Kevin Schläpfer: «Avoir de bons étrangers n'est plus un gage de succès»

01/09/2014 à 18:01:37Bienne, Vincent CriblezArticle vu 3 729 fois
Alors que la reprise du championnat pointe le bout de son nez, Planète Hockey vous propose l'interview de l'entraîneur du HC Bienne, Kevin Schläpfer. Le Bâlois nous livre ses impressions sur ce qui sera la dernière saison de son club dans le vétuste Stade de Glace.
© Photo Photo PH -

Kevin Schläpfer, votre équipe a remporté cinq des sept matches de préparation disputés depuis le début du mois d'août. Quel premier bilan tirez-vous de cette préparation?
Je fais partie des gens qui n'apportent pas énormément d'importance aux résultats des matches de préparation. C'est bien, mon équipe semble être en place, elle prend peu de buts et a gagné quelques rencontres. Mais cela ne nous donne aucun point pour le championnat. Donc restons les pieds sur terre, même si le feeling est bon avec cette équipe-là. 

Lors d'une soirée réservée aux sponsors, au mois d'août, vous aviez critiqué la forme de certains de vos joueurs après la préparation estivale. Vous confirmez?
Non, cela a été mal interprété. Au niveau de la condition physique, je suis très satisfait des valeurs de mes joueurs. Ils ont bien bossé. Simplement, j'aurais espéré que trois ou quatre joueurs prennent un peu plus de muscle...

Le HC Bienne compte six nouveaux éléments dans son contingent. Comment se sont-ils intégrés au groupe déjà en place?
Très bien! Ce sont des gars faciles, il n'y a eu aucun problème à ce niveau-là.

Et qu'en est-il des deux stars suédoises, Pär Arlbrandt et Niklas Olausson?
Eux aussi se sont bien intégrés, que ce soit hors ou sur la glace. Avec les Suédois, l'avantage est qu'ils ont une culture tactique assez proche de celle que nous avons en Suisse. De plus, ils connaissent le jeu européen. Dès le premier jour, ils étaient comme à la maison. Le facteur risque est moins élevé qu'avec des Canadiens formés à la sauce «NHL» qui ne connaissent pas les grandes patinoires.

Votre club a décidé de mettre le paquet sur ces deux joueurs. N'aurait-il pas été plus sain d'utiliser cet argent afin d'avoir sous la main cinq étrangers?
Bien sûr, comme tout entraîneur, j'aimerais avoir cinq étrangers sous la main. Mais on ne peut pas tout avoir. Ces deux gars vont énormément nous apporter au niveau du power-play notamment, ils sont vraiment une classe en dessus. Je suis content de ce choix, nous avons vraiment gagné en qualité au niveau des étrangers

Sur le papier, le HC Bienne semble en tout cas avoir réalisé un gros coup avec l'engagement de Pär Arlbrandt, le meilleur pointeur de la ligue suédoise la saison passée...
Oui, mais il faut relativiser. Il y a deux ans, nous avions bien perdu à Langnau et à Ambri avec Tyler Seguin et Patrick Kane dans nos rangs. Avoir des bons étrangers ne vous donne plus aucune garantie aujourd'hui. Le niveau du hockey suisse a tellement augmenté ces dernières années qu'un bon étranger n'arrive plus à faire la différence tout seul. A nous de mettre Arlbrandt dans les meilleures dispositions pour qu'il fasse une bonne saison.

Vous disposez d'un contingent relativement large, puisqu'il compte, si on fait abstraction des joueurs prêtés en NLB, onze défenseurs et quinze attaquants. Etait-ce votre envie de travailler avec autant d'éléments?
Oui, clairement. En défense, jusqu'à la fin du mois d'août, nous ne savions pas si Kevin Gloor allait pouvoir poursuivre sa carrière. Et j'ai besoin de dix défenseurs pour pouvoir instaurer une certaine concurrence. Gloor est à nouveau en forme, ce qui me pose un problème de riche, mais c'est tant mieux. Et en attaque, avec les trois ou trois blessés que chaque club compte en permanence, il est également bon de pouvoir faire tourner.

Les jeunes, comme Igor Jelovac par exemple, auront-ils leur chance avec tant de concurrence?
Bien sûr. Jelovac est un bon exemple: déjà la saison passée, il n'était pas loin d'avoir le niveau pour être un titulaire en défense. Là, il a franchi un palier et a fait une très bonne préparation. Il a toutes les qualités pour devenir titulaire dès le début du championnat, mais comme pour les autres, il faudra voir comment il s'adapte lorsque les matches compteront.

Le championnat début dans une dizaine de jours. Avez-vous déjà votre formation type en tête?
Oui, depuis quelques temps déjà. Je mélange les blocs en permanence durant la préparation pour pouvoir juger chaque joueur au mieux, mais je sais à 99% qui jouera avec qui.

Selon vous, le HC Bienne 2014/15 est-il donc meilleur que celui de la saison passée?
Je ne peux pas encore vous répondre! Attendons une dizaine de matches de championnat, et là nous y verrons plus clair. Mais disons que sur le papier, cette équipe me semble meilleure, oui. Je pense que c'est surtout au niveau offensif que nous avons fait un pas en avant.


© Photo Photo PH

Ces derniers jours, des transferts ont déjà été annoncés pour la saison 2015/16. Qu'est-ce que cela vous inspire?
Comme tout le monde, je suis contre. Mais Berne est contre aussi, Kloten également. Le système est ainsi fait, comment voulez-vous le changer? Vous ne pouvez pas interdire à quelqu'un de signer un contrat de travail ailleurs. Notre mentalité en Suisse n'est pas la même qu'en NHL et je comprends que cela puisse choquer.

Comment prendriez-vous la chose si l'un de vos joueurs signait déjà maintenant dans une autre équipe pour la saison prochaine?.
Mais c'est le business, c'est comme ça, même si cela peut paraître injuste. Et puis, je me dis que c'est peut-être mieux que ce soit officialisé, comme ce fut le cas pour le transfert de Simon Bodemann à Berne. Ainsi le joueur ne devra pas tricher et faire des cachoteries à son employeur et aux supporters.

Commentaires

Le reste des interviews

25/03/2018 à 11:27:23

Toni Rajala: «on est fiers d'avoir qualifié le club en 1/2 finale, mais Bienne ne se fixe pas de limite»

Deux jours après la qualification du HC Bienne pour les demi-finales, Planète Hockey vous propose l’interview de Toni Rajala, le topscorer seelandais. Avec six buts inscrits en six sorties face au HC Davos, le jovial et sympathique Finlandais est en feu. Alors que la série face au HC Lugano débutera mardi à la Tissot Arena, l’ailier de 26 ans fait le point sur ce HC Bienne ambitieux....
07/03/2018 à 12:16:39

Daniel Villard: «Durant les dernières rencontres, nous avons montré un hockey de haut niveau»

Brillant troisième du tour qualificatif, le HC Bienne s’apprête à affronter le HC Davos pour le compte des quarts de finale des play-off. Planète Hockey en a profité pour discuter avec le manager du club seelandais, Daniel Villard. Un dirigeant forcément heureux de la saison réussie par son club....
voir tous les interviews

Autres actualités de HC Bienne

Les derniers matchs de HC Bienne

samedi 07 avril 2018
jeudi 05 avril 2018
lundi 02 avril 2018
samedi 31 mars 2018
jeudi 29 mars 2018
Derniers résultats
ve 27.04.18 - 0 - 2
voir tous les résultats
Fil actualités en continu
Actualités les plus lues
Derniers articles
Classement
1 CP Berne 0 j 0 pts
2 SC Rapperswil-Jona Lakers 0 j 0 pts
3 EV Zoug 0 j 0 pts
4 HC Bienne 0 j 0 pts
5 HC Lugano 0 j 0 pts
6 HC Fribourg-Gottéron 0 j 0 pts
7 HC Davos 0 j 0 pts
8 ZSC Lions 0 j 0 pts
9 Genève-Servette HC 0 j 0 pts
10 SCL Tigers 0 j 0 pts
11 Lausanne HC 0 j 0 pts
12 HC Ambri-Piotta 0 j 0 pts
voir le classement détaillé
Partenaires
Derniers tweets