Benjamin Antonietti: «C'était le moment pour moi de changer de vie»

16/08/2017 à 14:14:06Le Sentier, Patrick PittonArticle vu 7 430 fois
Après sept années passées à Lausanne, le Genevois de 26 ans, qui avait besoin de changement, s'est engagé avec le club de Ligue Magnus des Dragons de Rouen. Rencontre avec un joueur qui a choisi une nouvelle direction.
© Photo Patrick Pitton -

Benjamin Antonietti, vous avez fait le choix de quitter la Suisse pour le championnat français. Pouvez-vous nous expliquer cette décision?
J'étais arrivé en fin de contrat et il me fallait du changement. Mon agent m'a proposé à Rouen et le club français a décidé de m'accorder sa confiance. On verra plus tard ce que ce changement m'apporte.

Etes-vous déçu de ne pas avoir été prolongé à Lausanne après y avoir passé 7 saisons?
Oui et non. Mais c'est un peu un mal pour un bien. Après un certain temps, quand tu vas au boulot sans aucun plaisir, c'est que c'est peut-être le moment de changer de vie. Je ne suis pas tout seul sous mon casque de hockey, cela touche également les gens qui m'accompagne dans la vie.

Vous n'aviez reçu aucune offre d'un club suisse?
Si, mais à partir du moment où je quittais Lausanne, si c'était pour vivre la même chose au sein d'un nouveau club, je n'en avais pas l'envie. Pour jouer un rôle qui consiste uniquement à se coucher devant des pucks, à jouer blessé et n'avoir aucune reconnaissance du travail effectué, ce n'est pas la vie que j'ai envie d'avoir. J'étais un joueur de l'ombre et cela ne m'a rien apporté.

Comment s'est passée votre arrivée à Rouen?
Très bien. Avant de signer mon contrat, on m'a fait visiter les installations, on s'est très bien occupé de moi. Lorsque je suis arrivé dans cette ville, des supporters sont également venus m'accueillir à l'hôtel. Rouen est une ville de hockey. Lors de mon premier entraînement, il y avait 200-300 personnes qui y ont assisté. Là-bas, le 90% des matchs se joue à guichets fermés.

Votre entraîneur Fabrice Lhenry vous a-t-il parlé de votre rôle au sein de cette équipe?
Oui bien sûr, il attend de moi que je joue sur ma vitesse ainsi que sur mon intensité. Mais rien n'est acquis d'avance, il faudra que je travaille dur.

Vous passez d'un rôle de joueur de 4ème bloc à celui d'étranger. Pas trop de pression?
C'est le fait de passer à un nouveau statut qui m'a justement poussé à faire ce choix. Ces dernières années, j'avais beaucoup perdu confiance en mes capacités. Je ne jette la pierre à personne, j'ai aussi eu l'opportunité de saisir mes chances, chose que je n'ai pas forcément faite. Mais depuis tout jeune, j'ai toujours aimé jouer avec le puck. A certains moments, j'ai mis ceci de côté afin de jouer pour l'équipe. Donc, j'avais l'envie de retrouver du plaisir sur la glace. Et ne plus avoir ce couperet au-dessus de la tête qui fait que si tu rates une passe tu ne joues pas le match suivant. J'ai, là-bas, aussi la chance de pouvoir recommencer à zéro et repartir sur de bonnes bases. Je vais pouvoir m'exprimer sur la glace.

Y'a-t-il des joueurs que vous connaissiez déjà à Rouen?
Oui, il y a des internationaux que je connaissais uniquement de nom, mais aucun personnellement. Il y beaucoup de nouveaux arrivants, l'équipe a pas mal changé à l'entre-saison. Il y a une dizaine de nouveaux et nous sommes tous un peu dans le même bateau. Mais, il y règne une excellente ambiance, ca se passe vraiment bien.

Vous avez joué contre Lausanne jeudi soir. Quel était votre sentiment?
Cela n'a pas été évident, c'était bizzare. Tu joues contre des amis. Tu ne peux pas te lâcher complètement, tu joues un peu sur la retenue.

Votre plus beau souvenir à Malley? Sans doute la promotion en National League?
Oui la promotion de 2013 bien entendu. Mais il y en a eu d'autres. Notamment notre premier 1/4 de finale face aux ZSC Lions que nous avions perdu en sept matchs. En plus, cela marchait bien pour moi à ce moment-là. Pour l'équipe ca été un moment fantastique, y compris pour les supporters. Des promotions le LHC en avait déjà connues, par contre les play-offs étaient une nouveauté. Nous avions ressenti un très grand engouement populaire à ce moment-là.

Vous n'avez que 26 ans, pensez-vous encore jouer en National League à l'avenir?
Honnêtement je ne sais pas, je n'y ai pas encore réfléchi. Je ne veux pas regarder trop loin et je veux prendre les choses comme elles viennent. Comme je l'ai dit, j'ai eu des moments difficiles et je voulais me poser quelque part où je me sens bien, là où j'ai la confiance des gens. Ce sera peut-être en Italie, en Norvège ou pourquoi pas l'Asie. Si je devais aller en Asie pour me sentir bien, je n'hésiterai pas une seconde. J'ai été gentil longtemps à faire ce que les autres ne voulaient pas faire et cela ne m'a rien amené dans ma vie. Si certains veulent le faire c'est leur problème, mais ce ne sera plus moi.

Mais, honnêtement, lorsque l'on fait ce genre de choix, il n'a pas pour but de se relancer complètement? de se donner une nouvelle chance?
Si, bien entendu. Mais à un moment, si je veux me relancer comme vous dites, il faut d'abord que je vide ma tête de mes expériences passées. De toute façon, à l'heure actuelle, je ne pense pas qu'en Suisse il y ait un club qui puisse m'accorder la même confiance que celle que l'on m'accorde aujourd'hui à Rouen. Je le comprends d'ailleurs très bien. Mais j'étais obligé de passer par cette nouvelle étape. On verra après cette année en France ce qu'il va se passer. 

Commentaires

Le reste des interviews

01/09/2017 à 09:53:56

Valentin Pilet: «Je suis parti en Suède pour m'aguerrir»

Arrivé au terme des Juniors Elite avec Lausanne, le défenseur Valentin Pilet retrouvait la patinoire de ses débuts dans le cadre de la Coupe des Bains, avec le IK Pantern. Rencontre avec un jeune homme de 20 ans qui a décidé de tenter une nouvelle aventure en Suède....
30/05/2017 à 11:16:18

Christian Dubé: «Mark French m'a rapidement convaincu»

Quelques heures après l’annonce des engagements, pour deux saisons, de Mark French et Jonas Holos, Planète Hockey vous propose l’interview de Christian Dubé, le directeur sportif du HC Fribourg-Gottéron. Alors qu’il a désormais un entraîneur et trois étrangers sous contrat, le Québécois dresse un bilan presque définitif de la campagne de transferts des Dragons....
voir tous les interviews

Autres actualités

Derniers résultats
di 19.11.17 - 1 - 2
di 19.11.17 - 1 - 3
voir tous les résultats
Fil actualités en continu
Actualités les plus lues
Derniers articles
Classement
1 CP Berne 22 j 52 pts
2 HC Lugano 21 j 41 pts
3 ZSC Lions 22 j 41 pts
4 HC Fribourg-Gottéron 23 j 41 pts
5 HC Davos 23 j 39 pts
6 EV Zoug 22 j 37 pts
7 HC Bienne 23 j 30 pts
8 Lausanne HC 21 j 27 pts
9 HC Ambri-Piotta 23 j 26 pts
10 Genève-Servette HC 21 j 25 pts
11 SCL Tigers 23 j 24 pts
12 EHC Kloten 22 j 16 pts
voir le classement détaillé
Partenaires
Derniers tweets