Aller au contenu principal
15:45
vs
Match terminé
15:45
vs
Match terminé
20:00
vs
Match en cours
14:45
vs
Match terminé

NATIONAL LEAGUE - Premiers enseignements d'un beau weekend d'ouverture de saison... peu ordinaire

Image
GSHC-DAV_2022/23
— Photo © Laurent Daspres

Un premier weekend de compétition pour les clubs romands qui laisse un tantinet perplexe. Car les présumés "meilleurs" sont restés dans les starting-blocks et les sans-grades on fait beaucoup mieux que se défendre.

HC Ajoie

La bonne surprise, donc, pour les hommes de Filip Pesan. Un contingent suisse de seconde zone? Des étrangers d'un calibre bien inférieur à celui de ses principaux opposants? Peut-être, ça se jugera sur la longueur. Mais le constat immédiat est plus que rassurant: en ne s'inclinant qu'un à zéro à Lugano, les Jurassiens avaient d'emblée lancé un avertissement à des Fribourgeois finalement peu réceptifs.

La qualité de l'organisation défensive jurassienne est à relever sur ses deux premières sorties (avec deux excellents gardiens: Ciaccio et Wolf). On ne s'amusera pas toujours avec les Jurassiens, mais il y aura plus de points dans l'escarcelle. Il faudra tout de même régler le gros point noir: le peu de production offensive.

GAME CENTER: HC Ajoie - Fribourg-Gottéron


Fribourg-Gottéron

«Je crois qu'il va falloir attaquer le goal», constatait le capitaine des Dragons Julien Sprunger, la défaite consommée à Porrentruy. Euh, oui, c'est le principe. Surtout face à des formations qui ont remarquablement joué défensivement. Dominer n'est pas gagner peut ruminer Gottéron, emballer ensuite la rencontre et se casser les dents contre Tim Wolf ne rapporte rien. Contre Ajoie, les Fribourgeois ont tiré... 52 fois cadré (!) en direction des filets jurassiens.

Pour Gottéron, il s'agira de revoir vite ses entames de match, car tant Ambrì qu'Ajoie ont trouvé la solution pour empêcher les Fribourgeois de rentrer dans leur partie. Il manque un peu de tranchant dans l'attitude fribourgeoise dans la zone adverse (le Dragon paie-t-il déjà l'absence de Sörensen?)

GAME CENTER: HC Ajoie - Fribourg-Gottéron


Lausanne HC

De Davos, le Lausanne HC a ramené deux gros points. Les tirs au but réussis de Riat et Kovacs après 65 minutes d'un jeu intense ont récompensé des Vaudois qui ont couru après le score trop vite. A 2-0 pour les Grisons après 6 minutes, l'affaire était mal emmanchée.

Bien sûr, on ne pourra pas passer à côté du duo Sekac-Kovacs qui va encore faire bien des dégats. Les deux hommes sont à l'origine et la conclusion des deux buts lausannois. La veille à Bienne, Sekac était malade et la triplette menée par Kovacs avait eu moins de rayonnement.

Enfin, on lèvera une paupière intéressée sur les choix de Fust concernant son gardien. Peu rassurant contre Bienne, Stephan a ouvert une brêche pour un bon Punnenovs hier soir.

GAME CENTER: HC Davos - Lausanne HC


EHC Biel-Bienne

A considérer ce gros choc de début de championnat entre l'arrière-garde seelandaise et l'offensive genevoise, avantage au HC Bienne! Non content d'offrir un premier blanchissage à Säteri, les hommes de Törmänen ont aussi fait preuve d'une belle activitré en supériorité numérique (deux buts).

C'est en confiance que les Seelandais - gros point d'interrogation romand d'avant-championnat - ont abordé le match (la victoire de la veille à Lausanne n'y est pas pour rien). Parmi les questions que se posaient les fans, l'impact d'Olofsson figurait en bonne place. A voir sur la longueur, mais on retiendra que c'est l'ancienne gachette de Langnau, un peu orphelin de Grenier certes, qui a offert la victoire au EHCB vendredi à la Vaudoise aréna.

GAME CENTER: EHC Biel-Bienne - Genève-Servette HC


Genève-Servette HC

Clairement décevant, si l'on regarde le classement. Genève a perdu déjà trop de points par rapport au tableau de match que l'on pouvait légitimement fixer après seulement... deux matchs! Contre Bienne, toute la belle puissance offensive est restée muette. Incroyable lorsque l'on dispose de Winnik, Hartikainen (qui va devoir perdre du poids), Omark ou Filppula.

Pas de panique, tout n'est pas à jeter, bien au contraire. Mais on a eu la preuve qu'il faudra peut-être un  peu plus de temps qu'ailleurs pour fignoler les derniers réglages. Jan Cadieux a donc encore pas mal de boulot. A commencer par essayer d'amener un peu plus de rigueur dans le jeu de ses joueurs. Hier soir, les Aigles ont été pénalisés deux fois pour surnombre (ce qui a amené un but). Pas le meilleur moyen de bâtir sur ce genre d'écarts...

GAME CENTER: EHC Biel-Bienne - Genève-Servette HC