MSL PO: Sierre promu en Swiss League à l'issue d'une finalissima de haut niveau

31/03/2019 à 04:01:03 Sierre , Florian Melliard Article vu 2 730 fois
Le HC Sierre gagne le titre de champion suisse de MSL et est promu en Swiss League. Il aura pour cela fallu quatre longs matchs de finale suivis d’une finalissima dont l’issue a dû être décidée à coups de pénaltys. Le HCV Martigny battu, les recours présentés à la ligue par le club bas-valaisan sont annulés et le HC Sierre confirme ainsi son arrivée dans les patinoires de ligue professionnelle dès septembre prochain.
© Photo PH

Chose promise, chose due. La «fête du hockey» 100% valaisanne, faite d’un affrontement au sommet entre le HC Sierre et le HCV Martigny, a fait planer le suspense jusqu’à la dernière seconde, littéralement. Incapables de se départager après quatre matchs de finale, les deux frères cantonaux ont dû régler leurs comptes en prolongation lors de la 5ème et dernière rencontre. Incapables de se départager en prolongation, il s’est avéré nécessaire d’aller jusqu’aux pénaltys pour pouvoir désigner un vainqueur. Le gardien martignerain Maxime Baud s’est finalement incliné sous les tirs de Rémy Rimann et Auguste Impose.

Le tant convoité titre de champion a pourtant bien failli échapper aux ambitions sierroises. Menés à partir de la 22ème minute, les locataires de Graben ont longuement erré sur la glace avant de retrouver le style de jeu percutant caractéristique de leurs meilleurs matchs.

Sans doute nerveux après avoir encaissé un deuxième goal, les Sierrois commettaient un nombre impressionnant d’approximations et d’erreurs individuelles durant la 2ème période. Profitant des errances adverses, les Martignerains sanctionnaient une nouvelle fois le HC Sierre à la faveur d’une supériorité numérique, la deuxième consécutive. Elément révélateur des rapports de force de ce 2ème tiers-temps, la poignée de fans bas-valaisans présente à Graben faisait sensiblement plus de bruit que les milliers de supporters locaux, traditionnellement si bouillonnants.

Encore incapable de se démarquer, l’équipe locale manquait une nouvelle coche en laissant passer infructueusement plus d’une minute de jeu à 5 contre 3. Particulièrement sereine, l’équipe bas-valaisanne affichait un grand professionnalisme dans la gestion des situations spéciales, détruisant toute tentative sérieuse de retour dans le match de leurs adversaire.

Le match basculait radicalement à la 55ème minute, lorsqu’Arthur Devouassoux signait le 2-3 à la faveur d’une maladresse de l’arrière-garde martigneraine. Soudainement réanimés par ce succès inespéré, les Sierrois se voyaient pousser des ailes et retrouvaient en quelques instants leur efficacité redoutable. C’est à 38 secondes de la fin qu’Auguste Impose marquait le décisif 3-3 qui allait permettre à Sierre de remporter le titre après une longue et indécise période de prolongation suivie des autant décriés que nécessaires tirs de pénaltys.



Auguste Impose: «Une belle publicité pour le hockey romand»


© Photo PH

Vous avez marqué le 3ème but, celui qui vous a ouvert les portes des prolongations. C’est une belle victoire au final ?
Oui ! Alors que nous perdions 3-1, nous avons montré ce que nous valons en tant qu’équipe. Malgré le fait que certains joueurs soient plus présents sur la glace que d’autres, personne n’a lâché du début à la fin de la saison. En plus, avoir un public qui nous pousse ainsi c’est extraordinaire. C’est aussi eux qui nous ont permis d’être efficaces aux pénaltys. C’est vraiment une très belle victoire.

Vous vous attendiez à aller jusqu’en pénalty ?
Non ! Mais c’était le 5ème match, donc il fallait s’attendre à tout. Martigny n’allait pas nous faire de cadeau et nous savions que nous devions travailler très fort. Il faut les féliciter, car c’était un gros match et une belle publicité pour le hockey romand.

Le passage en Swiss League est certainement aussi une source de fierté
Oui, c’était notre mission et c’était dur. C’était même très dur, mais maintenant c’est fait et toutes les questions de licence –ou pas licence- disparaissent. Maintenant nous sommes en Swiss League, la mission est accomplie.



Kyllian Guyenet, capitaine de Sierre: «une victoire méritée»

C’était compliqué, mais c’est fait ! 
C’était complètement dingue ce soir, nous étions menés 3-2 à 38 secondes de la fin. Le renversement de situation est absolument grandiose.

Vous attendiez-vous à quelque chose d’aussi intense ? 
C’était sans doute l’un des matchs les plus intenses que nous ayons fait. Il fallait garder ses nerfs. Nous avons eu un peu de chance aussi, mais cela fait partie du sport. Au final, c’est Sierre qui soulève la coupe. Je pense que c’est une victoire méritée au vu du travail qui a été fait cette saison, que ce soit en coulisses ou sur la glace, ce sont énormément de sacrifices. C’est une ligue compliquée, le fait que nous puissions en sortir est excellent pour le club.

En parlant de garder ses nerfs… N’avez-vous pas eu un peu de peine à ce niveau-là en 2ème période ? 
C’est une finale, il y a beaucoup d’émotions, c’est normal. On passe par beaucoup d’états d’âme en 60 minutes. Ce qui compte au final c’est d’avoir sauvé la coupe.



Alain Bonnet, président du HC Sierre: «La prochaine saison est déjà en préparation»

C’était un match avec beaucoup d’émotions et surtout avec une promotion en Swiss League.
Beaucoup trop d’émotions, même. Nous sommes revenus de nulle part sur la fin du match et cela me réjouit beaucoup, car nous avions vraiment besoin de cette victoire. Terminer la finale sur une série de pénalty n’est certainement pas l’idéal, mais nous sommes heureux que cela ait fonctionné.

Avec cette victoire, les questions de recours de Martigny tombent à l’eau. Vous pouvez enfin préparer la saison prochaine ?
Elle est déjà en préparation depuis quelques mois. Le fait de gagner cette finale et d’être sportivement promus nous ouvre bien sûr toutes les portes que nous espérions voir s’ouvrir.

Cette promotion va-t-elle aussi donner un coup de pouce au dossier de la nouvelle patinoire ?
Bien sûr, la Swiss League ne vient pas sans une série de besoins supplémentaire à laquelle seule une nouvelle patinoire peut répondre. La commune en est bien consciente et cette promotion va renforcer la déjà bonne dynamique autour de ce projet.

Maintenant que vous êtes champions, pouvez-vous enfin nous en dire plus sur le futur de Dany Gelinas en tant qu’entraîneur de Sierre ?
Eh bien… Demandez au directeur sportif ! Je plaisante… Le club donnera bientôt plus d’informations à ce sujet. Patience.



Laurent Perroton, entraîneur du HCV Martigny: «Le deuxième goal nous a tué»

On imagine qu’il y a passablement de déception après avoir frôlé la victoire.
C’est une immense déception. Nous n’aurions pas dû encaisser ce deuxième goal, qui a remis en cause tous les équilibres du jeu. Nous avons été efficaces en power-play, nous avons bien joué le match et fait tourner les effectifs. Nous ne devions cependant pas prendre ce deuxième goal qui nous a tués et volé le titre.

Perdre aux pénaltys n’est pas non plus le meilleur scénario…
C’est la loterie, mais c’est aussi notre faute si nous en sommes arrivés là. Nous avons eu des break-away dans le 3ème tiers que nous n’avons pas pu convertir en goal. Le gardien Giovannini a fait un énorme match, je dois féliciter le HC Sierre. Je suis déçu, mais c’est le sport.

Vous avez pourtant longtemps été plus sereins sur la glace que les joueurs sierrois.
Oui, nous avons été meilleurs dans l’organisation tactique, mais nous perdons quand même. Il faut rechercher les causes dans l’efficacité offensive et les goals encaissés au mauvais moment. Malheureusement il faudra apprendre de cela. Je suis triste pour les joueurs, car ils auraient mérité de mieux conclure leur saison et leurs 15 matchs de play-offs.

Martigny a aussi très bien géré les situations spéciales.
Nous avons été très bons en box- et power-play, nous avons beaucoup travaillé ces aspects du jeu. Nous avons eu nos chances mais c’est le contre à la 55ème minute qui finit par nous coûter le match. Je regrette surtout de ne pas voir les efforts de mes joueurs mieux récompensés après la folie des séries et de cette finale de play-offs dans laquelle tant a été investi.



Romain Seydoux: «Une défaite aux pénaltys, c’est d’autant plus dommage» 


© Photo PH

C’est une défaite difficile à digérer. Comment la ressentez-vous ? 
Je la ressens comme une défaite, mais une défaite de finale terminée aux pénaltys, donc d’autant plus dommage. Nous avons eu beaucoup d’occasions en prolongation et chaque équipe a très bien joué, un tel match nous n’allons pas le revoir de si tôt. Je suis fier de notre saison, mais bien sûr déçu par l’issue d’un match aussi décisif.

Y a-t-il des choses que vous auriez pu faire différemment dans le 3ème tiers pour éviter les prolongations ?
Oui et non. Nous avons fait un match assez complet, mais Sierre a poussé très fort. Nous aurions dû les empêcher de revenir au 3ème tiers comme nous étions revenus en 2ème période le match d’avant, on s’en veut un peu, mais c’était un match particulièrement difficile. 



Dany Gelinas, entraîneur du HC Sierre: «Personne n’aurait imaginé un tel scénario…»

C’était compliqué, mais c’est fait.
Compliqué, c’est le moins qu’on puisse dire. Je pense que personne n’aurait pu écrire un scénario pareil, encore moins à 5 minutes de la fin. Et je suis sûr que vous, la presse, aviez un scénario différent et que vous devrez retaper entièrement votre article.

Seul le sport peut amener des émotions pareilles…
À part la naissance de mes enfants je ne sais pas ce qui m’a amené aussi haut. C’est incroyable. Ces gars-là cette année m’ont amené vraiment loin.

Une finale valaisanne en 5 matchs, prolongations, pénaltys, c’est du surréel.
Sur la glace, la finale a été extraordinaire. A part un petit changement, c’est exactement le même contingent qui s’est affronté cinq fois de suite. Il y a eu intensité, agressivité, mais aussi beaucoup de fair-play et de respect.

Il y a deux ans vous gagniez le titre à Sion, mais sans promotion. Aujourd’hui, c’est le titre et la promotion. C’est la cerise sur le gâteau.
Deux titres et une promotion, je m’estime chanceux et heureux. Mais il n’y a pas eu que de la chance, parce que l’équipe que j’ai entraînée cette année était extraordinaire. Il y eu beaucoup de diamants bruts, qu’il a fallu tailler et travailler, mais ils se sont laissés faire et nous ont permis de progresser.

Si l’on fait une rétrospective sur votre saison, on peut dire que ce titre est mérité.
Nous avons fait une saison excellente. A aucun moment de ma vie je n’ai vécu une telle saison. Je ne parle pas uniquement de notre saison de hockey, mais également de notre rapport au public, qui est allé crescendo. Certains joueurs sont Genevois, d’autres viennent d’ailleurs, alors au début de la saison une partie du public nous percevait comme des étrangers. Tranquillement, ils ont vu que nous portons fièrement le maillot du HC Sierre et que c’est ce qui compte.

Dans votre carrière, à quel niveau classerez-vous cette promotion ?
Ma promotion avec l’équipe de France M20 était extraordinaire, mais celle-ci est aussi magnifique et rentre en tout cas parmi les grands accomplissements que j’ai vécus. Je n’ai pas tous les mots pour en parler, l’émotion est encore très forte.

Comment avez-vous vécu ce 3ème tiers, particulièrement exigeant pour Sierre ?
Vous le verrez sans doute sur les images plus tard ; j’étais très calme. Extrêmement calme. L’erreur que j’ai commise lors du dernier match était d’être trop énervé, sans que je ne m’en rende compte. On m’a dit de faire attention à cela car les joueurs ont un énorme ressenti sur moi. Si je suis nerveux ou de mauvaise humeur, l’équipe le ressent. Il a donc fallu que je reste calme, y compris avec 3-1 à 5 minutes de la fin. C’est bien un exercice que j’espère ne plus jamais devoir refaire…



Rémy Rimann: « Un match incroyable»

Que retenez-vous de ce match très particulier ?
C’était un match incroyable et chargé en émotions. Menés 3-1 au début du troisième tiers, nous avons mis ce qu’il fallait pour revenir et c’était déjà assez extraordinaire. Les 20 minutes de prolongations qui s’en sont suivies ainsi que les pénaltys ont été particulièrement difficiles mentalement.

Je regrette que nous n’ayons pas pu jouer à notre niveau habituel au 1er et 2ème tiers-temps. Ce n’est qu’à la 3ème période que nous avons joué comme nous savons le faire.

L’entraîneur Dany Gelinas avait dit que vous vous étiez laissés emporter par les émotions le match passé. Vous les avez mieux contenues cette fois-ci ?
Oui, nous nous sommes laissés emporter lors du dernier match à Martigny. Ce soir c’était la situation inverse, nous avons su garder nos nerfs dans les moments vraiment décisifs et c’est nous qui avons finalement décidé du sort de cette rencontre.

Aviez-vous l’impression que vous étiez en train de perdre à un certain moment ?
Non, on ne peut pas dire ça tant que le match n’est pas fini, surtout dans un match de finale.  On y a cru et on a donné tout ce qu’il fallait pour renverser la situation, mais c’est du jamais vu à notre niveau.

Commentaires

Le reste des articles

26/03/2019 à 07:29:53 MSL

MSL: Martigny égalise une nouvelle fois dans la série

Incroyable HCV Martigny. Menés de deux longueurs, les hommes de Laurent Perroton se rebellent à la mi-match et l'emportent 6 à 3....
24/03/2019 à 00:41:38 MSL

MSL finale: Sierre à un pas de la promotion

Dominant sur une large partie de ce match joué à guichets fermés, le HCV Martigny rate ses occasions lors du 1er tiers-temps et laisse Sierre prendre une avance décisive au cours de la 2ème période. Les locataires de Graben, eux, jouent la prudence lors du dernier tiers et concluent ce 3ème acte par une victoire 3-2. Menés 2-1 dans la série, les Bas-Valaisans doivent absolument gagner le prochain match lundi au Forum de Martigny....
voir tous les articles

Autres actualités de Sierre

Les derniers matchs

mercredi 30 janvier 2019
samedi 26 janvier 2019
mercredi 23 janvier 2019
samedi 19 janvier 2019
mardi 15 janvier 2019
Derniers résultats
lu 04.03.19 - 4 - 3
lu 04.03.19 - 4 - 1
lu 04.03.19 - 3 - 2
lu 04.03.19 - 4 - 2
lu 04.03.19 - 3 - 4
lu 04.03.19 - 2 - 3 ap
voir tous les résultats
Fil actualités en continu
Derniers articles
Classement
1 CP Berne 50 j 101 pts
2 EV Zoug 50 j 97 pts
3 Lausanne HC 50 j 82 pts
4 HC Bienne 50 j 79 pts
5 HC Ambri-Piotta 50 j 79 pts
6 SCL Tigers 50 j 78 pts
7 HC Lugano 50 j 78 pts
8 Genève-Servette HC 50 j 75 pts
9 ZSC Lions 50 j 74 pts
10 HC Fribourg-Gottéron 50 j 74 pts
11 HC Davos 50 j 51 pts
12 SC Rapperswil-Jona Lakers 50 j 32 pts
voir le classement détaillé
Partenaires
Derniers tweets