accueil interviews Bob Mongrain: «Les trois valeurs que je veux sont l’unité, l’éthique de travail et la constance»

Bob Mongrain: «Les trois valeurs que je veux sont l’unité, l’éthique de travail et la constance»

Article vu 2 254 fois

En marge de l’ICHT qui a eu lieu dans le Chablais vaudois et valaisan, l’entraîneur du HC Viège Bob Mongrain a accepté durant son passage de répondre à quelques questions.

Photo PH

Leysin, B. Melliard, le 17/11/2011 à 19:54:57

Bob Mongrain, quelle est la raison de votre venue, ainsi que celle de deux de vos joueurs, à l’entraînement des jeunes  en marge de l’International Chablais Hockey Trophy?
Ma passion pour les jeunes est connue et je reçois beaucoup de demandes pour cela. Et de mon côté, le temps que je passe avec les gamins sur la glace fait que j’oublie tout le reste… A la fois, j’adore cela et c’est mon anti-stress. Ici, la présence d’amis et la venue de ce tournoi des quatre nations que j’apprécie beaucoup depuis que je suis de retour en Suisse font que je suis venu très volontiers.

On vous sait attaché à tout ce qui touche à la formation. Les enfants, c’est une passion pour vous?
Oui. J’étais récemment à Champéry pour un petit camp avec un  groupe de gamins et je fais un peu la même chose partout en Valais. C’est une passion.

D’où vient cet amour de transmettre votre savoir à des enfants  et est-ce que vous avez des enfants vous-même?
Oui, mais ils sont grands maintenant. Cette passion existe depuis que je joue dans les juniors. A l’époque, mon entraîneur junior m’avait délégué son école de hockey qui était très reconnue et là, j’ai toujours eu des camps de hockey durant les étés. Ce qui fait que j’aime beaucoup être sur la glace et enseigner et puis avoir du plaisir avec les enfants. Je trouve que c’est important: c’est un peu un retour aux racines. C’est pourquoi je dis que c’est motivant et déstressant de se retrouver avec des petits dont le plus jeune avait moins de 5 ans.

A quel âge avez-vous commencé le hockey?
J’habitais le nord du Québec, où il fait froid dès le mois de septembre et l’on avait la glace naturelle dès le début de l’automne. Alors on a apprit à chasser les patins très tôt.

Avez-vous le temps dans le cadre du HC Viège de jeter un œil sur ce qui se passe dans le mouvement juniors?
Absolument. Avec Bruno Zenhaüsern qui gère ce mouvement à Viège et Dario Anthamatten. Si je n’ai pas le temps d’assister beaucoup aux matches, je suis en tout cas leurs résultats. Et avec le sport-étude de Brigue, je vais sur la glace avec eux et je parle assez régulièrement avec l’entraîneur des Juniors Top de Viège.

Et quelle est votre impression du mouvement juniors de Viège?
Une très, très forte impression. Ce n’est pas une coïncidence si Viège est une bonne ville de hockey. Car dès le plus jeune âge, ils sont très bien encadrés par des bénévoles efficaces avec un président qui sait créer cette passion du hockey.

Et de combien de jeunes joueurs se compose le mouvement juniors du HC Viège?
Ils sont plus de 200.

Quelle est la collaboration avec les autres clubs environnants?
Avec toutes les vallées, l’ensemble est très fort, ce qui fait que c’est une belle région de hockey qui a une personnalité haut-valaisanne dont on tire parti jusque dans l’équipe fanion.

Quel bilan de votre championnat vous tirez à (presque) mi-parcours? Quels sont vos sujets de satisfaction ou peut-être d’insatisfaction?
Globalement, je suis satisfait à 70%. Je suis surtout satisfait du travail des joueurs. Quand on gagne un championnat, un coach redoute toujours une baisse de l’esprit de corps. Et les joueurs ont su gérer cela assez bien. Il faut faire attention à ne pas se surévaluer, même si j’estime que c’était un titre que l’on méritait. Mais on ne doit pas oublier que toutes les séries dans les play-offs ont été serrées. Toutefois, il reste pas mal de points sur lesquels on peut s’améliorer.

Mes points de relative insatisfaction concernent la défensive : on sait que l’on peut avoir une attaque très percutante, mais l’on pourrait être aussi plus constant à la défensive. Mais j’ai remarqué que les joueurs essaient de satisfaire les coaches sur ce plan-là. Et reste encore le cas de certains jeunes dont on aimerait voir davantage d’eux.


Photo PH
Quel regard portez-vous sur le championnat 2011-12 et sur les autres équipes?
Au début de la saison, on fait une analyse sur papier du championnat et je ne crois pas que les spécialistes se sont beaucoup trompés en disant que ce sera un championnat très serré. On connaissait la force de Lausanne et en plus, ils ont montré une image différente de l’équipe de l’année dernière: ils sont très constants et très profonds au point de vue du contingent. On connaissait aussi Langenthal. On voit que 4-5 équipes sont très proches, par contre, tous les matches doivent être joués car l’on peut rencontrer des surprises n’importe où.

Y a-t-il eu justement des surprises?
Je ne crois pas qu’il y ait eu vraiment des surprises. Il y a des équipes qui ont eu des débuts de championnat plus difficile. Je pense à la Chaux-de-Fonds et à Bâle. Mais les équipes sont en train de trouver leur identité et le meilleur reste à venir pour tout le monde.

Sur vos six derniers matchs, vous enregistrez trois défaites (LHC 5-2, HCT 4-3 et Olten 3-4). Est-ce une légère baisse de régime ou y a-t-il eu d’autres causes?
Baisse de régime, je ne crois pas. Il y a d’autres causes, dont des joueurs manquants. Jouer par exemple dix matches avec un seul étranger est dommageable quand on sait l’importance qu’ils ont dans ce championnat. A Thurgovie, on n’a pas joué un gros match et contre Olten, le but de l’égalisation n’a pas été accordé. Ce qui est important, c’est de gagner justement les matches importants. Mais on sait aussi que l’on va perdre des points d’ici aux séries.

Après avoir enregistré deux défaites contre le LHC, ce club est-il au-dessus du lot cette année ou est-ce qu’il ne vous convient pas?
Je dirais que le LHC a une très bonne équipe et qui joue avec un style qui leur convient bien. C’est tout ce que je peux en dire.

Alexandre Tremblay a été remplacé. Comment s’est passé ce transfert?
Un bon étranger est toujours difficile à trouver et de plus, c’est toujours un risque. Maintenant, on a trouvé Janne Hauhtonen dont j’ai entendu beaucoup de bien pour remplacer Alex Tremblay qui ne sera pas sur la glace avant 3-4 semaines encore. On verra comme se passe ce remplacement et comment il trouvera sa place, car cela ne vient pas automatiquement.

On dit souvent, à juste titre, que Viège possède la meilleure ligne 100% suisse de NLB avec Triulzi-Brunold-Dolana. Certains joueurs  peuvent-ils souffrir de la comparaison et cela peut-il poser des questions de cohésion dans votre groupe?
Ce sont effectivement trois bons joueurs qui ont un impact majeur sur tous les matchs. Mais je ne vois pas pourquoi cela toucherait la cohésion du groupe. Chacun a son boulot à faire et son rôle à jouer et c’est comme cela.

Dans l'optique où tous les entraîneurs disent que l'important est d'être en forme en février/mars, êtes-vous satisfait de la progression de votre équipe jusqu'ici?
Absolument. Pour nous, ce qui est important est de bien partir dans la saison et de trouver notre identité. Et le point d’interrogation que l’on pouvait avoir sur notre gardien en début de saison est levé. Mais comme déjà dit, on peut mieux jouer défensivement, même s’il faut tenir compte du fait que nous avons trois nouveaux jeunes défenseurs –Mettler, Rüegg et un peu Wiedmer- qui doivent prendre leur place.

Viège encaisse près de 3 buts par match, ce qui n'en fait que la 5ème meilleure défense de NLB. Est-ce le point principal à améliorer pour la suite?
On aimerait descendre sous les trois buts. On a une équipe qui est très offensive, ce que j’aime. Mais souvent, on n’est pas assez concentré défensivement. Mais si après 20 matchs, il n’y avait pas de choses à améliorer, il n’y aurait pas besoin d’un entraîneur. Je pense qu’on peut grandement s’améliorer sur ce sujet.

On entend par-ci ou par-là que Mathias Schoder a le calibre d’un gardien de NLA. D’accord avec cette affirmation?
La 1ère personne que l’on doit respecter pour avoir une équipe gagnante est son gardien. C’est donc important qu’il soit soutenu dans sa zone. Mais je pense que Mathias Schoder a le talent, la constance, le travail et la volonté d’être l’un des tous bons gardiens de NLB. Mais on doit davantage l’aider sur la glace, car la défensive est le travail de tout un groupe, pas du seul gardien.

Viège a déjà marqué 9 fois en box-play depuis le début de saison, soit presqu’un but tous les deux matches. Y-a-t-il une explication à cela?
Ce n’est pas un but en soi que de marquer en box-play. Quand on est bien structuré en box-play, on peut se créer des occasions. Et nous avons justement le genre de joueurs qui ont la rapidité et l’anticipation du jeu. Et quand on peut créer le doute côté adverse, c’est très bien et j’espère que l’on pourra continuer ainsi.

Un pronostic en fin de saison?
Je ne fais pas de pronostic. Je laisse cela aux médias. On se prépare simplement match après match. Je répète souvent à mes joueurs que les trois valeurs que je veux sont l’unité, l’éthique de travail et la constance. Après, on verra.

Commentaires

Le reste des interviews

31/07/2014 à 09:58:09
commentaires
Sébastien Pico: «Vouloir amateuriser la NLB, c'est retourner 30 ans en arrière»
La proposition du président de la Regio League, Jean-Marie Viaccoz, sur la création d'une "Super 1ère ligue" ne fait apparemment pas l'unanimité. Planète Hockey...
04/07/2014 à 12:22:17
commentaires
Dino Stecher: «Nous avons fait tout ce que nous pouvions, désormais nous attendons»
Il y croît, Dino Stecher. En compétiteur qu'il est, l'entraîneur des Sharks de Bâle refuse d'abdiquer et estime que le club rhénan va sortir de la mauvaise pass...
voir tous les interviews

Autres actualités de HC Viège

Les derniers matchs de HC Viège

samedi 19 avril 2014
jeudi 17 avril 2014
mardi 15 avril 2014
samedi 12 avril 2014
jeudi 10 avril 2014

NEWS Hockey suisse NLA et NLB

CLASSEMENT NL B J Pts
VOIR LE CLASSEMENT DÉTAILLÉ

NEWS Hockey amateur, féminin et junior

NEWS Hockey étranger

ANNIVERSAIRE

Lionel HOURIET

HC St-Imier


23 ans


INSCRIPTION NEWSLETTER