Le HC Ajoie fête ses 40 ans / 1ère partie, de 1973 à 1992

05/02/2014 à 17:58:51 Porrentruy , David Moser Article vu 8 992 fois
Le HC Ajoie a fêté son 40ème anniversaire en novembre 2013. L’occasion pour Planète Hockey de revenir sur l’histoire du club. Tout y est passé: promotions, relégations, anecdotes et rencontres avec des personnages marquants du club.

© Photo Photo David Moser - Marcel (Nénès) Aubry

Le HC Ajoie fut fondé en mars 1973 et la formation jurassienne disputa sa première rencontre officielle le 17 novembre de cette année-là, face à Corgémont (victoire 4-3, le premier but du club fut inscrit par Jean-Claude Barras), sous les ordres de Marcel (Nénès) Aubry. Avant cela, le hockey sur glace en Ajoie était représenté depuis 1947 par le HC Porrentruy. Cette formation jouait, quand cela était possible, sur l’étang Corbat et ne figurait pas dans un championnat; elle ne disputait que des rencontres amicales. Avec trop peu de rencontres à jouer, à cause des conditions climatiques, le club dut vendre son matériel et disparut en 1956.

L’année de la disparition du HC Porrentruy, c’est le HC Vendlincourt qui reprit le flambeau. L'équipe jouait à la scierie Corbat, où une patinoire de fortune avait été aménagée. Ce fut tellement dangereux pour les sportifs que l’on décida de déménager sur une nouvelle infrastructure. Une aire de jeu dotée de hautes bandes et surtout d’un éclairage. Malheureusement, une nouvelle fois, à cause de la météo, il faudra trouver une solution pour permettre aux amoureux de la rondelle à continuer l’aventure. Car, à l’époque, on ne pouvait patiner guère plus que quelques semaines par saison.

Nénès Aubry, membre fondateur et ancien joueur du club, se souvient. "C’est à Vendlincourt que j’ai appris à patiner. Afin de pouvoir obtenir plus de temps d’entraînement, le samedi, nous allions jusqu’à Saint-Imier ou encore à Moutier. Là, il y avait des champs de glace artificiels. A l’époque les pratiques n’étaient pas véritablement élaborées. On faisait quelques sprints et des matches."
 

Mise sur pied d'un groupe d'étude

Un groupe d’étude, avec dans ses rangs un certain Charly Corbat, fut chargé de redonner vie à ce sport de glace en Ajoie. Le 10 mars 1973, les membres du HC Vendlincourt acceptèrent que leur club prenne le nom de celui du HC Ajoie et ait son siège à Porrentruy. Pour que ceci soit possible, auparavant, la population jurassienne se mobilisa pour obtenir les fonds nécessaires à la construction de la patinoire couverte du Voyeboeuf, la septième de Suisse.

Charly Corbat, 84 ans, ancien membre et membre d’honneur de la ligue suisse de hockey sur glace et toujours en forme, évoque le groupe d’étude depuis sa scierie à Vendlincourt, en Ajoie. "Avec des autorités de la ville de Porrentruy, nous étions allés voir à Genève, sous un tennis couvert, une patinoire en synthétique, se souvient-il. J’étais convaincu que ce n’était pas ce qu’il fallait pour jouer au hockey. Grâce à mon expérience à la ligue suisse j’étais très au fait des exigences et j’ai réussi à persuader la municipalité de construire une patinoire artificielle et couverte. Avec un groupe d’étude, nous nous sommes mis à visiter quelques patinoires couvertes existantes et le projet s’est concrétisé."

L’ex-président du HC Ajoie s’en souvient très bien de la manière dont la patinoire a été financée. "Nous nous sommes mis à aller chercher des actions de 100 francs auprès de la population, des commerçants ou des industriels dont je faisais partie. On a rapidement déniché 200'000 francs et on a récolté en tout 700'000 francs, ce qui nous a permis d’aller de l’avant."


Un peu moins de 10 ans pour accéder en ligue nationale B

Depuis 1973 et la création du HC Ajoie, il aura fallu attendre tout juste une décennie pour voir le club ajoulot évoluer en ligue nationale. Les «jaune et noir» fêtèrent leur première promotion en NLB le 10 mars 1982, sous la houlette d’un certain Jacques Noël, grâce à une victoire 8-5 face à Martigny.

Nénès Aubry, qui faisait partie de l’effectif, nous en raconte plus. "C’était une épopée exceptionnelle, des trains spéciaux étaient organisés et les supporters étaient acquis à notre cause. Le club a surtout réussi à monter les échelons depuis la deuxième ligue, une série qui n’arrivera qu’une fois dans l’histoire du HCA." 

Les deux premiers étrangers en ligue nationale des Jurassiens furent  les Québécois Jean Trottier et François Sigouin. Deux saisons plus tard, Ajoie dégringola en première ligue avant de remonter lors de l’exercice 1984/1985 avec Jean Trottier, mais cette fois-ci à la bande comme entraîneur principal.


Ajoie entre dans l’histoire du sport jurassien

Le 23 mars 1988, au terme d’une rencontre à rebondissements remportée 5-4 face à Zurich, en prolongations et grâce à une réussite du regretté Daniel Métivier (associé à Fernand Leblanc cette année-là), Ajoie et son capitaine de l’époque Christophe Berdat se propulsèrent dans l’élite du hockey suisse. Une première pour une équipe jurassienne, tout sport confondu. Charly Corbat est unanime: "Cette promotion n’était pas programmée et je savais que l’on s’embarquait dans une sacrée galère. Je connaissais les budgets demandés par la NLA, budget que nous n’avions pas. Si j’avais refusé cette ascension, je me serais fait lapider ou mis au pilori."

Ancien entraîneur à succès des Jurassiens, Richard Beaulieu nous livre la recette de l'ascension du HC Ajoie en NLA. "Nous avions la chance de compter sur deux supers étrangers qui étaient Leblanc et Métivier, un très bon gardien en la personne de Christophe Wahl et un excellent noyau de joueurs qui tiraient tous à la même corde autour du capitaine Berdat, avec la motivation de monter en NLA. L’une des clés de notre succès a été d’avoir gagné à Zurich le premier match des séries finales. Je pense que tout le canton du Jura a été fier de l’exploit que nous avons réalisé."


Nouvelle promotion et début des ennuis


© Photo Photo Dave Sembinelli
Dave Sembinelli
L’aventure durera deux ans, jusqu’au terme de la saison 1989/1990 et le retour en NLB. Dave Sembinelli, ancien défenseur mythique du HCA qui a porté les couleurs ajoulotes durant neuf saisons avec son numéro 7, s’est remémoré ses souvenirs lorsque nous l’avons joint par téléphone à Pointe-Claire au Québec. "J’ai vécu des moments magiques et inoubliables avec Ajoie. L’équipe avait une véritable identité régionale. Je suis le premier joueur non-jurassien à avoir été engagé. J’ai participé aux ascensions en NLB avec Jacques Noël et en NLA avec Richard Beaulieu. Je me souviens très bien du but de Daniel (Métivier) face à Zurich quand nous sommes montés en NLA. C’était magnifique d’avoir gagné face à une formation qui avait un tout autre budget que le nôtre. Un choc pour le hockey suisse."

Quand on demande à Sembinelli pourquoi l’équipe n’a pu se maintenir, il a son explication. "C’était vraiment difficile de jouer à ce niveau. Ce n’était pas évident de faire venir de bons joueurs en Ajoie, même en NLA. La concurrence avec les grandes villes était très rude. On est quand même resté deux saisons de suite. La dernière nous avons eu trop de blessures pour rivaliser. Je suis content qu’aujourd’hui,  le HCA évolue encore en ligue nationale et, qui sait, si un jour les moyens sont là…"

La seconde promotion du HCA en NLA (le 7 avril 1992, victoire face à Lyss 6-3 lors du dernier match de championnat) sonnera le début des ennuis pour le club. Richmond Gosselin à la bande ne parvint pas à éviter la culbute du club à l’étage inférieur. Les Ajoulots perdirent les play-out face à Rapperswil. "J’avais fait quelques apparitions dans l’équipe fanion cette saison-là, se rappelle Yann Voillat, un autre ancien joueur emblématique du HCA. Mais je me souviens surtout d’une défaite sans gloire à Coire: l’entraîneur de l’époque, Richmond Gosselin, nous avait fait marcher quelques kilomètres à pied derrière le car pour rentrer dans le Jura".

 

A lire demain: "Le HC Ajoie fête ses 40 ans / 2ème partie, du milieu des années 1990 à aujourd'hui"

Commentaires

Le reste des articles

04/11/2018 à 16:38:02 Viège - GCK Lions | Swiss League

SL: Viège est 2ème du classement et dépasse ses propres attentes. Réaction du Président

Le HC Viège remporte une victoire sans appel face aux GCK Lions et talonne désormais la Chaux-de-Fonds au sommet du classement de Swiss League. Réactions du président viégois, Norbert Eyer et de l’entraîneur-assistant zurichois, Michael Liniger. ...
01/04/2018 à 00:45:09 Berne - Zurich | Swiss League

NL play-off : nouvelle douche froide pour le SCB à la Postfinance Arena

Grâce à une réussite décisive de Pius Suter inscrite durant la dernière minute jeu, les ZSC Lions d’Hans Kossmann reprennent les devants dans la série par 2-1 grâce à une seconde victoire hors de leurs bases...
voir tous les articles

Autres actualités de Ajoie

Les derniers matchs

vendredi 07 décembre 2018
mardi 04 décembre 2018
dimanche 02 décembre 2018
vendredi 30 novembre 2018
samedi 24 novembre 2018
Derniers résultats
di 09.12.18 - 3 - 4
voir tous les résultats
Fil actualités en continu
Derniers articles
Classement
1 CP Berne 25 j 50 pts
2 EV Zoug 24 j 48 pts
3 HC Bienne 26 j 46 pts
4 Lausanne HC 26 j 43 pts
5 SCL Tigers 25 j 42 pts
6 HC Fribourg-Gottéron 27 j 41 pts
7 HC Ambri-Piotta 25 j 40 pts
8 Genève-Servette HC 27 j 38 pts
9 ZSC Lions 24 j 37 pts
10 HC Lugano 24 j 35 pts
11 HC Davos 25 j 20 pts
12 SC Rapperswil-Jona Lakers 26 j 16 pts
voir le classement détaillé
Partenaires
Derniers tweets