Alexandre Burkhalter: «L'idée sera d'être vraiment au coeur du sport»

11/07/2017 à 11:19:20, Vincent CriblezArticle vu 6 717 fois
Alors que UPC a informé la presse, ce matin, des futurs contours de sa chaîne sportive «MySports», Planetehockey vous propose l’interview de son rédacteur en chef, M. Alexandre Burkhalter.
© Photo UPC -

Alexandre Burkhalter, énormément de férus de hockey, actuellement abonnés chez Swisscom, sont quelque peu perdus en ce moment. Comment comptez-vous leur expliquer la marche à suivre afin qu’ils puissent continuer de regarder du hockey suisse à la TV ?
C’est vrai que c’est une situation nouvelle pour ces clients, comme pour l’ensemble des téléspectateurs. UPC est un acteur récent sur la scène télévisuelle sportive grâce notamment à l’obtention des droits de diffusion du championnat suisse de hockey pour les cinq prochaines années (réd : des droits acquis pour un montant de 177 millions de francs pour les cinq années du bail). Pour le fan de hockey, il n’y a donc qu’un moyen de suivre son équipe préférée à partir de la saison 2017/18: changer d’opérateur et opter pour MySports.

Si un fan de hockey veut quitter Swisscom pour continuer à suivre du hockey, quelle sera la marche à suivre pour lui ?
Concrètement, il faut que le fan sache qu’il est très facile de changer d’opérateur. Il s’agit de résilier son abonnement d’un côté, puis d’en conclure un nouveau auprès d’UPC ou l’un de ses quinze partenaires.

Toutes les infos utiles ainsi que les offres sont disponibles de suite sur les sites des 16 distributeurs de la chaîne. Leurs sites respectifs se trouvent tous via le lien: https://mysports.ch/fr/index.html

Quel type d’abonnement faudra-t-il conclure chez UPC afin d’avoir accès à MySports ?
Là aussi, l’ensemble des offres sont disponibles sur le site d’UPC et ceux de ses réseaux partenaires. Une offre de base « MySports HD » comprenant certaines rediffusions sera disponible pour tous les téléspectateurs ayant un abonnement chez l’un des diffuseurs de MySports. Pour les offres payantes « MySports Pro », il faudra compter par exemple 25.-  par mois chez UPC, en plus de l’abonnement de base qui varie d’un opérateur à l’autre.

Il y aura un match de hockey de Ligue A par journée retransmis en direct et « gratuitement » pour les abonnés « MySports HD ». Les cinq autres rencontres seront-elles payantes à l’unité ? Si oui, quel en sera le coût ?
Une partie par journée sera montré sur « MySports HD », en effet. Pour ceux et celles qui en veulent plus, « MySports Pro » permettra d’accéder à un vaste éventail de sport en direct. Pour les offres payantes « MySports Pro », certains diffuseurs proposerons la possibilité d’acheter une journée de diffusion. Chez UPC, par exemple, cette option coûtera 9.-.

Sera-t-il possible, à l’avenir et pour une personne qui n’est pas cliente auprès de l’un des 16 opérateurs proposant « MySports », de louer des matches de hockey  à l’unité ?
Non, il faudra impérativement être client de l’un des distributeurs de « MySports ».

Comment devra faire un client qui désire profiter des avantages de Swisscom, comme par exemple pouvoir suivre la Premierleague anglaise retransmise sur SFR Sport, et de ceux de MySports ? Devra-t-il conclure deux abonnements ?
Tout d’abord, et comme ce fut annoncé il y a quelques jours, « MySports » retransmettra du football puisque UPC a obtenu, entre autre, les droits exclusifs de la Bundesliga. Le championnat de football portugais sera également accessible. Pour ce qui est de SFR Sport, qui a les droits du football anglais, ou de Teleclub, ces chaînes seront disponibles chez UPC par exemple, via un pack supplémentaire.

UPC n’est, par exemple, pas recevable dans certaines régions de Suisse romande. Il se dit que 15% des foyers n’y ont pas accès. Pouvez-vous confirmer ce chiffre ?
UPC et ses partenaires de Suissedigital, qui diffuseront « MySports », couvrent la grande majorité du territoire helvétique et desservent plus de 3 millions de foyers. La très grande majorité des Suisses pourra donc s’abonner à « MySports » si elle le souhaite.

A votre avis, une solution « à l’amiable » sera-t-elle trouvée avec Swisscom afin que certaines rencontres de hockey continuent à être diffusée par l’ancien détenteur des droits du hockey suisse ?
La National League A, tout comme la Swiss League et la MySports League seront exclusivement disponibles sur « MySports ». Avec nos partenaires de distribution, notre objectif est de mettre fin au long monopole de Swisscom – via Teleclub – dans le monde du sport. Nous voulons proposer une vrai alternative aux fans de sport en direct.

Quels seront les autres sports montrés sur « MySports » ? Selon un article du Blick, paru la semaine dernière, le beachvolley, la Formule E et le handball devraient en faire partie, c’est bien juste ?
Je peux effectivement confirmer que tous ces sports seront présents sur notre chaîne. De plus, les championnats de hockey  russes (KHL) et suédois (SHL) seront également proposés. Le championnat suisse de basket sera lui aussi proposé sur « MySports ». En tout, il y aura plus de 1000 événements en direct cette saison sur notre chaîne. Et cela devra encore évoluer à l’avenir.

Les moyens mis en œuvre (nombre de caméras, de journalistes, interviews proposées, etc) par « MySports » pour la retransmission des matches de hockey  seront-t-ils comparables à ce que faisait Teleclub ?
Ce n’était pas Teleclub qui produisait et réalisait les rencontres de Ligue A. Ce ne sera pas non plus « MySports » qui le fera, mais la société TPC. Pour chaque « top match », il y aura par contre des moyens de production supplémentaires. Plus de caméras, de nouveaux graphiques, de nouvelles statistiques. Grâce à un studio aussi nouveau que moderne, nous pourrons également proposer des outils d’analyses plus performants. L’idée sera d’être vraiment  au cœur du sport.

Il y a quelques semaines, le canal alémanique de « MySports » annonçait le transfert de la sémillante Steffi Buchli, une véritable icône journalistique outre-Sarine. Peut-on s’attendre à pareille manœuvre en Suisse romande ?
Non, tout du moins à l’heure actuelle, rien n’est prévu dans ce sens pour ce qui est du canal francophone de « MySports ».

Commentaires

Le reste des interviews

18/06/2018 à 17:52:39

Théo Rochette: «Je n'ai qu'un but: travailler fort pour atteindre mon rêve, la NHL»

Sélectionné de dernière minute au repêchage de la LHJMQ, le jeune attaquant Théo Rochette se concentre désormais sur son avenir au Canada. Le Canado-Suisse rejoindra bientôt son nouveau club, les Saguenées de Chicoutimi en LHJMQ. Premiers pas vers son rêve, la NHL....
16/06/2018 à 23:43:23

Nicolas Burdet: «il y a toujours en Valais une problématique d'identité»

A trois mois de la reprise et un mois après l'annonce de la création du HC Valais Chablais issu du rapprochement de Red Ice et de Sion, il a paru opportun de faire un point de la situation sur les grandes articulations de la nouvelle structure avec Nicolas Burdet, le Directeur sportif de la SA et de la relève....
24/05/2018 à 16:47:18

Gros plan sur Laurent Perroton: 30 ans d'entraînement, de coaching et de passion 2/2

Rencontre avec Laurent Perroton, personnage charismatique, direct, franc et attachant qui revient sur 30 ans de vie passionnante....
voir tous les interviews

Autres actualités

Derniers résultats
ve 27.04.18 - 0 - 2
voir tous les résultats
Fil actualités en continu
Actualités les plus lues
Derniers articles
Classement
1 CP Berne 0 j 0 pts
2 SC Rapperswil-Jona Lakers 0 j 0 pts
3 EV Zoug 0 j 0 pts
4 HC Bienne 0 j 0 pts
5 HC Lugano 0 j 0 pts
6 HC Fribourg-Gottéron 0 j 0 pts
7 HC Davos 0 j 0 pts
8 ZSC Lions 0 j 0 pts
9 Genève-Servette HC 0 j 0 pts
10 SCL Tigers 0 j 0 pts
11 Lausanne HC 0 j 0 pts
12 HC Ambri-Piotta 0 j 0 pts
voir le classement détaillé
Partenaires
Derniers tweets