accueil interviews Chris McSorley: «La Coupe Spengler est la plus grande compétition en Europe et c’est une opportunité unique que d’y participer»

Chris McSorley: «La Coupe Spengler est la plus grande compétition en Europe et c’est une opportunité unique que d’y participer»

Article vu 3 605 fois

En stage à Nendaz durant deux jours, le Genève-Servette HC est allé à la rencontre des habitants de la station valaisanne, le temps d’une séance de dédicaces. Puis pendant près de deux heures, les joueurs genevois se sont retrouvés sur la glace, le temps de monter un entraînement unique avec tous les jeunes hockeyeurs locaux. A cette occasion, Planète Hockey a rencontré le coach canadien pour parler, entre autre, de la participation genevoise à la Coupe Spengler.

Photo PH

Nendaz, B. Melliard, le 20/12/2010 à 22:45:16


 

Quelle a été la raison de la présence du GSHC à Nendaz durant les quelques jours de pause de la semaine dernière? Etait-ce pour préparer la Coupe Spengler, pour les sponsors ou pour simplement décompresser?

Nendaz est un endroit où nous montons régulièrement avant la pause de Noel, mais cette année, il nous a paru d’autant plus important de venir après toutes les blessures que nous avons enregistrées et il fallait avant tout décompresser. C’est ainsi que nous avons eu en Valais la meilleure des façons de préparer l’équipe pour les deux derniers matchs avant la Coupe Spengler, mais aussi pour «racheter» l’air avant de partir en altitude à Davos

 

Qu’appréciez-vous plus particulièrement à Nendaz?

Nous avons depuis pas mal de temps déjà une très bonne relation avec Nendaz Tourisme, que ce soit à titre professionnel ou à titre personnel. Ici, avec la gentillesse de nos contacts sur place, nous avons peu à peu l’impression d’avoir une deuxième famille. C’est le cas par exemple avec l’Hôtel Mont-Fort qui nous accueille si gentiment. Nous apprécions d’aller presque librement au fitness ou sur la patinoire pour nos préparations. Mais le froid et l’altitude sont très bénéfiques pour régénérer les organismes et oublier le quotidien et ses soucis. Enfin et ce n’est pas le moindre des avantages, les joueurs adorent aller se promener en altitude ou simplement flâner dans la station.

 

S’il s’agit de préparer la Coupe Spengler, ce séjour n’est-il pas un peu court pour bénéficier des effets d’une préparation en altitude?

La raison de venir à Nendaz est aussi de fortifier l’esprit d’équipe avant la Coupe Spengler. C’est pourquoi nous sommes venus sans nos épouses, amies et enfants afin, comme je l’ai dit, de quitter durant une courte pause les soucis du quotidien.

 

Le GSHC est en progrès, mais n’a pas récupéré toute la puissance qu’il avait il y a un an à la même époque. A quelques jours du début de la compétition dans la station grisonne, une place en finale fait-elle toujours partie des objectifs?

Nous connaissons l’importance que peut avoir la Coupe Spengler pour Genève, qui est la première équipe suisse invitée à Davos. Il est vrai que nous avons eu des misères avec des blessures à répétition dans la saison. Mais je remarque que la confiance de chacun dans nos chances est restée élevée. Pour ce qui est de la compétition à proprement parler, nous rencontrerons St-Pétersbourg pour le 1er match et nous devrons concentrer nos énergies et notre mental pour ce match, que nous devrons gagner. En ce moment, je n’attache pas d’importance aux matchs deux, trois et quatre. On espère donc aller en finale, mais il y a toujours une part de chance sur si peu de matchs, un peu comme lorsque l’on jette les dés à Las Vegas ! 

 

Qu’attendez-vous d’autre de cette compétition, à part sur le domaine sportif?

Comme vous le savez, nous développons divers projets sur Genève et Hugh Quennec et moi-même passons beaucoup de temps sur le dossier de la rénovation des Vernets. Devrais-je dire que je passe parfois même plus de temps sur le développement de notre franchise qu’au hockey lui-même. La Coupe Spengler est un levier qui peut nous permettre d’aller de l’avant dans ces domaines.

 

Qu’en est-il des engagements temporaires en vue de la Coupe Spengler?

Pour ce qui est des renforts, nous ne cherchons pas des superstars, mais des joueurs qui peuvent s’intégrer dans l'équipe. Mais il nous faudra avant tout un gardien qui puisse soulager Tobias Stephan.

 

Alors que le GSHC est 8ème et donc du bon côté de la barre, il possède une marge de sécurité qui n’est pas forcément suffisante. N’y a-t-il pas à craindre une baisse de performances en championnat en janvier, comme cela s’est souvent vu pour les équipes engagées dans la Spengler?

La Coupe Spengler est la plus grande compétition en Europe et c’est une opportunité unique dans sa vie que d’y participer. Si l’on pense en terme de club, Davos est l’équipe qui présente les meilleurs résultats dans le championnat suisse sur les dix dernières années et si nous pouvions simplement imiter Davos, nous serions ravis. Pour répondre à votre question, nous n’attachons pas d’importance à ce qui se passera en janvier. Ce qui nous importe, c’est ce qui se passera entre mars et avril.

 

Le fait de partir avec des absents dans l’effectif sera-t-il un gros frein?   

Rivera a été opéré et ne reviendra pas. Cadieux et Rubin restent des inconnues. Mais c’est toute une problématique que d’avoir des blessés d’importance et de ne pas savoir s’ils pourront revenir au jeu cette saison encore.

 

Il reste deux matchs avant de partir dans les Grisons, un contre Zoug et un contre Davos. Quelle importance donnez-vous à ces matchs?

Ce sera deux rencontres très importantes que nous devrons essayer de gagner afin d’arriver au top de notre confiance à la Coupe Spengler, qui est notre priorité en cette fin d’année. Nous nous devons d’essayer d’obtenir les six points en jeu et nous n’allons pas économiser nos efforts pour y arriver.

 

Etes-vous content du rendement de vos étrangers?

Richard Park et Brian Pothier sont finalement en train d’arriver à un très bon niveau. Pothier a même disputé des parties enthousiasmantes de l’avis de tous et Park est un joueur capable d’évoluer à deux niveaux: collectivement pour le bien de l’équipe, mais aussi en réalisant des «one man show» comme à Rapperswil où il a gagné le match quasiment à lui seul.

 

Si nous changeons de sujet : vous avez donné un entraînement aux juniors du club de Nendaz-Mont-Fort et de Sion. Comment jugez-vous la qualité du hockey que l’on vous a présenté ici en Valais?

Ce qui était important pour nous, c’est de profiter un peu de ce séjour à Nendaz pour rencontrer les jeunes joueurs locaux. C’est donc important pour tous ceux qui étaient sur la glace : pour nos joueurs, afin de leur rappeler qu’ils ont aussi été un jour des débutants et qu’ils ont aujourd’hui aussi de la chance d’être des professeurs et pour les jeunes du coin, c’est une chance que de côtoyer, même un instant, des professionnels qui peuvent leur passer quelques tuyaux. Sinon, j’ai trouvé que dans les jeunes de Nendaz et Sion, il y avait quelques talents qu’il vaut la peine de suivre de près.

 

Y-a-t-il une chance pour que des jeunes espoirs du Valais puissent prendre le chemin des Vernets un jour?

Les joueurs valaisans qui sont venu chez nous dans le passé ont tous donné de bons résultats et pour ce qui est d’un futur engagement, croyez-moi, quant les Valaisans décident d’aller quelque part, ils y vont!

Commentaires

Le reste des interviews

28/06/2014 à 17:05:58
commentaires
Mathieu Tschantré: «Je n'aurai la certitude d'être totalement rétabli qu'au mois d'août»
Le HC Bienne multiplie les activités en plein air dans le cadre de sa préparation: après l'ascension du Stockhorn en fin de semaine dernière, les hockeyeurs bie...
15/07/2014 à 00:30:05
commentaires
Bernard Stalder: «Cela fait neuf ans que nous travaillons pour assurer l'avenir de la Coupe des Bains»
Vieux grognard du hockey, Bernard Stalder n'en reste pas moins un passionné que l'on se plait à écouter dire anecdotes sur anecdotes sur notre sport favori. Sou...
voir tous les interviews

Autres actualités de Genève-Servette HC

Les derniers matchs de Genève-Servette HC

jeudi 10 avril 2014
mardi 08 avril 2014
samedi 05 avril 2014
jeudi 03 avril 2014
mardi 01 avril 2014

NEWS Hockey suisse NLA et NLB

CLASSEMENT NL A J Pts
VOIR LE CLASSEMENT DÉTAILLÉ

NEWS Hockey amateur, féminin et junior

NEWS Hockey étranger

ANNIVERSAIRE

Paolo IMPERATORI


39 ans


INSCRIPTION NEWSLETTER