ARTICLE SUIVANTfermer

Genève-Servette battu aux Vernets

LIRE LA SUITE

NL B / Journée 4
Derby Sierre-Viège: à 28 secondes près, Sierre gagnait

21/09/2011 à 00:19:07 Sierre , Thierry Tudisco Article vu 2 167 fois
Pour avoir été trop permissifs sur la fin de la partie, les Sierrois auront perdu en une poignée de secondes le résultat de 50 minutes d'efforts.

0

0

2

0

0

2

0

1

ap


© Photo Photo PH - Luca Triulzi et Alain Brunold marquent le 2-3 !

Séquence émotion pour débuter ce derby avec la première mise en jeu effectuée symboliquement par l’enfant du pays, Kevin Lötscher, en pleine rééducation après son terrible accident. L’occasion pour le néo-Bernois de mesurer sa cote de popularité grandissante.

Est-ce encore les réminiscences d’un soir de gala éphémère, en août dernier, pendant lequel les ennemis préférés s’étaient retrouvés unis sous la même bannière étoilée face au champion suisse? Toujours est-il que les protagonistes de cette partie avaient décidé de mettre le jeu au centre de leurs préoccupations. Pour le plus grand plaisir des partisans garnissant les travées sierroises.

Face à des défenses parfaitement en place, les attaquants ne furent pas toujours à la noce. Si Viège pouvait s’appuyer sur un collectif rodé, Sierre pouvait compter sur sa triplette de parade pour porter le danger devant le sanctuaire brillamment gardé par Matthias Schoder. Les opportunités ne furent pas légion lors des vingt minutes initiales. Il en alla cependant autrement par la suite. Alors que Roger Summermatter revenait pour la seconde fois du banc d’infamie, Derek Cormier, magnifiquement servi par son compère Lee Jinman, faisait sauter le verrou haut-valaisan en logeant la rondelle hors de portée du portier viégeois.


© Photo Kevin Lötscher pour le coup d'envoi
La rencontre pris dès lors une autre dimension. Preuve de l’intensité des débats, en moins de temps qu’il ne faut pour l’écrire,  tour à tour Luca Triulzi, puis Cormier se cassèrent le nez sur le dernier rempart adverse. Schoder dû faire face à une déferlante sang et or. Même verni en certaines circonstances, ce dernier ne pu rien lorsque Wirz doubla la mise à l’issue d’un jeu de puissance mené tambour battant.

Pour autant, les hommes de Mongrain ne se laissèrent pas abattre, ce n’est pas le genre de la maison. Ils entamèrent l’ultime vingt comme ils avaient terminé le précédent. Sous la pression exercée par les visiteurs, ce fut au tour de Martin Zerzuben de se mettre en exergue en parant au plus pressé. Parfois avec l’aide de Dame Chance. Puis, ce fut au tour de la Madone de mettre tout son cœur afin d’aider au mieux des Sierrois malmenés, voire dépassés par le rythme d’enfer imposé par un lion déchaîné. Après la réduction du score logique d'Alain Brunold, dans une défense complètement statique, Jinman galvauda deux puck en or qui avaient le poids du ko. Le destin est parfois bien cruel et les locaux allaient l’apprendre à leurs dépens.

Exit Dame Chance et la Madone. A moins de 80 secondes du gong final, M. Clément expédiait Dominic Forget sur le banc des pénalités pour le reste de la partie. Du moins le pensait-on. Funeste erreur. Au lieu d’enfoncer définitivement le clou, la bande à Samuelsson se faisait surprendre à 28’ da la sirène finale par Triulzi. Consternation, affliction, non Souchon n’y est pour rien, et direction la prolongation. Quand on connaît le taux de réussite des bas-Valaisans dans ce domaine, le sort de ce derby semblait scellé. Ce que ne manqua pas de confirmer l’élégant Triuzi tout en doigté et légèrté dans son exercice de prédilection, le tête à tête. Vade retro Luca et amen. La messe était dite et l'extrème onction administrée par Mongrain et Cie.

Si le résultat final n’a rien de scandaleux, les Sierrois pourront se mordre les doigts, les gants et tout le bastringue qui va avec, encore longtemps. Comment laisser échapper une victoire qui vous tend les bras pareillement? A moi, ils m'en sont carrément tombés. Ils tenteront de se consoler en se disant qu’ils ont tenu gaillardement tête au champion sortant et que le spectacle proposé devrait inciter les indécis, voire les SDF dans le pire des cas, à revenir squatter le taudis de Graben et ses fantômes.

Visitez la galerie photos


Commentaires

Le reste des articles

02/04/2016 à 13:49:31 Ajoie - Rapperswil | NL B

Pour la 3ème fois de son histoire, Ajoie devient champion suisse de NLB

Enfin! Après être passé si prêt de la consécration mardi à Rapperswil, le HC Ajoie est devenu ce vendredi 1er avril 2016 champion suisse de NLB en remporant la série finale par 4-2. Il n’y a rien d'autre à dire que BRAVO!...
29/03/2016 à 23:33:02 Rapperswil - Ajoie | NL B

L'incroyable ascenseur émotionnel pour le HC Ajoie

Quel scénario de fou à la Diners Club Arena de Rapperswil! Alors qu’il pensait avoir décroché le titre de champion de NLB durant la prolongation, le HC Ajoie a finalement dû déchanter, avant de voir Andrew Clark marquer le but décisif à la 70e minute. Il s’agira désormais de se remobiliser en prévision de l’acte VI, vendredi à Porrentruy. ...
voir tous les articles

Autres actualités

Les derniers matchs

vendredi 01 avril 2016
mardi 29 mars 2016
samedi 26 mars 2016
jeudi 24 mars 2016
mardi 22 mars 2016

Fil actualités en continu
Actualités les plus lues
Derniers articles
Classement
1 HC Davos 0 j 0 pts
2 CP Berne 0 j 0 pts
3 HC Bienne 0 j 0 pts
4 Lausanne HC 0 j 0 pts
5 SCL Tigers 0 j 0 pts
6 HC Ambri-Piotta 0 j 0 pts
7 EV Zoug 0 j 0 pts
8 HC Fribourg-Gottéron 0 j 0 pts
9 EHC Kloten 0 j 0 pts
10 HC Lugano 0 j 0 pts
11 ZSC Lions 0 j 0 pts
12 Genève-Servette HC 0 j 0 pts
voir le classement détaillé
Partenaires
Derniers tweets