accueil articles Genève-Servette prend sa revanche!

NL A / Journée 12

Genève-Servette prend sa revanche!


08/10/2011 à 22:51:19

Genève, Daniel Zurcher Article vu 1 777 fois

En ce vendredi/samedi aller/retour, les Lions zurichois ont gagné hier un set à zéro (6-3). Il s'agissait ce samedi soir de voir qui gagnerait le second. Les hommes de McSorley et Matte vont mieux. Il était temps.

1

0

1

0

1

0

Photo Laurent Daspres - 2011
Un blanchissage pour Tobias Stephan ce soir

Début prometteur :
Genève-Servette est bien entré bien dans ce deuxième match en 24 heures contre le même adversaire. On sent la volonté de bien faire et on remarque aussi que Zurich n'est pas ici en victime expiatoire.

Après 4 minutes de jeu, Rico Fata commet une faute et son équipe doit jouer à 4 contre 5 pendant 2 minutes. On peut craindre le pire, mais les grenat résistent bien. Rico Fata revient en jeu et Daniel Rubin, le meilleur compteur actuel de GSHC, ouvre le score sur des passes d'Eric Walsky et de Goran Bezina, le capitaine genevois.

On notera encore trois minutes plus tard un magnifique solo de Brian Pothier qui traverse toute la patinoire mais échoue de peu. Puis ce sera au tour de Daniel Rubin, très en verve, de tirer sur le montant de la cage défendue par Ari Sulander. Une minute avant la pause numéro une, Severin Blindenbacher, le capitaine des Lions, s'en ira en prison et ça sera tout pour cette première période prometteuse…

Période intermédiaire presque stérile :
Après 2 minutes environ, Daniel Schnyder fit trébucher un  adversaire, mais les pensionnaires du bout du lac de Genève ne savent plus installer un  jeu de puissance et c'est fort dommage. C'est même insipide par moment. A la 26ème minute, Flurin Randegger se débat comme un beau diable, mais ne bat pas Ari Sulander. Dommage aussi!

C'est au tour de Tobias Stephan de se mettre en évidence et de faire des prouesses sur un contre zurichois. Noah Schneeberger accroche un adversaire et GSHC est à nouveau en infériorité numérique, mais le jeu de puissance des bleus est tout aussi inexistant que celui des grenat.

Après 13 minutes et 10 secondes, John Gobbi, que Messieurs Quennec et Mc Sorley, avaient remercié ou félicité, c'est selon, juste avant le début de la rencontre, lève sa canne trop haut et Servette ne profite pas non plus d'un "power play" qui ressemble plus à un jeu de faiblesse qu'à un jeu de puissance.

C'est au contraire Thomas Ziegler, à la suite d'une bévue de la défense des Vernet qui s'en arrivera seul devant Stephan, mais ce dernier s'interpose avec brio. Quatre minutes avant la fin du tiers, Morris Trachsler commet une obstruction, mais les Lions, à cinq, ne sont pas meilleurs qu'à quatre. On se demande des fois si les avantages numériques en sont vraiment.
On pense se confiner dans la stérilité et la léthargie quand soudain, Flurin Randegger, venu d'on ne sait où, profite d'une assistance d’Eric Walsky pour doubler la mise. Il aura donc fallu attendre 19 minutes et quelques secondes pour voir enfin un deuxième but dans ce long tiers-temps, pleins de dégagements interdits et de hors-jeux.
 
Enfin du hockey au troisième tiers-temps :


Photo Laurent Daspres - 2011
John Gobbi ovationné pour son retour aux Vernets
Le jeu gagne en intensité et en fluidité, mais la stérilité demeure! Ou alors sont-ce les défenses qui sont trop performantes? Les minutes s'égrènent mais le score ne bouge pas. Les grenat ont dû prendre un réconfort fort à la pause et en ont laissé quelques gouttes aux gars de la Limmat.

Il n'y a presque plus d'arrêts de jeu, enfin sauf pour réparer la balustrade qui se déglingue, et c'est enfin plaisant à regarder. Christophe Rivera bénéficie d'une rupture, se présente seul devant le portier de Zurich, mais échoue.

Les Lions se rebiffent, attaquent tant et plus, mais Tobias Stephan les dompte. Juraj Simek se déchaîne à son tour, mais Ari Sulander freine l'aigle dans son  élan. Stephan sort vraiment un tout grand match, mais il demeure 3 minutes à jouer et c'est 2 à 0.

Le portier des hommes de Bob Hartley quitte la glace, et les Aigles voleront toujours plus haut en ajoutant une troisième réussite par Morris Trachsler. Il aura fallu longtemps, très longtemps, pour que GSHC prenne le dessus. C'est l'espoir qui renait en attendant les Ours de Berne ce prochain mardi.

*********************************************************************************************************************** 

Les potins de Planète Hockey


Photo Laurent Daspres - 2011
Rivera et Walsky devant Sulander et un zero pour Genève
Ndlr: cette rubrique n'a d'autre prétention que de fournir quelques informations informelles, et de faire sourire à défaut de faire rire nos fidèles lecteurs en sortant quelque peu du contexte propre au déroulement de la partie.
 

De l’émotion pour commencer : le club a décidé de remercier John Gobbi pour ses nombreuses années passées au club. L’ex n°43 des Aigles a en effet rejoint les Lions depuis cet été.

Autre moment d’émotion : la minute de silence en mémoire de Peter Jaks décédé dans la semaine. Minute de silence intensément respectée.

Place au sport…..ou plutôt aux racleurs. Car le problème de tapis n’est toujours pas résolu……..on commencera donc avec 10 minutes de retard.

Magnifique ouverture du score par Daniel Rubin. J’adore cette hargne !

En voilà de la volonté et des occasions, il suffit juste de les mettre au fond maintenant. Par contre, malgré une patinoire bien remplie, l’ambiance a beaucoup de peine à décoller.

Et Rubin qui trouve le poteau…… ça continue…….. et l’arbitre qui arrête le jeu au milieu d’une offensive genevoise…..et qui s’excuse auprès de Captain Goran………Au secours !!!!!!

Par contre, notre jeu de puissance ( ?!?!?) fait vraiment peine à voir. En deux périodes (fin premier tiers et début du deuxième), pas un power-play installé.

Flurin Randegger touche la latte…. Et sur la contre-attaque deux Zürichois seuls devant Tobias Stephan. On ne sait toujours pas comment l’égalisation n’est pas tombée. Puis Blindenbacher dans la même position ne fait toujours pas bouger le tableau d’affichage. Ça chauffe Marcel !

Et quand ce n’est pas le tapis qui laisse des traces sur la glace, ce sont les bandes qui ne veulent plus tenir entre elles…. Une nouvelle patinoire ferait du bien ?

Par contre le roseau grenat plie, plie, plie, ….. La défense servettienne est aux abois. Elle se dégage comme elle peut. Du coup, plus rien n’est vraiment construit. Et le 5 contre 4 est dangereux …..pour les ZSC Lions qui se présentent seuls devant Stephan. Ça siffle dans les travées des Vernets !!!!

Et le miracle !!!!!!!!!!!Une action splendide du duo Walsky-Randegger fait lever les Vernets. Et c’est 2-0.

Le dernier tiers est débridé. Ça passe d’un côté à l’autre de la patinoire. Mais rien de réellement dangereux.

Et la bande refait des siennes .Devant les supporters grenat, la pub pour une assurance ne veut plus tenir. Chris McSorley demande gentiment ( !?!?!)à la maintenance de remettre ça en vitesse…Ordre exécuté.
La fin du match est tendue. Stephan multiplie les parades, mais ça tient !Et C’est Trachsler qui scelle le score final de la rencontre dans le but vide.

Premier blanchissage de la saison pour Tobias Stephan. Ce soir c’était THE WALL

Jérôme Rumak

***********************************************************

Interview de Jonathan Mercier :

Victoire pour GE-Servette, par rapport à hier contre le même adversaire, même nombre de buts marqués, mais cette fois sans en encaisser un…
Défensivement, tout le monde a bien travaillé. Il y a eu moins d’erreurs et Tobias Stephan a fait le reste et on est content pour lui.

Enfin le vrai départ pour les Aigles ?
Mardi contre Berne, un gros match nous attend. Il faudra être prêt et on verra si le match de ce soir est un déclic ou pas.

Quel bilan tirer de cette double confrontation ?
On doit encore travailler, beaucoup travailler. Tout n’est pas parfait, mais avec le retour de certains joueurs blessés, on a un effectif un peu plus complet et cela se ressent. On peut mettre encore plus d’intensité dans notre jeu.

Pourtant ce soir vous avez tout de même tremblé jusqu’au bout ?
Oui jusqu’à 1 minute de la fin et le 3ème but, celui de la sécurité. Mais les quatre dernières minutes ont été intenses. Zurich a mis beaucoup de pression, mais nous n’avons rien lâché et Tobias a fait les arrêts qu’il fallait.

Que manque t-il à GE-Servette pour enfin accumuler les victoires ?
Un peu de réussite, mettre les pucks plus devant le goal, plus de trafic devant le gardien adverse et cela va finir par payer. Et surtout être plus efficaces devant les buts : on se crée toujours beaucoup d’’occasions.

Pierre-Alain Noirfalise

 

 

Commentaires

Le reste des articles

23/11/2014 à 10:06:02
Bienne - Fribourg | NL A
Victoire amère pour le HC Bienne

Menant encore 2-0 à deux minutes du terme de la rencontre, le HC Bienne s'est retrouvé en prolongations face à un Fribourg accrocheur. C'est Gaëtan Haas, d'un tir dévié, qui s'est chargé d'offrir un second point à ses couleurs. ...
23/11/2014 à 00:45:01
Lausanne - Genève | NL A
Les Aigles laissent les Lausannois dans les tourments

Le LHC n'a pas su relever la tête face aux Genevois, qui n'ont pas perdu une plume ce week-end....
voir tous les articles

Autres actualités

23/11/2014 à 12:48:10
HCL: Janick Steinmann blessé
22/11/2014 à 01:56:12
NLA: la 23ème journée en images

Les derniers matchs

samedi 22 novembre 2014
samedi 22 novembre 2014
samedi 22 novembre 2014
samedi 22 novembre 2014
samedi 22 novembre 2014

NEWS Hockey suisse NLA et NLB

CLASSEMENT NL A J Pts
1 HC Davos 24 51
2 ZSC Lions 25 49
3 HC Lugano 24 48
4 CP Berne 24 48
5 EV Zoug 23 43
6 Genève-Servette HC 25 36
7 Lausanne HC 25 32
8 Kloten Flyers 23 30
9 HC Bienne 25 30
10 HC Fribourg-Gottéron 24 29
11 HC Ambri-Piotta 24 22
12 Rapperswil-Jona Lakers 24 17
VOIR LE CLASSEMENT DÉTAILLÉ

NEWS Hockey amateur, féminin et junior

NEWS Hockey étranger

ANNIVERSAIRE

Arnaud CARNAL

HC Université Neuchâtel II


28 ans


INSCRIPTION NEWSLETTER