accueil articles Match splendide aux Vernets!

NL A / Journée 28

Article vu 1 759 fois

Match splendide aux Vernets!


Dans un match de haut niveau, il a fallu les tirs au but pour départager les deux équipes. Un tiers par équipe et un dernier pour la décision. Le public s’est régalé.

2

0

0

2

1

1

0

0

tab
Photo Photopress
Tobias Stephan, Goran Bezina et Petr Sykora

Genève, Jérôme Rumak, le 15/11/2011 à 22:58:56

Mais quel premier tiers!
La revanche du 4-0 commença de la même manière. En effet, Davos snoba encore une fois la cérémonie d’avant-match. Par contre, le public des Vernets réserva une magnifique ovation à l’annonce du nom de Tony Salmelainen.

Ce furent les Davosiens qui prirent le match à leur compte dès l’entame. Petr Sykora fut à quelques centimètres d’ouvrir le score après 3 minutes. Mais après 3’10, Samuel Guerra se signala en agressant Samuel Friedli. La punition fut immédiate: Brian Pothier arma un tir sur-puissant que Leonardo Genoni ne put que voir entrer dans ses filets. Avec l’aide d’une déviation de Chris Rivera…

Le dernier rempart grison se rattrapa de la meilleure des manières en stoppant une action splendide entre Rico Fata et Tony Salmelainen. Le match était intense, rapide et sans le moindre temps-mort. Les actions passaient d’un but à l’autre. Au quart d’heure, les Aigles bénéficièrent de 68 secondes à 5 contre 3. Une chance en or de faire le break. Tobias Stephan sortit de sa cage. Et ce fut 2-0 par Rico Fata! Délire aux Vernets! Equipe méconnaissable par-rapport au dernier match ici contre Rapperswil…et tant mieux pour le spectacle.

Davos revient logiquement en profitant d’un tiers très, très nerveux
Davos revint sur la glace avec encore plus d’envie. Et surtout un jeu beaucoup plus physique. Et ils bénéficièrent de 57 secondes à 5 contre 3 d’entrée de jeu. Suite à deux pénalités stupides contre Goran Bezina et Tobias Stephan. Et ce qui devait arriver arriva.

Un tir de Josef Marha dévié par le patin de Jonathan Mercier termina sa course au fond des filets genevois. On serait tentés de dire: inévitable! Et Petr Taticek fut à deux doigts d’égaliser en infériorité numérique. Ça devenait dur pour le GSHC. Mais une fois de plus, les qualités de cœur des Genevois furent à relever.

Par contre, le match dégénéra aux alentours de la 32ème minute. Les arbitres envoyèrent Juraj Simek 10 minutes en prison pour « comportement anti-sportif », alors que le Davosien avec lequel il s’expliquait s’en tira avec quelques remontrances. Le climat du match changea d’un seul coup. La nervosité avait gagné la glace. Dommage! Mais Davos profita du désarroi genevois pour égaliser de manière splendide par l’intermédiaire de son duo tchèque Petr Sykora – Petr Taticek. Tout était à refaire pour les McSorley’s Boys. Si les Aigles avaient dominé le premier tiers, le deuxième fut clairement à l’avantage de l’équipe grisonne.

Mais quelle tension!
Davos pressa, comme au deuxième tiers, très haut d’entrée de jeu ; empêchant les Aigles de construire correctement ses actions. Impressionnant de voir deux, voire trois maillots jaunes au pressing dans la zone de défense genevoise. Le deuxième du classement faisait parler sa puissance.

Ce furent pourtant les Aigles qui reprirent les devants. Sur un tir anodin de Jonathan Mercier, Paul Savary dévia le puck devant Leonardo Genoni pour le numéro 3. Dans l’enchainement, Daniel Rubin trouva la transversale. Attention à ne pas trop s’enflammer non plus…

Et Davos égalisa à nouveau. Sur un tir en rotation de Lukas Sieber, Dino Wieser se retrouva bien seul devant Tobias Stephan et put profiter tranquillement du rebond pour remettre son équipe au niveau du GSHC. Et surtout continuer à mettre une pression folle sur l’arrière-garde servettienne.

La fin de match fut splendide, mais rien ne changea. On se dirigea une fois de plus vers les prolongations. Le rythme fut très, très élevé ; avec très peu d’arrêts de jeu. Le public se régalait…Puis vinrent les pénalties. Et deux points pour Davos…

***************************************************************

Les potins de PH

Ndlr: cette rubrique n'a d'autre prétention que de fournir quelques informations informelles, et de faire sourire à défaut de faire rire nos fidèles lecteurs en sortant quelque peu du contexte propre au déroulement de la partie.

Tony Rominger, cycliste professionnel et Vincent Deller donnent le coup d'envoi de cette rencontre de reprise après la pause pour les équipes nationales.

Le tapis de réception des hôtes d'honneur posé sur la glace avant la rencontre n'a pas eu de pause, visiblement. Il laisse toujours des plumes et des poils nécessitant l'intervention des nettoyeurs de glace.

C'est Nadir Mandioni (#4) et Michael Kueng (#5) qui dirigent cette rencontre. Ils sont assistés par MM Roman Kaderli (#49) et Simon Wüst (#44).

Rappelons à ce propos que les numéros des arbitres ont été choisis, arbitrairement, par ces derniers selon la catégorie à laquelle ils appartiennent (Pro, NLA, NLB etc.) et que pour des raisons suffisamment explicites, le numéro 1 n'a pas été attribué.

Les topscorers sont Goran Bezina pour GSHC et Petr Sykora pour le HC Davos.

Les capitaines sont Goran Bezina pour GSHC et Sandro Rizzi pour le HC Davos.

Tony Salmelainen est de retour chez les Genevois, et à Davos, on notera le retour de Josef Mahra. La pause a fait du bien.

Le jeu de puissance a dû être exercé pendant la trêve. En effet, les deux premiers buts de Genève-Servette ont été marqués en supériorité numérique. Comme quoi tout finit toujours par arriver.

Visiblement, Davos n'est pas en reste dans ce domaine, parce que jouant à 5 contre 3, ils n'ont pas mis longtemps pour marquer.

Le deuxième but davosien est à mettre dans les manuels. Passes entre  Reto von Arx et Petr Sykora qui donne à Petr Taticek qui trompe Tobias Stephan. Formidable anthologie.

Juraj Simek perd visiblement son sang-froid, le dit à l'arbitre et se retrouve en geôle pour 10 minutes. Et oui, les nerfs…

Il y a ce soir, aux Vernets de Genève, 6708  spectateurs qui tremblent pour leur équipe genevoise, le score étant de 3 à 3 à 2 minutes de la fin. Et pour le même prix d'entrée, les amateurs de hockey auront droit à 5 minutes de rab.

A la suite d'une incartade récente de l'entraîneur de GSHC,  la LSHG a décidé que la pause à la fin du temps réglementaire serait de 3 minutes et que les joueurs devaient rester sur le banc d'équipe. Des exceptions, dans certains cas, peuvent cependant être décidées par les arbitres. La pause a bel et bien duré 3 minutes.

La séance qui va suivre, rappelons-le vaut un point supplémentaire. Un ou deux points dans l'escarcelle à la fin du tour préliminaire, ça peut signifier play-off ou play-out! Et c'est Davos qui prendra 2 points et GSHC un seul.

Les meilleurs joueurs ont été Flurin Randegger, Beat Forster et Rico Fata.

A samedi contre Bienne.

Daniel Zurcher

Commentaires

Le reste des articles

24/07/2014 à 00:29:14
commentaires
NL A
Avant-saison: Evolutech a accueilli les gardiens pros à Leysin

Comme chaque année, Sébastien Beaulieu et son équipe d'Evolutech proposent un stage pour les professionnels à Leysin. Celui-ci vient dde s'achever....
10/07/2014 à 12:21:03
commentaires
NL A
L'école de recrues pour sportifs d'élite, une formule qui a fait ses preuves

Créée en 2004 dans le cadre d'Armée XXI, l'école de recrues (ER) pour sportifs d'élite a accueilli 11 hockeyeurs lors de la première volée 2014 qui se termine c...
voir tous les articles

Autres actualités

Les derniers matchs

samedi 19 avril 2014
samedi 19 avril 2014
jeudi 17 avril 2014
jeudi 17 avril 2014
mardi 15 avril 2014

NEWS Hockey suisse NLA et NLB

CLASSEMENT NL A J Pts
VOIR LE CLASSEMENT DÉTAILLÉ

NEWS Hockey amateur, féminin et junior

NEWS Hockey étranger

ANNIVERSAIRE

Lionel HOURIET

HC St-Imier


23 ans


INSCRIPTION NEWSLETTER