanen.

 Puis ce furent les Zougois qui mirent le nez à la fenêtre et plutôt bien. Grâce à un immense travail de Damien Brunner et Josh Holden contre la bande qui poussèrent la défense genevoise à la faute, ils ouvrirent la marque par Fabian Schnyder. L’addition se corsa moins de trois minutes plus tard : alors qu’ils se trouvaient en supériorité numérique, les hommes de Doug Shedden profitèrent à merveille des errements de la défense grenat pour doubler la mise. Le vaisseau genevois prenait l’eau de toute part. Et le numéro 3 tomba comme un fruit mûr. Cinq minutes : trois goals. Il fallait réagir… Mais n’était-ce pas trop tard? L’équipe semblait déstabilisée.

 GSHC réagit enfin…et plutôt deux fois qu’une ! Mais Zoug n’est pas muet
Malgré la situation, ce furent les joueurs de Suisse centrale qui rentrèrent pied au plancher dans ce tiers médian. En provoquant des situations très chaudes devant les filets genevois. Mais après quatre minutes, ce furent bien les Aigles qui fient bouger le tableau d’affichage. Suite à un débordement en force de Jan Cadieux, Tony Salmelainen ouvrit enfin son compteur «but». Le déclic? En tous les cas, le public répondit présent en poussant tant et plus ses protégés. C’était le moment où jamais. Et alors que ça pressait de plus en plus sur les cages de Markkanen, les attaquants grenat se marchèrent dessus. Et une fois de plus, Zoug put partir en contre...et une fois de plus, les attaquants zougois (Corsin Casutt cette fois-ci) remportèrent leur face-à-face avec Stephan. Le réalisme était suisse-allemand ce soir…et la fatigue, romande. Mais en supériorité numérique, Flurin Randegger redonna espoir aux Aigles. La course-poursuite devait reprendre de plus belle.


Photo Laurent Daspres - 10/03/11
Emotion et tristesse de Jan Cadieux, pour son dernier match
Le miracle!
Il restait 20 minutes…pour ne pas partir en vacances ce soir. Il fallait revenir au score. Mais ce furent les Zougois qui furent à quelques centimètres de mettre le numéro 5 et Damien Brunner manqua inexplicablement la cage vide. Tournant? Dès lors, cela devint tendu. Les Zougois défendaient leur avantage sans prendre trop de risque et les Aigles cherchaient à mettre hors de position ce bloc défensif sans réellement y parvenir.

Il fallait tenter quelque chose. Les occasions se succédaient. Glen Metropolit sauva sur sa ligne, Les arbitres annulèrent justement une réussite de Paul Savary. Brian Pothier trouva le poteau. Ça devenait insoutenable pour les supporters servettiens. Finalement Juraj Simek fit exploser la patinoire en inscrivant le troisième but genevois. Délire aux Vernets. L’exploit redevenait possible. Mais pour cela il fallait être patient malgré les seulement 10 minutes restantes.

La pression était sur les défenseurs de Doug Shedden. Le jeu se déroulait devant Markkanen. Capitaine Goran ne quittait quasiment plus la glace. Mais ça ne voulait pas rentrer. L’arbitre permit aux Aigles de patiner les dernières minutes à 5 contre 4. Et Gooooooooooaaaaaal de Pothier à 6 contre 4. L’impensable se produisit: 4 à 4 à une minute de la fin. Incroyable! Et la fin de match fut terrible, car Metropolit manqua par deux fois la cible. La prolongation allait être terrible!

Les Zougois rentrèrent très fort dans cet «extra-time» grâce à Metropolit encore lui. Mais Genève-Servette répondit du tac au tac. La tension était à son comble. Camichel manqua seul face à Stephan. Toms manqua la cible pour quelques centimètres. Stephan empêcha l’ineffable Rüfenacht de sceller le sort de la rencontre. Par contre, il ne put rien sur le dernier but de Brunner….

Très dur, mais c’est le sport….

*****************************************************************************************************************************


Photo Laurent Daspres - 10/03/11
Sherkan
Les potins de Sherkan ou l'œil de l'aigle

Ndlr: cette rubrique n'a d'autre prétention que de fournir quelques informations informelles, et de faire sourire à défaut de faire rire nos fidèles lecteurs en sortant quelque peu du contexte propre au déroulement de la partie.
 
La TSR retransmet en direct la rencontre, alors on ne commence à jouer qu'à 20h15. Curieux tout de même que lorsque c'est Swisscom TV qui retransmet, on joue alors à 19h45. S'il devait y avoir une prolongation de 20 minutes et des tirs au but, on n'est pas encore sorti des Vernets.

L'arbitrage a quatre sifflets Šou huit mains Š(cochez ce qui convient) est assuré ce soir par Messieurs Stéphane Rochette, Daniel Sticker, Andreas Abegglen et Roman Kaderli.

Il manque quatre joueurs chez les grenat, à savoir, Daniel Fritsche, Chris Rivera, Robin Breitbach et Richard Park. Les Zougois se présentent sans Corsin Camichel, uniquement. 

C’est la sixième rencontre entre le GSHC et le EVZ. C’est donc dire que l’on gagne et on rejoue samedi soir à Zoug ou que l’on perd et on ne rejoue plus du tout cette saison aux Vernets. Elle n’est pas belle la vie!

Il y avait foule à la conférence de presse d'avant rencontre. On voit que c'est le seul match de série éliminatoire pour le titre qui se déroule ce soir en Suisse et les curieux sont nombreux.

Lors de la présentation des joueurs de Genève, la concordance entre les photos des joueurs sur les écrans géants et les annonces du speaker officiel était parfaite. Bravo! C'était bien la première fois cette saison!

La première pénalité de la soirée sera zougoise (Glen Metropolit), mais le premier but sera aussi pour le EVZ après 9'55'' de jeu. Contre des avants du gabarit des joueurs de Suisse centrale, la défense genevoise ne peut, ni ne doit se permettre de commettre des erreurs. Et pourtant!

Et après 15 minutes de jeu, les grenat perdent 0 à 3. On ne pourra pas parler d'un début prometteur. Sans amertume ni défaitisme aucun, après une première période plus que mitigée, il y a lieu de constater que les chances genevoises deviennent minces et que Zoug joue nettement mieux.

24ème minute, l'espoir renait. Tony Salmelainen réduit le score à 1 à 3 sur une assistance de Cadieux, Jan de prénom. La patinoire vibre enfin, ce d'autant que peu après, Patrick Oppliger s'en va en geôle pour une pénalité mineure. Mais le jeu de puissance des Romands ne s'installe pas vraiment et Corsin Casutt, en solo, s'en va battre une nouvelle fois Tobias Stephan.

Pendant que Paul di Pietro est en prison, un jeu de puissance s'installe enfin chez les Genevois et Flurin Randegger sur une passe d'Eric Walsky font de la marque un 2 à 4. Le public respire et espère.

La seconde pause sera prise sur ce score et Chris McSorley aura beaucoup à dire à son personnel.

Ce soir, il y avait 7382 spectateurs aux Vernets qui espèrent toujours. Il ne reste que 15 minutes au GSHC pour revenir à la marque, alors que les glaciers réparent la surface de but de Jussi Markkanen.

A 11 minutes de la fin, Juraj Simek marque le troisième but pour l'équipe du bout du lac et c'est l'euphorie dans la patinoire. Il a été aidé par Steeven Nicolet et Morris Trachsler. On ne pourra pas dire que le public n'était pas derrière son équipe.

Il reste moins de deux minutes et le numéro 37 (Andy Wozniewsky) de l’EVZ est puni. Les arbitres sont allés consulter la vidéo, ce qui laisse un peu de temps aux joueurs pour souffler et respirer. Stephan est sorti, GSHC joue à 6 contre 4. Et c'est l'égalisation suite à un tir précis et violent de Brian Pothier. Le peuple est debout. C'est gigantesque, et ce sont les prolongations, encore une fois, prévues sur 20 minutes, à 5 contre 5.

Nouvelle pause donc de quinze minutes. La glace est refaite. Est-ce que CMS va mettre du whisky canadien dans les gourdes?

La situation est plus que tendue et il y a de l'électricité dans l'air. On ne doit ni ne veut prendre de goal, de part et d'autre, donc on joue la sécurité. Il n'y a que très peu d'arrêt de jeu, tout se passe très vite et les changements sont volants.

La fatigue devient intense ce d'autant que le GSHC ne joue pratiquement plus qu'avec 6 attaquants. Le jeu est plaisant et joli à voir. Que c'est beau le hockey des play-offs. Tobias Stephan est vraiment à son affaire et sauve à de réitérées reprises sa baraque. Les Zougois sont heureusement aussi fatigués, mais après 12 minutes et 25 secondes, c'est fini, Brunner marque.

Les étoiles sont remises à Walsky, Schnyder et Pothier.

Genève-Servette a eu de la peine, s'en est donné et nous en a fait une bonne partie de cette saison. Mais la saison est finie pour Genève. Au revoir!

*****************************************************************************************************************************

Interview d’après-match de Louis Matte.

Genève-Servette est en vacances. Mais que s’est-il passé dans ce premier tiers?
Je ne sais pas. Peut-être des joueurs ont oublié certains principes ; on avait notre plan de match qui était de travailler dans les 3 zones. Ils ont passé au-dessus. Comme on était aux Vernets, poussé par notre public et avec beaucoup de pression, on a manqué notre entame de match. Par contre, on a montré beaucoup de caractère pour revenir au score

Mais peut-être au-delà de la défaite, vous vous êtes réconciliés avec votre public…
C’est sûr. Dans le courant du championnat cela n’a pas été comme on le voulait, malgré tout on a tout de même décroché la 5ème place. Vous savez le public de Genève est capable d’accepter que l’on perde des matchs si on a tout donné, si on s’est battu. On a perdu des matchs durant la saison, car on a pas tout donné. Donc c’est normal que le public manifeste son mécontentement. Mais lors des dernières rencontres et en plus, durant ces play-off, on n’a rien à se reprocher, on a rempli notre contrat.

N’est-ce pas une bonne chose que de finir la tête haute et de pouvoir préparer la saison prochaine plus sereinement?
C’est certain qu’au début de championnat on avait encore la tête ailleurs, et on pensait également que cela allait être plus facile, car on avait été en finale. Donc on n’a pas fait les efforts nécessaires.  Cela va nous permettre également de se reposer et de récupérer, mais également soigner les joueurs blessés. Vous savez, on joué avec des juniors et également avec des joueurs blessés sur la glace. Tout le monde nous disait que l’on allait sortir rapidement et puis, certains joueurs ont pris leurs responsabilités pour offrir une belle résistance

Parlons de la saison prochaine, êtes vous certains de pouvoir garder tous les joueurs vu la situation financière du club?
A l’heure actuelle, il n’y a pas de bruit de couloir, mais je ne suis pas au courant de tout. On va en discuter, mais dans un premier temps, il va nous falloir digérer cette élimination et cette déception, puis recommencer à travailler.

On parle du secteur défensif qu’il faudra revoir…
Il y a des joueurs qui ont signé pour l’année prochaine comme Gautschi et Schneeberger. D’autres vont nous quitter comme Höhener et Breitbach. Pour le reste c’est encore trop tôt.

Pierre-Alain Noirfalise

 

Commentaires

Le reste des articles

31/10/2014 à 08:18:14
NL A
Quand de jeunes Colombiens découvrent le hockey sur glace

L’expérience restera longtemps gravée dans leurs mémoires. Dans le cadre d’un programme de diplomatie sportive lancé il y a trois ans par le gouvernement de leur pays, vingt adolescents colombiens ont découvert les joies du hockey sur la glace en fin de semaine dernière. Après avoir eux-mêmes chaussé les patins, ils ont assisté à la rencontre entre le CP Berne et les ZSC Lions, au milieu des 16'000 spectateurs de la PostFinance-Arena....
30/10/2014 à 10:23:02
NL A
Coupe de Suisse: Kloten s'impose au bout de l'ennui

Au terme d'une partie disputée sur un rythme de sénateurs, Kloten s'impose à Bienne et file en quarts de finale de la Coupe de Suisse (1-2). La question de la légitimité de cette compétition reste posée. ...
voir tous les articles

Autres actualités

Les derniers matchs

lundi 27 octobre 2014
samedi 25 octobre 2014
samedi 25 octobre 2014
samedi 25 octobre 2014
samedi 25 octobre 2014

NEWS Hockey suisse NLA et NLB

CLASSEMENT NL A J Pts
1 HC Davos 17 39
2 ZSC Lions 19 39
3 HC Lugano 17 33
4 CP Berne 17 33
5 EV Zoug 17 32
6 Lausanne HC 18 29
7 Genève-Servette HC 18 24
8 HC Bienne 17 23
9 Kloten Flyers 16 20
10 HC Ambri-Piotta 17 16
11 HC Fribourg-Gottéron 17 13
12 Rapperswil-Jona Lakers 18 11
VOIR LE CLASSEMENT DÉTAILLÉ

NEWS Hockey amateur, féminin et junior

NEWS Hockey étranger

ANNIVERSAIRE

Chris BALTISBERGER

ZSC Lions


23 ans


INSCRIPTION NEWSLETTER