Présentation de la saison 2018/2019 de la National League (I)

17/09/2018 à 19:48:23 rédaction , Gabriele Beffa Article vu 3 460 fois
Au menu de cette première partie dévolue à la National League, voici les formations dont la saison s’illustrera plutôt par une volonté de conserver sa place dans l’élite tout en espérant -peut-être- accrocher le bon wagon pour les play-off. A l’instar des dernières saisons, une surprise n’est évidemment pas à exclure.
© Photo Peter Eggimann - Quelle place pour Langnau: sur ou sous la barre ?

SC Rapperswil Jona Lakers :

Après trois saisons passées à l’échelon inférieur, les St-Gallois ont obtenu leur promotion sur le fil du rasoir lors d’une ultime partie complètement folle face aux Kloten Flyers. Toutefois, régater pleinement avec les autres clubs de National League s’avérera probablement une besogne difficilement surmontable, à tout le moins durant une campagne entière. En toute logique, la troupe de Jeff Tomlinson devrait se retrouver, finalement, sous la barre.

Plus précisément et pour commencer, si la légion étrangère est certes intéressante en raison de ses qualités diversifiées, elle apparaît cependant inférieure à celles de plusieurs concurrents directs. On doute que Dion Knelsen (29 ans) et Jared Aulin (36 ans) conservent le même impact qu’en Swiss Hockey League.

Casey Wellman et Matt Gilroy représenteront davantage les fers de lance de l’offensive (le second étant notamment réputé pour de telles qualités malgré son poste), mais ils semblent beaucoup trop esseulés dans un effectif prétérité par un marché déjà entamé au moment de la promotion.

Hormis Kay Schweri, recruté à Genève-Servette, les autres joueurs suisses devraient s’avérer trop justes pour jouer un rôle déterminant et avoir un impact malgré leur expérience. On pense notamment à Timo Helbling (37 ans et trop souvent pénalisé), Roman Schlagenhauf ou encore Antonio Rizzelo.

Dans les cages, Melvin Nyffeler aura à cœur de prouver qu’il peut rivaliser avec les meilleurs portiers de Suisse, mais cela s’annonce ardu avec la défense qu'il aura devant lui, surtout si son meilleur élément est davantage réputé pour ses qualités offensives que défensives.



HC Ambri-Piotta :

Le dernier exercice des Léventins s’est terminé sur une touche positive avec une victoire dans la série face aux fantomatiques Kloten Flyers. Elle a été aussi marquée par l’émergence du talentueux Dominic Zwerger (49 points en 60 parties).

Néanmoins, les soucis financiers, les limites de l’effectif (résidant dans la difficulté à conserver les meilleurs joueurs et/ou à en attirer de nouveau dans cette région alpine), mais aussi le timing difficile à garantir pour l’édification de la nouvelle patinoire font que l'ouvrage reste encore sur le métier. Une fois de plus et malgré son capital sympathie, les « Biancoblu » semblent de bons candidats au tour de placement.

Cela est d’autant plus vrai que le départ du capitaine Michael Fora en Amérique du Nord sera particulièrement difficile à compenser (plus pour ses qualités sur la glace que pour son leadership). S’il est avéré qu’Elias Bianchi, promu au capitanat, dispose des compétences pour assumer ce rôle, il ne remplacera pas facilement l’international suisse.

Les 14 départs affichés engendrent par ailleurs une lacune dans la profondeur de l’effectif. Ce dernier conserve cependant de nombreux joueurs de qualité, à commencer dans les buts Benjamin Conz qui sera maintenant secondé par l’expérimenté Daniel Manzato (34 ans).

Sur le front de l’attaque, D’Agostini, Kubalik, Kostner et le nouveau venu Lerg (remarquable buteur et auteur d’au moins 30 points lors de ses deux dernières campagnes avec Rögle en Suède) constituent de beaux atouts pour éviter la dernière place et peut-être même espérer une place en série.

Si la défensive et l’état d’esprit combatif qui est le leur sont de la partie, un tel objectif n’est pas irréaliste, même s’il sera bien compliqué à atteindre.



SCL Tigers :

Avec des finances solides et des résultats sportifs raisonnables, les Emmentalois s’installent progressivement dans l’élite depuis leur retour au plus haut niveau. Lors de la dernière saison par exemple, ils ont fait trembler le Genève-Servette HC en terminant 9èmes, à quatre unités des Aigles.

À l’appui de cette performance, les Tigers miseront une nouvelle fois sur la cohésion et le système rigoureux de son entraîneur Heinz Elhers, lequel n'est pas spécialement spectaculaire, mais reste efficace pour une équipe dotée d’un contingent un peu court qualitativement et quantitativement.

Langnau ne semble pas avoir été amputé d’éléments trop fondamentaux à l'entre-saison, même si les défenseurs Miro Zryd et Yannick Lennart-Albrecht (partis à Zoug) démontraient une certaine fiabilité. Quant à Antti Erkinjutti, s’il a justifié de belles qualités, sa blessure en milieu d’exercice l’a coupé dans son élan, mais cela a aussi permis aux SCLT de constater qu’ils pouvaient composer sans lui.

Le recrutement a d’ailleurs été intelligent avec les jeunes Simon Kindschi (HCD) et Andrea Glauser (HCFG) ainsi que par le très expérimenté Larry Leeger qui sont arrivés pour remplacer les deux partants.

En attaque, on retrouve l’opiniâtre et détesté (mais ô combien précieux !) Chris DiDomenico qui s’est plutôt bien débrouillé pour son retour en Amérique du Nord avec les Ottawa Senators, compilant 10 points en 24 rencontres, dont 6 buts, ceci avant d’être échangé à Chicago. Lui, mais aussi les Finlandais Harri Pesonen (en provenance du LHC) et Eero Elo (un ailier doté d'un excellent tir), seront un danger permanent pour toutes les arrières-gardes adverses.

L’énigme réside dans les performances à géométrie variable du duo de gardien Punnenovs-Ciaccio, qui est souvent montré du doigt comme étant le plus faible de l’élite. Il est demeuré en place pour cette nouvelle saison, sans doute pour des raisons budgétaires.

Une fois de plus, on voit quand même mal les Tigers se mêler à la compétition pour les séries, en partie pour cette dernière raison.



HC Davos :

S’il est presque impossible d’imaginer la troupe d’Arno del Curto manquer à l’appel des séries depuis le retour dans l’élite en 1993/94, on dénote certains indices laissant à penser que cet exercice pourrait constituer un retournement de tendance.

En effet, les « vétérans » Félicien Du Bois et Andres Ambühl, malgré de bonnes dernières saisons, risquent de davantage devoir calculer pour tenir la longueur et -surtout- éviter les blessures. Quant à Prettu Lindgren, excellent lorsqu’il est en santé, on ignore dans quelle mesure il pourra récupérer après sa longue convalescence.

Les préparations de l’excellent Enzo Corvi, notamment lors des derniers Mondiaux, et du défenseur offensif Sami Sandell ont également été émaillées par des blessures.

Une dernière incertitude réside dans le poste de gardien de but, car si l’on a pensé dans un premier temps pouvoir faire confiance à Senn et Van Pottelberghe, l’arrivée à la dernière minute d’Anders Lindback pose des questions sur les titulaires du poste. Mais cet engagement impromptu est susceptible de brouiller les cartes, car les Grisons devront parfois évoluer avec un joueur de champ étranger de moins sur la glace.

Tout n’est évidemment pas noir, puisque la présence de Magnus Nygren en défense est de nature à rassurer à elle seule, alors que l’engagement d’un Inti Pestoni en quête de rachat pourrait représenter un joli « coup de poker » lorsqu’on se remémore ses performances à Ambri-Piotta. Enfin, Shane Prince, qui débarque en provenance des NY Islanders, est également talentueux et surtout polyvalent, même si ses statistiques passées ne font pas rêver.

Au final, la saison du HC Davos dépendra beaucoup de l’évolution et de la résolution des incertitudes susmentionnées. Si la mayonnaise prend et que les blessures sont évitées, les play-off devraient être acquis, sans quoi à l'inverse tout pourrait être plus compliqué. La lutte avec Lausanne, Genève, Fribourg, Langnau et peut-être même Ambri, ou Rapperswil dans une moindre mesure, s’annonce en toutes hypothèses passionnante.

Commentaires

Le reste des articles

16/02/2019 à 01:09:32 Genève - Davos | National League

NL: en jouant de cette façon, les play-offs s'éloignent pour Genève

GE-Servette ne mérite pas les play-offs au vu du spectacle présenté ce vendredi soir et ne pourra alors que s'en prendre à lui-même. Incapable de passer l'épaule face à des équipes de bas de classement, on a l'impression que les Aigles sont une équipe qui n'apprend pas de ses erreurs....
10/02/2019 à 22:21:15 Fribourg - Rapperswil | National League

NL: zéro pointé pour FR-Gottéron face aux Lakers

Champions des montagnes russes, les Dragons ont à nouveau raté leur match face à la lanterne rouge Rapperswil-Jona....
voir tous les articles

Autres actualités

Les derniers matchs

vendredi 15 février 2019
vendredi 15 février 2019
vendredi 15 février 2019
vendredi 15 février 2019
vendredi 15 février 2019
Derniers résultats
ve 15.02.19 - 6 - 4
ve 15.02.19 - 3 - 1
ve 15.02.19 - 2 - 4
ve 15.02.19 - 2 - 5
ve 15.02.19 - 3 - 0
ve 15.02.19 - 4 - 2
voir tous les résultats
Fil actualités en continu
Derniers articles
Classement
1 EV Zoug 43 j 90 pts
2 CP Berne 42 j 89 pts
3 Lausanne HC 43 j 71 pts
4 SCL Tigers 43 j 70 pts
5 HC Bienne 43 j 68 pts
6 HC Ambri-Piotta 42 j 67 pts
7 ZSC Lions 43 j 65 pts
8 HC Fribourg-Gottéron 43 j 62 pts
9 Genève-Servette HC 44 j 62 pts
10 HC Lugano 42 j 61 pts
11 HC Davos 43 j 37 pts
12 SC Rapperswil-Jona Lakers 43 j 29 pts
voir le classement détaillé
Partenaires
Derniers tweets