ARTICLE SUIVANTfermer

Play-out NLA: Genève-Servette, la victoire de l’espoir

LIRE LA SUITE

NL B / Play-off 1/2 finale, acte IV
Play-off NLB: Viège part en vacances après quatre tours de manège

07/03/2012 à 00:54:06 Viège , Thierry Tudisco Article vu 3 401 fois
Lausanne est promu en finale… en attendant mieux! Au-delà de cette boutade qui n’a rien de saugrenu, on pourrait bien retrouver la phalange lémanique à l’étage supérieur en septembre.

Photo PH - Viège attaque, mais n'a pas pesé lourd au final

Ce n’est pas faire preuve de snobisme ou d’arrogance envers les futurs adversaires du LHC que de l’affirmer: on ne voit en effet pas qui pourrait lui barrer la route en finale de NLB, et même le cancre de la NLA n’aura qu’à bien se tenir.

Cette partie cousue de fil blanc, tant le scénario était prévisible, n’a pas accouché du miracle tant espéré dans les rangs valaisans. On est même resté très loin du compte. Les hommes de John Van Boxmeer ont maitrisé cette partie à la perfection. A l’image de toute la série; net, propre et sans bavure.

Ce n’est pourtant pas faute d’avoir essayé côté valaisan. Simplement, l’obstacle qui s’érigeait devant lui était trop haut. Les locaux ont bien tenté d’emballer la partie d’entrée de match, mais, comme à l’accoutumée, ce sont les lions romands qui se sont créés les meilleures occasions.

Sous l’impulsion du duo Setzinger/Genoway, les Vaudois ont à nouveau imposé leur vitesse d’exécution et leurs muscles, dans le bon sens du terme. Certainement frustré par cette impuissance notoire, Andy Furrer écopait d’une pénalité mineure pour une charge inutile à la bande. Si le jeu de puissance lausannois était infructueux, le travail de sape initié par celui-ci finissait par payer, puisque Florian Conz trouvait l’ouverture 12 secondes seulement après le retour de Furrer au jeu. C’était le début de la fin des illusions pour Forget et ses potes.

Sûrs d’eux, les visiteurs déclinaient un véritable récital lors du tiers médian. Gaetan Augsburger et Oliver Setzinger abusaient Martin Zerzuben -pas tout blanc sur le troisième but- et la défense viégeoise pour porter définitivement l’estocade. L’horloge n’affichait pas encore 30 minutes et tout était déjà consommé dans cette demi-finale.

Le reste n’était que du remplissage, la magnifique réussite de Julien Staudenmann, d’une superbe déviation à mi-hauteur, passait au rang des anecdotes. C’est dire la marge que possédaient les gars de Van Boxmeer sur leur contradicteur. L’ultime période de l’exercice 2011/12 disputée par les champions déchus et déçus ressemblait à un long pensum. A relever toutefois la correction dans cette rencontre, mis à part un geste d’humeur de l’irascible Fernando Heynen.

Les Haut-Valaisans n’ont pas grand-chose à se reprocher, ni à regretter dans cette série. Ils ont composé avec leurs moyens et leur cœur. Las, à force de s’engluer dans les mailles du filet tissé par le mage ontarien, ils ont fini par s’époumoner, tel Don Quichotte, après des ombres insaisissables. Pour rivaliser avec cette mécanique rutilante, Il aurait fallu deux étrangers et une seconde triplette au sommet de leur forme, ce qui ne fut de loin pas le cas dans le paddock haut-valaisan.

Malgré ce départ en vacances quelque peu prématuré, les Viégeois peuvent se montrer satisfaits de leur saison. Seule ombre au tableau, la baisse de régime constatée depuis Noël qui leur a coûté le podium et peut-être une place en finale. La raison est-elle à chercher dans l’annonce du départ de Bob Mongrain? On ne le saura probablement jamais. Au chapitre des départs, à noter également la révérence de Michel Zeiter qui tourne le dos à la carrière de joueur pour embrasser celle d’entraîneur, toujours sous les mêmes couleurs.

Pour la formation lémanique, cela fait un caillou de moins dans sa chaussure. Le chemin qui mène à son rêve semble passablement dégagé. La troupe de Malley possède tous les ingrédients pour toucher au Graal cette année.

Le mélange de technique, d’expérience avec des joueurs ayant évolué en NLA, d’une paire d’importés estampillée NLA, des gabarits que ne renierait pas une organisation dans l’élite, un système rôdé dans lequel tout le monde connaît parfaitement son rôle, une profondeur de banc conséquente ainsi que le sérieux et la discipline inculqués par le coach. A témoin, les miettes laissées par le leader de la saison régulière à son valeureux adversaire dans cette série éclair.

Voilà qui pourrait donner un cocktail détonnant et explosif. A savourer sans modération.

Commentaires

Le reste des articles

02/04/2016 à 13:49:31 Ajoie - Rapperswil | NL B

Pour la 3ème fois de son histoire, Ajoie devient champion suisse de NLB

Enfin! Après être passé si prêt de la consécration mardi à Rapperswil, le HC Ajoie est devenu ce vendredi 1er avril 2016 champion suisse de NLB en remporant la série finale par 4-2. Il n’y a rien d'autre à dire que BRAVO!...
29/03/2016 à 23:33:02 Rapperswil - Ajoie | NL B

L'incroyable ascenseur émotionnel pour le HC Ajoie

Quel scénario de fou à la Diners Club Arena de Rapperswil! Alors qu’il pensait avoir décroché le titre de champion de NLB durant la prolongation, le HC Ajoie a finalement dû déchanter, avant de voir Andrew Clark marquer le but décisif à la 70e minute. Il s’agira désormais de se remobiliser en prévision de l’acte VI, vendredi à Porrentruy. ...
voir tous les articles

Autres actualités

Les derniers matchs

vendredi 01 avril 2016
mardi 29 mars 2016
samedi 26 mars 2016
jeudi 24 mars 2016
mardi 22 mars 2016

Fil actualités en continu
Actualités les plus lues
Derniers articles
Classement
1 HC Davos 0 j 0 pts
2 CP Berne 0 j 0 pts
3 HC Bienne 0 j 0 pts
4 Lausanne HC 0 j 0 pts
5 SCL Tigers 0 j 0 pts
6 HC Ambri-Piotta 0 j 0 pts
7 EV Zoug 0 j 0 pts
8 HC Fribourg-Gottéron 0 j 0 pts
9 EHC Kloten 0 j 0 pts
10 HC Lugano 0 j 0 pts
11 ZSC Lions 0 j 0 pts
12 Genève-Servette HC 0 j 0 pts
voir le classement détaillé
Partenaires
Derniers tweets
newsletter
voir les archives