Mathieu Tschantré: «La coupe de Suisse devient un objectif»

23/11/2017 à 15:54:40Bienne, Vincent CriblezArticle vu 2 087 fois
Deux jours après la qualification du HC Bienne pour les demi-finales de la coupe de Suisse (victoire 5-3 face au CP Berne), Planète Hockey vous propose l’interview du capitaine du HC Bienne, Mathieu Tschantré. A 33 ans, le Biennois de naissance et son HCB vivent une saison en dents de scie.
© Photo Hervé Chavaillaz -

Mathieu Tschantré, savez-vous déjà ce que vous allez faire, ce soir sur le coup des 19h30?
(il réfléchit) Non, pourquoi?

A cette heure-là sera diffusé le tirage au sort des demi-finales de la coupe de Suisse…
Ah oui, c’est juste. Heureusement que vous me le dites, dans ce cas je vais essayer de suivre cela.

On imagine aisément que le but, pour votre club, est d’éviter un déplacement à Davos, le 4 janvier?
Honnêtement, dans l’équipe, on ne se pose pas ce genre de questions. Peu importe l’adversaire, il faudra gagner. On a aucune influence sur un tirage au sort, alors à quoi bon faire des pronostics? Ce qui est sûr, c’est que dans une carrière de hockeyeur, c’est rare d’être aussi proche d’un titre. Donc nous jouerons cette coupe à fond.

Mardi, peu après avoir que votre club ait sorti le CP Berne, le public de la Tissot Arena a chaudement applaudi Gaëtan Haas. En tant que Biennois pure souche, cela a du vous faire chaud au cœur?
J’avoue que j’étais occupé avec les arbitres durant cette scène. Mais cela fait plaisir, forcément. Gaëtan Haas a toujours tout donné pour le HC Bienne, il y a d’autres joueurs qui en ont fait nettement moins que lui mais qui ne se font pas faits siffler lorsqu’ils reviennent à Bienne. Bien sûr, à Bienne, on aime pas trop le CP Berne, mais Gaëtan et sa famille méritent le respect pour tout ce qu’ils ont fait pour le club. Gaëtan, c’est un gars qui n’a jamais triché. Je suis content que cette histoire se finisse bien.

Revenons sur le championnat du HC Bienne. Comment jugez-vous cette saison, faite de hauts et de bas jusqu’à présent?
Au départ, j’espérais une saison tranquille, sans remous. Mais au HC Bienne, c’est rarement possible. Peut-être que l’équipe était trop bien partie dans le championnat et que, inconsciemment, on s’est vu trop beau. A Bienne, on n’a pas une équipe pour jouer à 90%, ce n’est pas possible. Nous ne sommes ni Berne, ni Zurich. L’engagement doit être total, sinon on ne gagne pas des matches.

Le coup de mou habituel du mois d’octobre serait-il dû à un manque d’engagement de la part de l’équipe?
Non, ce n’est pas ce que je veux dire. Je pense que nous avons beaucoup de jeunes joueurs, mais également des nouveaux joueurs. C’est tout un processus, il faut que chacun apprenne à devoir jouer à 100% chaque soir. A Bienne, c’est obligatoire. Le point positif, c’est que jamais l’équipe n’a paniqué, il n’y a pas eu de crise véritable, ni de problèmes dans le vestiaire.

En battant Lugano, samedi dernier à Bienne à l’issue d’un très bon match, le HCB est-il de nouveau sur la bonne voie?
Selon moi, il y avait du mieux déjà avant. Juste avant la pause de l’équipe nationale, même en jouant mal, nous sommes allés gagner à Ambri en mettant beaucoup, beaucoup de cœur dans un match qui était bouillant. C’était déjà un bon signe. Mais maintenant, ce n’est pas parce que nous avons battu Lugano que tout va aller mieux. Il faut rester vigilant et continuer à se battre à tous les matches. C’est le seul moyen pour continuer à engranger des points.

De l’extérieur, on a l’impression que le HC Bienne n’a, après 23 rencontres, toujours pas disputé un match-référence en jouant bien durant 60 minutes. On se trompe?
Mais quelle équipe est capable de jouer bien durant 60 minutes? Même Berne ou Zurich n’y arrivent pas. C’est impossible de nos jours. Le hockey est devenu un sport ou une équipe profite des erreurs de son adversaire pour marquer des buts. C’est là-dessus que cela se joue. Pour moi, si notre équipe gagne même en jouant mal, cela me va. Par contre, il est vrai que le HC Bienne a encore une grande marge de progression et qu’il y a un beau potentiel dans cette équipe.

Avec quatre rencontres qui arrivent face à Kloten (deux fois), Langnau et Zoug, le HC Bienne s’est-il préparé différemment durant cette semaine?
Non, c’était comme d’habitude. Bien sûr, ce sont des matches hyper importants. Mais comme je l’ai déjà dit, à Bienne on est obligé de tout donner pour gagner un match. A nous de le faire dès demain, face à Kloten à domicile.

Votre club a intégré plusieurs juniors durant cette saison et c’est une nouveauté. Comment le vivez-vous, vous qui étiez également passé par là il y a une quinzaine d’années?
C’est que du positif, forcément. On a la chance d’avoir des grands talents, comme Valentin Nussbaumer par exemple. Ces gars arrivent, ils ont du plaisir et automatiquement ils volent sur la glace. Cela montre que la formation du HCB fonctionne bien. Le cas de Gilian Kohler, qui est parti en ligue junior nord-américaine cet été, est un autre exemple.

Vous avez vécu l’éclosion de Gaëtan Haas, dernier Biennois à parvenir à devenir un joueur dominant de National League. Peut-on déjà établir une comparaison avec Valentin Nussbaumer?
Non, c’est compliqué de comparer. Gaëtan Haas avait débuté à 16 ans avec nous, il avait un potentiel énorme. Ensuite, il lui a fallu 4-5 ans pour se développer, ce qui est relativement long. A cet âge-là, tout peut arriver encore. La seule chose qui est sûre, c’est que si Valentin Nussbaumer continue à travailler dur, il réussira une belle carrière. En plus, il est déjà très mûr hors de la glace. Sur le papier, il a tout pour y arriver.

Commentaires

Le reste des interviews

25/10/2017 à 19:16:33

Yves Sarault: «Retrouver le banc des Elite A ne serait pas un échec»

Planète Hockey vous propose l’interview d’Yves Sarault, l’entraîneur-intérimaire du Lausanne HC depuis le 11 octobre 2017. Avec une moisson de quatre victoires en cinq sorties, le Québécois de 44 ans a parfaitement réussi ses débuts sur le banc des Lions....
11/10/2017 à 15:52:07

Jason O'Leary: «Procéder rapidement à des ajustements»

Au lendemain de la défaite du Genève-Servette HC à Lausanne (8-4), Planète Hockey vous propose l’interview de Jason O’Leary, l’entraîneur-assistant du club des Vernets. Sacré champion de Swiss League avec Langenthal l’hiver dernier, le Canadien de 39 ans vit des moments difficiles avec son club. Avec seulement trois victoires engrangées en onze sorties, Genève veut réagir au plus vite....
voir tous les interviews

Autres actualités de HC Bienne

Les derniers matchs de HC Bienne

dimanche 17 décembre 2017
samedi 16 décembre 2017
mardi 12 décembre 2017
samedi 09 décembre 2017
vendredi 08 décembre 2017
Derniers résultats
di 17.12.17 - 5 - 1
voir tous les résultats
Fil actualités en continu
Actualités les plus lues
Derniers articles
Classement
1 CP Berne 31 j 68 pts
2 HC Lugano 31 j 59 pts
3 ZSC Lions 32 j 52 pts
4 EV Zoug 30 j 50 pts
5 HC Davos 32 j 50 pts
6 HC Bienne 33 j 50 pts
7 HC Fribourg-Gottéron 31 j 46 pts
8 SCL Tigers 32 j 46 pts
9 Genève-Servette HC 32 j 45 pts
10 Lausanne HC 32 j 43 pts
11 HC Ambri-Piotta 32 j 34 pts
12 EHC Kloten 32 j 27 pts
voir le classement détaillé
Partenaires
Derniers tweets