accueil interviews Derek Cormier: «Je veux jouer le plus longtemps possible»

Derek Cormier: «Je veux jouer le plus longtemps possible»

Article vu 3 675 fois

Véritable icône du hockey sierrois, Derek Cormier dispute actuellement sa septième saison dans la cité du soleil. Après un dernier exercice marqué par une blessure au genou qui l’a tenu éloignée des patinoires durant de longues semaines, le centre canadien entend bien à nouveau lutter pour les premières places avec son équipe cette saison. Voilà qui est plutôt bien parti, puisque le club valaisan pointe dans le trio de tête après un tour de championnat. Planète Hockey tire un premier bilan en sa compagnie.

Photo Stéphane Mure

Sierre, Christian Kobi, le 10/10/2008 à 09:40:31

Derek Cormier, le premier tour est bouclé depuis mardi dernier. Quel bilan tirez-vous de ces onze premiers matches?
Je crois que nous pouvons nous montrer satisfaits de notre début de saison. Avec 21 points et une deuxième place à l’issue du premier tour, nous sommes pour l’instant parfaitement dans le coup. Bien sûr, tout n’est pas encore parfait, à l’image de nos récentes défaites contre Viège et Thurgovie. Mais nous avons également remporté des succès importants, comme celui face à Lausanne. Nous devons continuer à travailler de la sorte et les résultats suivront.

Mardi à Thurgovie vous avez disputé votre 300ème match en NLB. Que représente ce cap à vos yeux?
Il m’a permis de me rendre compte que cela faisait déjà sept ans que j’étais à Sierre, un sacré bail (rires). Plus sérieusement, j’ai vraiment de la chance d’évoluer dans un club où je me sens si bien. Je prends du plaisir à chaque fois que j’enfile mes patins.

Vos passages en NLA, que ce soit il y a deux ans à Fribourg et l’année dernière à Kloten, se sont révélés concluants. Etes-vous déçu de ne pas avoir eu réellement votre chance dans un club de l’élite?
Disons que si j’avais 20 ans et toute ma carrière devant moi, je serais un peu déçu oui. Mais je ne suis plus tout jeune, je comprends que les clubs de NLA veulent plutôt faire confiance à des joueurs moins âgés. De plus, quand vous jouez plusieurs saisons en NLB, vous serez toujours considérés comme un étranger de NLB. Il est alors difficile de vous faire une place à l’étage supérieur, quelles que soient vos performances.

Votre coéquipier Lee Jinman avait lui décidé de tenter sa chance l’année dernière à Langnau, avant de revenir à Sierre en cours de saison. Que vous a inspiré son expérience?

Langnau n’était sûrement pas la meilleure équipe pour lui. Il n’avait pas la confiance de l’entraîneur et son temps de glace était limité. Dans ces conditions, il lui était difficile de faire beaucoup mieux. Le moment n’était peut-être pas le bon pour partir et c’est dommage pour lui, car je suis persuadé qu’il avait les moyens pour faire mieux. Vu la situation, je pense qu’il a pris la bonne décision en revenant à Sierre.

A Sierre, on connaissait déjà bien le duo Cormier-Jinman et voilà qu’est arrivé Kevin Lötscher. Vous formez désormais un véritable trio de flingueurs, véritable cauchemar de toutes les défenses adverses…
Notre ligne tourne bien pour l’instant, c’est vrai. Par sa taille et sa corpulence, Kevin crée beaucoup d’espaces. Ses qualités de buteur sont également excellentes. Avec Lee, on sait que si on lui sert cinq pucks, il en mettra trois au fond (rires). De mon côté, je tiens plus le rôle de playmaker dans cette ligne, alors que Lee possède une vision du jeu assez exceptionnelle. Le mélange est vraiment très bon.

Avec 67 points à vous trois, votre ligne est la plus efficace de la Ligue. Ne pensez-vous pas qu’il y ait un risque de trop forte dépense de l’équipe vis-à-vis de vous?
Le risque existe toujours, évidemment. Les transferts effectués durant l’entre-saison devraient toutefois nous permettre d’éviter que des joueurs se reposent trop sur ça. Des gars comme Siritsa ou Tognini ou ceux qui étaient déjà là les saisons dernières ont suffisamment d’expérience pour ne pas se cacher derrière notre ligne. Ils seront aussi présents dans les moments décisifs, j’en suis convaincu.

Le titre de meilleur compteur de la Ligue, c’est quelque chose à quoi vous pensez?
C’est peut-être un peu banal de dire cela, mais je ne regarde pas beaucoup les statistiques. Mon objectif principal est de remporter le titre de champion de NLB avec Sierre, rien d’autre. Le titre de meilleur compteur représente un petit bonus en fin de saison, mais si l’équipe est éliminée en quart de finale il ne vous sert pas à grand chose.

Après deux saisons difficiles, le HC Sierre-Anniviers retrouve aujourd’hui des couleurs. Percevez-vous ce changement au quotidien?
La campagne de transferts a été très bien menée. Dans le vestiaire, chacun a rapidement trouvé sa place, il n’y a aucun joueur qui est mis de côté. Le mélange entre jeunesse et expérience est aussi très intéressant. Que ce soit dans le vestiaire ou au niveau du staff, on sent une grosse envie de bien faire.


Photo Stéphane Mure
Les objectifs sont également plus élevés cette année. Ressentez-vous une pression plus grande sur vos épaules?
Le comité ne nous a pas mis une pression particulière en nous disant que, cette année, c’était le titre ou rien. Notre objectif est de nous qualifier pour les play-off, en obtenant la meilleure place en saison régulière pour si possible débuter les séries finales à domicile. Ensuite, nous verrons bien ce qu’il adviendra. La pression n’est donc pas spécialement plus grande que ces dernières saisons.

Votre nouvel entraîneur Bruno Aegerter est connu pour être quelqu’un de très exigeant. Un entraîneur avec un fort caractère, n’est-ce pas ce qui a manqué à l’équipe ces dernières années?
Peut-être bien que oui. Bruno Aegerter est quelqu’un qui arrive à sortir le meilleur des joueurs à sa disposition. Il réalise également un excellent travail avec les jeunes. Son style est pas mal différent de ceux qui l’ont précédé. Et pour l’instant ça paie…

Votre contrat à Graben est encore valable jusqu’au terme de la saison 2009/2010, avec option pour une année supplémentaire. Quels sont vos objectifs d’ici-là?
Mon objectif principal est d’aider l’équipe aussi longtemps que je le pourrai. L’âge n’a aucune d’importance à mes yeux, il ne s’agit que d’un numéro. Si un joueur tourne bien, peu importe qu’il ait 40 ans ou 25 ans.

A vous entendre, on a l’impression que vous pourriez encore jouer de nombreuses années…
Je veux jouer au hockey le plus longtemps possible! J’ai encore trois ans de contrat à Sierre, mais si je peux en faire cinq ou six je serais encore plus heureux. Et qui sait, peut-être que je pourrai bientôt obtenir une licence suisse, ce qui pourrait encore prolonger la durée de ma carrière… (rires)

Avez-vous déjà songé à l’après-carrière? Un poste d’entraîneur en Suisse par exemple, vous intéresserait-il?
J’ai toujours choisi l’option de laisser toutes les portes ouvertes. Le Canada reste ma maison, mais j’ai trouvé en Suisse et plus particulièrement en Valais un deuxième chez-moi. Ma famille et moi-même nous plaisons énormément ici, il se pourrait donc qu’on décide d’y rester plus tard. Quant à un poste d’entraîneur, pourquoi pas. Cela fait bientôt trente ans que je baigne dans le hockey, je pense que je ne vais pas trop m’en éloigner une fois ma carrière terminée Mais tout cela est encore trop lointain. Dans l’immédiat je préfère me concentrer sur la présente saison.

Le futur immédiat, justement, c’est le déplacement à Olten samedi. Après le revers concédé à Thurgovie, l’équipe devra réagir…
Il n’est jamais facile de se déplacer là-bas, d’autant que l’équipe réalise aussi un très bon début de championnat. Nous devons désormais laisser le premier tour derrière nous et essayer faire autant bien sinon mieux au second tour. Cette année, le championnat s’annonce encore plus serré que d’habitude. Tous les points sont précieux.

Commentaires

Le reste des interviews

04/07/2014 à 12:22:17
commentaires
Dino Stecher: «Nous avons fait tout ce que nous pouvions, désormais nous attendons»
Il y croît, Dino Stecher. En compétiteur qu'il est, l'entraîneur des Sharks de Bâle refuse d'abdiquer et estime que le club rhénan va sortir de la mauvaise pass...
02/04/2014 à 17:48:54
commentaires
Gary Sheehan: «Je retrouve une ville de hockey, avec des gens passionnés»
Après l'échec de la saison écoulée, le HC Ajoie a décidé de miser sur Gary Sheehan pour se reconstruire. Quelques minutes après l'annonce de sa nomination, le C...
voir tous les interviews

Autres actualités de HC Sierre

30/04/2013 à 15:02:49
Le HC Sierre en NLB, c'est fini !

Les derniers matchs de HC Sierre

dimanche 10 février 2013
vendredi 08 février 2013
dimanche 03 février 2013
vendredi 01 février 2013
mardi 29 janvier 2013

NEWS Hockey suisse NLA et NLB

CLASSEMENT NL B J Pts
VOIR LE CLASSEMENT DÉTAILLÉ

NEWS Hockey amateur, féminin et junior

NEWS Hockey étranger

ANNIVERSAIRE

Paolo IMPERATORI


39 ans


INSCRIPTION NEWSLETTER