ARTICLE SUIVANTfermer

Kimmo Bellmann: «Jusqu'au bout j'ai cru à une possibilité de sauvetage»

LIRE LA SUITE

Alain Bonnet: «Le HC Sierre conservera son identité»

22/06/2017 à 14:42:00Sierre, Vincent CriblezArticle vu 6 430 fois
Quelques jours après l’annonce officielle de la mise en route du projet d’un farm-team à Sierre, en Ligue B et en partenariat avec Genève-Servette, Planète Hockey vous propose l’interview du Président du HC Sierre, Alain Bonnet. A 40 ans, cet ancien joueur de la première équipe joue la transparence par rapport à l’avenir du club de Graben.
© Photo vidéo Canal 9 -

Alain Bonnet, votre club a annoncé avoir trouvé un accord avec Genève-Servette concernant la mise sur pied d’une équipe ferme du club grenat en Ligue B dès la saison 2018/19. Comment se sont déroulées les tractations avec le club genevois?
En fait, c’est Genève, via Chris McSorley, qui s’est approché de nous en tout début de semaine passée. Par politesse, nous avons ouvert les discussions. Mais pour nous il était clair dès le début que rien de concret ne se ferait avant d’en savoir plus sur la situation de Martigny. C’est une question de respect : entre clubs valaisans nous devons nous entraider. Une fois l’annonce officielle de la faillite de Red Ice communiquée, nous avons alors été plus loin dans les discussions avec Chris McSorley. Il est à signaler que la commune de Sierre, pour qui notre club revêt une grande importance, a elle aussi été mêlée aux discussions.

Du coup, à moins que Martigny ne fasse un possible recours qui serait par la suite accepté par le Tribunal, une place en Ligue B deviendrait vacante en 2018/19. Avez-vous déjà obtenu des garanties de la part de la Ligue?
Non, pas du tout. D’abord, il faudra voir si effectivement une place sera libre. Ensuite, nous devrons présenter un dossier solide. Enfin, il ne faut pas oublier que d’autres clubs pourraient aussi postuler. Nous n’avons aucune garantie de succès. La décision ne sera de toute manière prise qu’en juin 2018 lors de l’assemblée de la ligue.

N’avez pas peur que le HC Sierre, club mythique s’il en est, ne perde son identité en devenant un simple farm-team?
Ce point a logiquement fait partie des priorités dans nos discussions avec Chris McSorley. Pour moi, il était clair que l’affaire ne pourra se faire que si le HC Sierre conserve son nom, que le maillot soit toujours rouge et jaune avec un soleil sur la poitrine et que l’on joue à Graben. J’ai obtenu la garantie que ce sera le cas.

Et au niveau financier? Genève injectera-t-il de l’argent dans votre club?
Non, Genève nous fournirait des joueurs, notamment des gars qui sortent des Juniors Elite A ou d’autres qui reviendraient de blessure. Mais l’idée est que le HC Sierre continue à s’autofinancer. En Ligue B, nous tablerions sur un budget de CHF 1.5 millions par saison, chose qui doit être tout à fait possible à Sierre.

Pourquoi Genève et Chris McSorley ont-ils choisi Sierre? Est-ce uniquement par rapport au potentiel spectateurs et au côté mythique de votre club?
Oui, cela a certainement joué un rôle. Si Martigny devait être amené à disparaître, il est certain qu’un club valaisan romand a sa place en Ligue B. D’une manière globale, à l’horizon 2020 et même sans la création d’un farm-team, l’objectif de Sierre aurait été de lorgner sur la Ligue B.

La loi imposée par la ligue indiquant que le club propriétaire, donc Genève, doit détenir 51% des actions de son club ferme. Du coup, que se passera-t-il si un jour Sierre désire accéder à la Ligue A, vous serez alors bloqué?
C’est également un point qui a été discuté même si je pense que pour y accéder, il faudra fédérer les forces des différents clubs en créant un HC Valais. Dans cette optique, un rachat d’action sera possible pour pouvoir vivre notre rêve sportif.

Et en attendant la suite, le but du HC Sierre est d’être promu en MySports Ligue d’ici la saison prochaine. C’est bien juste?
Oui, c’est l’objectif. Nous avons été déçus de ne pas être promus cette saison déjà, mais l’hiver prochain l’objectif sera clairement de monter d’un étage. Puis, comme je l’ai déjà dit, de se stabiliser avant de regarder en direction de la NLB en 2020. Mais évidemment, si notre projet avec Genève devait se finaliser, tout serait chamboulé.

Sur quel budget pourrez-vous tabler la saison prochaine et votre contingent est-il déjà sous toit?
Nous partirons, comme la saison dernière, sur un budget global d’environ un million de francs. Au niveau du contingent, nous annoncerons probablement les arrivées d’un défenseur et de deux attaquants encore. Un attaquant a par ailleurs déjà signé mercredi matin, chose que nous communiquerons prochainement.

Au vu de vos ambitions, Graben devra-t-il subir de nombreuses modifications en cas d’accession à la Ligue B?
Il ne faut pas oublier qu’en 2012, Graben avait encore été homologué pour la Ligue B. Donc même si la patinoire est vétuste, il n’y aura pas non plus d’immenses changements à effectuer. Il s’agira par contre certainement d’opérer un renouvellement des bandes, en se mettant aux normes actuelles demandées par la ligue. On parle là d’un investissement de CHF 250'000.-.

Dernière question : souvent, les joueurs deviennent entraîneurs une fois leur carrière terminée. Pourquoi donc êtes-vous devenu président?
Je n’ai jamais pensé à devenir entraîneur, ce n’est pas un poste fait pour moi. Lorsque l’on m’a contacté, l’année passée pour devenir président, j’y ai bien entendu longuement réfléchi. C’est un poste qui prend énormément d’heures chaque semaine. Pour moi, l’important était de m’entourer d’anciens hockeyeurs et qui représentent tout le Valais. C’est le cas à Sierre, puisque la plupart d’entre nous ont évolué soit à Martigny, à Viège, à Sion ou encore à Sierre.


Commentaires

Le reste des interviews

13/11/2016 à 10:59:46

Alain Darbellay : «Le hockey reste un jeu et mes joueurs s'amusent lorsqu'ils sont sur la glace»

En marge de la rencontre de 1ère Ligue GSHC II - Sion, Planète Hockey a été poser les traditionnelles questions d'après-match aux deux entraîneurs, à savoir Alain Darbellay pour Sion et Simon St-Hilaire pour le club des Vernets....
17/10/2016 à 10:33:40

1L: Pierre Mathez: «Nous n'avons pas su exploiter les moments clés»

Battu à Morges pour la quatrième fois de la saison, le HC Sierre peine à trouver ses marques et surtout son efficacité offensive....
voir tous les interviews

Autres actualités


Fil actualités en continu
Actualités les plus lues
Derniers articles
Classement
1 HC Davos 0 j 0 pts
2 CP Berne 0 j 0 pts
3 HC Bienne 0 j 0 pts
4 Lausanne HC 0 j 0 pts
5 SCL Tigers 0 j 0 pts
6 HC Ambri-Piotta 0 j 0 pts
7 EV Zoug 0 j 0 pts
8 HC Fribourg-Gottéron 0 j 0 pts
9 EHC Kloten 0 j 0 pts
10 HC Lugano 0 j 0 pts
11 ZSC Lions 0 j 0 pts
12 Genève-Servette HC 0 j 0 pts
voir le classement détaillé
Partenaires
Derniers tweets