Jason O'Leary: «le champion de NLB pourra faire jeu égal avec l'équipe de Ligue A»

30/03/2017 à 15:24:58Langenthal, Vincent CriblezArticle vu 5 934 fois
Après Jeff Tomlinson, l’entraîneur de Rapperswil, Planète Hockey vous propose l’interview de Jason O’Leary, le coach canadien de Langenthal. A 38 ans seulement, l’homme fort du Schoren veut croire au titre de champion de Ligue B pour son club, même s'il laisse volontiers le rôle de favori à son adversaire.
© Photo PH -

Jason O’Leary, il y a pile une semaine (voir aussi notre interview), Jeff Tomlinson, l’entraîneur de votre adversaire dans cette finale de NLB, déclarait que Langenthal restait le favori au titre de champion alors que son équipe menait pourtant 2-0 à ce moment-là. Etes-vous d’accord avec lui, alors qu’il y a désormais 2-2 dans cette finale ?
Non, c’est un menteur... (rires). Honnêtement, Rapperswil a plus de budget que nous, un plus grand cadre de joueurs, plus d’expérience également. Pour moi, et malgré le fait que nous ayons terminé premier du tour qualificatif, Rapperswil reste le favori de la finale.

La victoire de mardi à Rapperswil (réd : 2-3) était cruciale pour rester en vie durant cette série. Comment s’est déroulée la partie ?
C’était très serré, comme toutes les rencontres jusqu’à présent. Hormis la première partie, chez nous, toutes les rencontres se sont terminées avec un but de différence. Rapperswil a mieux commencé ce match-là, puis c’est nous qui avons pris le dessus. Enfin, nous avons dû terminer la rencontre à 3 contre 6, ce qui fut compliqué à gérer. Mais mes joueurs ont tout donné et cette victoire nous permet de revenir au score.  

A quel genre de rencontres vous attendez-vous demain, dans votre patinoire ?
Je m’attends à ce que cela continue avec le même genre de matches que les quatre premiers. Cela sera intense, avec très peu de différences entre les deux équipes, et surtout un résultat final serré.

Généralement, celui qui remporte le cinquième acte gagne la série…
Je ne sais pas. Forcément, celui qui l’emportera demain aura une balle de match dimanche à Rapperswil et cela peut-être mettre l’autre équipe sous pression. Mais nous avons l’habitude de jouer sous pression. Quoiqu’il arrive, nous essaierons de nous concentrer sur le match du jour, en essayant de ne pas penser plus loin.

A quel point la blessure de Jeff Campbell, votre topscorer, aura-t-elle affecté votre club ?
Bien évidemment, son jeu, sa présence et sa personnalité nous manquent tous les jours. C’est l’un des tous meilleurs joueurs de la Ligue. Mais je n’ai pas envie de penser à cela. Je préfère mettre mon énergie sur les joueurs qui sont à ma disposition. Et j’en ai d’excellents.

Avez-vous eu l’opportunité de suivre la finale des play-out entre Ambri et Fribourg ?
Oui, un petit peu à la télévision. Mais j’ai pas mal de travail en ce moment, je mets tout mon temps à disposition au service de mon club. Donc si je regarde d’autres matches que les nôtres, comme ce soir par exemple, ce sera plus pour m’aérer l’esprit.

Pensez-vous que le futur champion aura une chance face au cancre de Ligue A ?
Je le pense, oui. Car il s’agira d’une nouvelle série, avec de nouvelles règles, une nouvelle énergie... Il est difficile de comparer le niveau entre Ambri ou Fribourg et Rapperswil ou Langenthal, mais ce que je sais, c’est que la NLB est sous-estimée. Il y a d’excellentes équipes dans notre championnat et, sur une série, je suis persuadé que le champion de NLB pourra faire jeu égal avec l’équipe de Ligue A. Mais je n’ai pas envie de penser à cela maintenant, il faut rester concentrer sur notre finale.

Il se dit, dans les coulisses, que votre club ne veut pas forcément monter en NLA. Si vous êtes champions, disputerez-vous le barrage sur un patin ?
C’est hors de question. Ce n’est pas dans mon caractère. Quand un match débute, je veux toujours le remporter, point final. Concernant les ambitions du club, il faut se référer à notre conseil d’administration. Moi, mon boulot est de préparer l’équipe pour qu’elle gagne sur la glace, peu importe l’adversaire.

N’est-ce pas surprenant, si les ambitions de promotion devaient être réelles, de ne pas avoir pris un troisième étranger sous contrat comme l’a par exemple fait votre adversaire, Rapperswil ?
Mais il faut regarder la qualité des joueurs et non leur nationalité. Nous avons pris plusieurs joueurs suisses qui sont très, très bons. Selon les cas, un Suisse sera meilleur qu’un étranger. J’ai un très bon groupe à ma disposition.

Dernière question : vous avez connu beaucoup de succès depuis votre arrivée à Langenthal. Ou serez-vous la saison prochaine, vous qui n’avez pas encore signé de contrat ?
Je n’ai pas encore signé de contrat car, comme je l’ai déjà dit, je mets toute mon énergie dans ces play-off. Ce n’est pas le moment de discuter de mon avenir. La seule chose que je peux dire, c’est que moi et ma famille nous plaisons énormément à Langenthal. Le club, le staff, la région, tout est positif ici.

Commentaires

Le reste des interviews

05/12/2017 à 10:52:48

Serge Pelletier: «Mon but est que l'équipe recommence à gagner régulièrement»

Planète Hockey vous propose l’interview de Serge Pelletier. Nommé à la tête du HC La Chaux-de-Fonds le 11 novembre dernier, le Québécois dresse un premier bilan, alors qu’il a dirigé sa nouvelle équipe à sept reprises depuis son arrivée en terres neuchâteloises....
14/11/2017 à 11:55:29

Josh Holden: «A la Zoug Academy, je suis le grand frère»

Planète Hockey vous propose l’interview de Josh Holden, employé par Zoug Academy mais également régulièrement aligné en National League avec le EV Zoug. A 39 ans, le sympathique Canadien espère prochainement obtenir un passeport helvétique afin de pouvoir continuer sa carrière au plus haut niveau....
voir tous les interviews

Autres actualités de SC Langenthal

Les derniers matchs de SC Langenthal

dimanche 18 février 2018
vendredi 16 février 2018
mardi 13 février 2018
vendredi 09 février 2018
mardi 06 février 2018
Derniers résultats
sa 03.02.18 - 2 - 0
sa 03.02.18 - 2 - 7
voir tous les résultats
Fil actualités en continu
Actualités les plus lues
Derniers articles
Classement
1 CP Berne 47 j 95 pts
2 EV Zoug 47 j 86 pts
3 HC Bienne 47 j 82 pts
4 HC Lugano 47 j 79 pts
5 ZSC Lions 47 j 75 pts
6 HC Davos 47 j 73 pts
7 HC Fribourg-Gottéron 47 j 72 pts
8 Genève-Servette HC 47 j 66 pts
9 SCL Tigers 47 j 64 pts
10 Lausanne HC 47 j 59 pts
11 HC Ambri-Piotta 47 j 51 pts
12 EHC Kloten 47 j 44 pts
voir le classement détaillé
Partenaires
Derniers tweets