SWHLA: les joueuses de Neuchâtel en bonne forme

30/01/2017 à 10:19:19 Neuchâtel , Florian Melliard Article vu 2 209 fois
En pleines demi-finales de SWHL A, les hockeyeuses neuchâteloises ont disputé un match très serré dont elles sont ressorties vainqueurs par le score de 5-3. Grâce à cela, elles rattrapent en partie la défaite essuyée samedi à Lugano et ramènent à 1-1 le score de cette partie de play-offs contre les Tessinoises. Pour atteindre leur objectif et arriver en finale, elles devront cependant gagner encore deux fois face à la même équipe.
© Photo Florian Melliard

Une victoire méritée
Les hockeyeuses neuchâteloises n’ont pas eu la tâche aisée : les Tessinoises leur ont tenu tête tout au long du match et n’ont commencé à céder du terrain qu’à partir de la 52ème minute de jeu, peu avant la fin du temps réglementaire. Coriace jusqu’à la dernière seconde, l’équipe tessinoise retirait son gardien et mettait à très rude épreuve la défense de la cage neuchâteloise. Ce n’est qu’après un temps-mort du coach neuchâtelois et seulement quatre secondes avant la fin qu’arrivait le but libérateur signé Julia Marty, grâce auquel les Romandes obtenaient enfin la victoire pour laquelle elles avaient intensivement protégé leur cage pendant de longues minutes de désavantage numérique.

Un match technique
Sur un total de huit buts, six ont été marqués en situation d’avantage ou d’infériorité numérique en raison des nombreuses pénalités sifflées des deux côtés. Cela a beaucoup axé les enjeux du match sur un jeu technique de contrôle du puck, d’habileté en box-play ou de jeu d’équipe en power-play. Sur ce plan, les Neuchâteloises se sont distinguées en marquant trois buts en supériorité et un quatrième en infériorité numérique.

Différences de contingent
Du côté luganais comme du côté neuchâtelois, on salue la bravoure des hockeyeuses luganaises : leur équipe compte un total de 12 joueuses, gardienne comprise, contre 17 joueuses et 2 gardiennes côté romand. En plus de cela, le facteur de la fatigue rentrait en ligne de compte : les deux équipes jouaient hier soir à la Resega et toutes deux ont passé près de 8 heures dans le car entre hier et aujourd’hui.

Neuchâtel en route vers un record ?
L’entraîneur Yan Gigon (lire ci-dessous) le dit avec fierté : Jamais l’équipe neuchâteloise n’était arrivée aussi loin et en aussi bonne forme dans le championnat. Leur objectif : la finale.

Les deux prochaines rencontres prévues, le 18 février à Lugano et le 19 février à Neuchâtel, donneront aux joueuses neuchâteloises une chance de confirmer le succès enregistré cette saison. Affaire à suivre !


 

Yan Gigon : « Les filles ont une volonté incroyable »


© Photo Florian Melliard
Yan Gigon

Quelle est la formule miracle que vous avez donné à vos joueuses pendant le temps-mort et qui a immédiatement permis de marquer le but de la victoire ?
Je leur ai dit d’y croire et d’entrer dans l’histoire, d’une certaine manière, car Lugano n’avait jamais perdu en play-offs face à Neuchâtel. C’est donc une première pour nous. Pour cela, il a fallu jouer avec le cœur et avec beaucoup de volonté.

Neuchâtel et Lugano sont deux équipes actuellement au coude à coude, quelle est la différence fondamentale entre eux et vous ?
Le contingent est certainement une différence importante. Ce soir, nous avons 17 joueuses et deux gardiennes, tandis que Lugano dispose d’un contingent beaucoup plus réduit, 11 joueuses, donc nous pouvons mieux tenir le rythme sur les deux matchs du week-end et cela compte beaucoup. J’essaie d’ailleurs de jouer à trois blocs le plus longtemps possible, c’était presque le cas hier, pas tout à fait aujourd’hui durant le troisième tiers-temps. De façon générale, le but chez nous est de jouer avec tout le contingent.

Vous avez donc une équipe très équilibrée ?
Oui, au contraire d’autres équipes féminines, nous n’avons pas de « star ». Tout le monde a le même poids dans l’équipe, ce qui fait que toutes nos joueuses sont susceptibles de faire tourner le match en notre faveur.

Vous arrive-t-il de faire des entraînements en commun, soit avec d’autres équipes féminines de Suisse Romande, soit avec Université Neuchâtel ?
Nous nous entraînons en commun surtout avec notre deuxième équipe féminine. Nous ferions volontiers plus d’entraînements avec d’autres clubs, mais cela implique beaucoup de déplacements. Nous faisons par contre beaucoup d’entraînements hors de la glace pour augmenter notre endurance sur la glace.

Vous vous trouvez non loin du haut du classement, est-ce que Neuchâtel bat des records cette année ?
Oui, nous n’avons jamais été aussi près des deux premiers. Nous avons eu un petit creux avant Noël en perdant contre Zurich et Lugano, mais maintenant nous sommes en play-offs et je crois que tout est jouable. Nous nous sommes fixés la finale pour objectif et nous y croyons dur comme fer. Actuellement, nous en sommes à 1-1 en deux rencontres, nous les avons forcées à revenir à Neuchâtel quel que soit le résultat du troisième match et c’est très encourageant.

Quelles sont les caractéristiques requises pour entraîner une équipe féminine selon vous ?
Il faut parfois faire abstractions de choses que l’on ne verrait jamais dans un vestiaire de gars (rires). Les filles ont une volonté incroyable et cette volonté, je ne suis pas sûr qu’on la trouve toujours dans des vestiaires de gars. Il faut admirer tout ce qu’elles font pour leur sport. Hier par exemple, nous sommes revenus de Lugano à 3h30 du matin et cet après-midi elles sont déjà à nouveau sur la glace, elles tiennent un rythme remarquable bien qu’elles ne jouent pas dans une ligue professionnelle. Il y a une motivation incroyable.



Marzio Brambilla : « Je voudrais voir plus d’agressivité »


© Photo Florian Melliard
Marzio Brambilla
Au cours de cette partie, il était difficile jusqu’à la fin de distinguer une tendance nette entre les deux équipes. Qu’est-ce que c’est qui a fait la différence selon vous ?
C’est sans doute nous qui, au cours du troisième tiers-temps, avons manqué de lucidité et de force. Nous avons un contingent assez restreint et nous avons joué hier et aujourd’hui des matchs très intenses, la fatigue rentre donc aussi en ligne de compte.

Qu’appelez-vous un manque de lucidité ?
Nous avons eu hier comme aujourd’hui plusieurs occasions non saisies. Aujourd’hui c’était quand même un peu mieux, nous avons été plus agressifs autour du but, mais bien sûr si les pucks n’entrent pas dans le goal, ça ne sert pas à grand-chose…

Vous jouiez auparavant en ligue nationale, comment êtes-vous arrivé au poste d’entraîneur de l’équipe féminine ?
J’avais déjà entraîné une équipe féminine par le passé, puis j’ai fait quelques années avec le mouvement junior de Bellinzone, équipes masculines. Mais j’ai immédiatement saisi l’occasion lorsque Lugano m’a proposé le poste, c’est une superbe équipe et nous avons jusqu’à maintenant fait beaucoup de chemin ensemble.

C’est très différent d’entraîneur une équipe féminine par rapport à une équipe masculine ?Fondamentalement non, le hockey reste le hockey. Il est évident que certains mécanismes ne sont pas les mêmes, mais le hockey reste le même jeu. Il y a peu de différences.

Quelle est la première qualité que vous voulez voir dans votre équipe ?
Nous manquons sûrement d’un peu d’agressivité, c’est ce que je voudrais voir plus souvent. Ce soir, ce n’était pas si mal, mais de manière générale je voudrais voir plus d’agressivité surtout autour du but. Cela nous permettrait de remporter plus confortablement certains matchs, ou tout simplement d’éviter quelques défaites !

Commentaires

Le reste des articles

13/09/2017 à 01:05:58 SWHL A

SWHLA: qui peut défier les favorites?

Qui remportera le titre chez les filles cette année? Est-ce les championnes des ZSC Lions, la vice-championne Lugano ou une troisième équipe? C’est la question qui se pose à nouveau dans la Swiss Women’s Hockey League. Tout est possible. ...
25/03/2016 à 13:22:26 SWHL A

Equipe de Suisse fém.: mission JO 2018 lors des Mondiaux

L’équipe de Suisse féminine débutera sa «Mission Jeux Olympiques 2018» mardi avec le match contre le Japon lors des championnats du monde Top Division à Kamloops (CAN)....
voir tous les articles

Autres actualités

Derniers résultats
ve 27.04.18 - 0 - 2
voir tous les résultats
Fil actualités en continu
Actualités les plus lues
Derniers articles
Classement
1 CP Berne 0 j 0 pts
2 SC Rapperswil-Jona Lakers 0 j 0 pts
3 EV Zoug 0 j 0 pts
4 HC Bienne 0 j 0 pts
5 HC Lugano 0 j 0 pts
6 HC Fribourg-Gottéron 0 j 0 pts
7 HC Davos 0 j 0 pts
8 ZSC Lions 0 j 0 pts
9 Genève-Servette HC 0 j 0 pts
10 SCL Tigers 0 j 0 pts
11 Lausanne HC 0 j 0 pts
12 HC Ambri-Piotta 0 j 0 pts
voir le classement détaillé
Partenaires
Derniers tweets