National League / Journée 9
NL: le HC Bienne en mode patron

13/10/2018 à 09:17:53 Bienne , Vincent Criblez Article vu 1 746 fois
Séduisant leader, le HC Bienne s’impose largement face au un Genève-Servette dépassé par le rythme imposé par les Seelandais (5-1). Avec désormais 8 victoires en 9 rencontres disputées, les hommes d’Annti Törmänen - auteurs d’un match exceptionnel face aux Grenats - continuent leur marche en avant. Mais où s’arrêteront-ils ?
© Photo Mauricette Schnider

Nul besoin de tourner autour du pot : face à un Genève-Servette aussi solide à domicile (cinq victoires en autant de parties disputées aux Vernets) qu’inoffensif sur la route (aucun point engrangé depuis le début du championnat), le HC Bienne n’a fait qu’une bouchée de son invité hier soir. Dans une Tissot Arena bouillante – quelle ambiance ! -, les "rouge et jaune" ont enfilé leur costume des grands soirs pour servir un récital aux 5562 spectateurs présents. Un costume de leader qui sied parfaitement à un groupe qui, au fil des soirs, semble de plus en plus légitime dans sa position de leader. Mais revenons sur le déroulement de cette huitième victoire seelandaise.

Rajala le détonateur
Après un début de rencontre intensif et qui voyait le HC Bienne, au fil des minutes, prendre gentiment, mais sûrement, l’ascendant sur son adversaire grâce à une vitesse de patinage supérieure, le 1-0 des locaux est tombé comme un fruit mûr. Quatre minutes après avoir astiqué le poteau de Robert Mayer (sur un lancer de Fabian Lüthi), c’est Toni Rajala, le meilleur buteur de la ligue, qui a ouvert les portes du récital seelandais en profitant d’un cafouillage de Goran Bezina en zone biennoise.

En contre, le duo Toni Rajala-Marco Pedretti s’est fait plaisir et n’a laissé aucune chance au portier grenat, le Finlandais trouvant sèchement une ouverture sur la droite du rempart. Une action menée à une vitesse ébouriffante et qui mit en lumière le cruel manque de dynamisme dans le patinage de Goran Bezina, incapable de revenir soutenir son gardien sur cette action. Le verrou grenat ouvert, Bienne avait – déjà – fait le plus difficile. La soirée-gala, faisant la part belle à un hockey de toute beauté, pouvait débuter.

Bienne sur son nuage
Une fois la 7ème réussite de la saison de Toni Rajala actée, Bienne exercera une emprise quasi-totale sur la rencontre, livrant au passage sa meilleure prestation du présent championnat à domicile. Pourtant bien plus dangereux et mieux disposés que lors de leur première visite à la Tissot Arena (c’était lors de la première rencontre du championnat, un match perdu 3-0), le GSHC, en dépit d’une copie livrée qui peut être qualifiée de correcte, a été dépassé par le rythme endiablé proposé par le HC Bienne et ses quatre blocs équilibrés.

Discrets malgré un temps de jeu conséquent, Jack Skille (plus de 17 minutes sur la glace et auteur d’un tir sur la latte peu après le 2-0 de Jan Neuenschwander) et Daniel Winnik (plus de 19 minutes de temps de jeu) n’auront pu que constaté que, hier soir, il n’y avait rien à aller chercher face au leader.  Depuis que les trois coups du championnat ont retentis, le HC Bienne semble se situer sur sa propre galaxie. En utilisant systématiquement ses quatre blocs, Antti Törmänen parvient à étouffer n’importe quel adversaire, ne laissant que des miettes à des opposants dépassé par les événements. Hier, plus la partie avançait, et plus Genève semblait s’éloigner du niveau de jeu des joueurs de la Tissot Arena.

La justice version hockey
Au final, Genève n’aura ressenti un semblant d’espoir que lors d’un power-play obtenu à la mi-rencontre. Menés 2-0, les Grenats ont obtenu leur seule supériorité numérique à la suite d’une faute de Mike Künzle. Détail cocasse, vingt secondes avant la pénalité infligée à l’ancien Zurichois, Jeremy Wick s’était fait l’auteur d’une tentative d’attentat sur Janis Jérome Moser (18 ans). Sortant clairement le genou face à son jeune contradicteur, le Canado-Suisse aurait dû être expulsé sans équivoque. Une bonne minute plus tard, lors du jeu de puissance, le même Wick s’est retrouvé face à un filet désert, mais son envoi a trouvé la mitaine de Jonas Hiller. Il y a des soirs, sur certaines actions, où le hockey semble avoir sa propre justice. Et c’est tant mieux.

C’est donc finalement par 5-1 que le HC Bienne s’est imposé, grâce à un troisième tiers temps de feu qui vit Mathieu Tschantré et ses collègues inscrire trois réussites supplémentaires. Une victoire synonyme de huitième succès de la saison pour les Seelandais, qui creusent déjà le trou avec le ventre mou du classement. Parfaitement disposé sur la glace, explosif et surtout ne semblant nullement évoluer au-dessus de ses moyens, le HC Bienne, de par la solidité que chaque bloc dégage, est un leader tout à fait crédible.

Le conte de fée entamé en décembre 2017 avec l’arrivée d’Antti Törmänen à la bande biennoise continue de plus belle. S’arrêtera-t-il un jour ?

 

Commentaires

Le reste des articles

17/11/2018 à 01:30:09 Genève - Zoug | National League

NL: la descente en enfer continue pour Genève-Servette

« Cherche buteurs désespérément »… Voici l'annonce que Chris McSorley pourrait mettre dans les journaux après cette nouvelle défaite qui n'est pas surprenante au regard de l'apport offensif des "Grenat". Trois fois hélas pour eux, les attaquants étaient encore une fois aux abonnés absents ...
14/11/2018 à 11:20:14 National League

Joueurs importés: les conséquences d'un choix à 4 ou 6 étrangers

Planète Hockey a laissé la plume à un entraîneur émérite de Ligue nationale -un retraité actif dirons-nous- qui s'est entretenu à bâtons rompus avec une sommité mondiale, voulant rester anonyme, sur le thème du nombre de joueurs étrangers -4 ou 6- par clubs en National League....
voir tous les articles

Autres actualités

Les derniers matchs

samedi 17 novembre 2018
samedi 17 novembre 2018
samedi 17 novembre 2018
samedi 17 novembre 2018
vendredi 16 novembre 2018
Derniers résultats
sa 17.11.18 - 2 - 5
sa 17.11.18 - 2 - 7
sa 17.11.18 - 10 - 3
sa 17.11.18 - 7 - 2
voir tous les résultats
Fil actualités en continu
Derniers articles
Classement
1 HC Bienne 20 j 37 pts
2 EV Zoug 19 j 36 pts
3 CP Berne 18 j 35 pts
4 HC Fribourg-Gottéron 19 j 35 pts
5 Lausanne HC 20 j 34 pts
6 SCL Tigers 19 j 33 pts
7 ZSC Lions 17 j 29 pts
8 HC Lugano 19 j 29 pts
9 HC Ambri-Piotta 19 j 25 pts
10 Genève-Servette HC 19 j 23 pts
11 HC Davos 19 j 17 pts
12 SC Rapperswil-Jona Lakers 20 j 9 pts
voir le classement détaillé
Partenaires
Derniers tweets