Alain Miéville: «Je me suis dis que je n'avais rien à perdre»

03/11/2014 à 18:25:38Lausanne, Eric MoserArticle vu 6 007 fois
Auteur d'un début de championnat poussif qui lui a valu d'être surnuméraire un match, fin septembre, Alain Miéville a depuis parfaitement relevé la pente. L'attaquant du Lausanne HC évoque ses impressions au moment de la première pause internationale.
� Photo Photo PH -

Lorsqu’il avait été annoncé, le retour d’Alain Miéville avait ravi plus d’un supporter du côté de Malley, tant celui qui a été formé à Fribourg-Gottéron avait laissé un bon souvenir à Lausanne où il avait évolué durant les saisons 2008/2009 et 2009/2010. Après deux exercices au terme desquels le LHC avait échoué à revenir dans l’élite, Alain Miéville s’en était allé du côté de Bienne qui lui avait offert l’opportunité de jouer dans la cour des grands. «A Bienne c’était une belle expérience, avoue l'attaquant de 28 ans. C’est le club qui m’a donné la chance de jouer en NLA. Les dirigeants ont cru en moi et je ne pourrai jamais assez les remercier car il n'y en a pas beaucoup qui font ce que Bienne fait, à savoir prendre des joueurs de NLB pour les faire évoluer en NLA. Ce furent deux belles années.»

Après l’expérience seelandaise, Alain Miéville s’en est aller griffer la glace de la Valascia durant deux saisons. «C’était aussi une très belle expérience. Le Tessin est un endroit vraiment magnifique. Les fans là-bas sont incroyables. Quant à la patinoire, c’est toujours spécial de jouer là-bas avec ces fans.»

Engagé pour renforcer le secteur offensif des Lions, le numéro 23 du LHC n’a pas connu une entame de saison des plus faciles. «Au début c’était catastrophique. On ne va pas dire que cela a été bien d’être surnuméraire mais parfois, cela fait du bien de recevoir des coups de pieds.»


� Photo Photo Maria Wunderlin
Alain Miéville, est-ce que le fait d’avoir été surnuméraire (ndlr: contre Davos le 27 septembre) a provoqué le déclic qui a véritablement lancé votre saison?
Je ne sais pas si cela a fait un déclic. Après avoir été surnuméraire, je me suis dit que je ne pouvais pas faire pire et que je n’avais rien à perdre. J’ai eu de la chance que cela ait fonctionné.

Quel bilan faites-vous de ce début de saison du LHC?
Il est plutôt positif. On a très mal commencé, mais depuis une dizaine de matches nous nous sommes bien repris et j’espère que cela va continuer comme cela. C’est un bilan plus où moins positif. Nous sommes là où nous devrions être (ndlr: 6ème avec 30 points en 20 matches).

Si vous deviez décrire brièvement ce LHC version 2014/2015, quels mots utiliseriez-vous?
Nous sommes une équipe organisée qui va en surprendre plus d’un!

Cette saison, il y a de nouvelles règles qui sont censées rendre le jeu plus rapide. Entre autre la réduction de la surface de la zone neutre et le dégagement hybride. Que pensez-vous de ces nouvelles règles?
Je trouve que la règle concernant les dégagements interdits est vraiment bonne. Cela met plus de vitesse dans le jeu. Après, pour les zones… On s’est habitués depuis le début de la saison. On a eu tellement de pause sans hockey, à l’entre-saison, qu’on «oublie». Depuis que nous avons repris nous nous sommes habitués et ces zones qui ont été modifiées sont devenues quelque chose de normal.

Cette année, la Coupe de Suisse a refait son apparition au calendrier. Est-ce une bonne chose ou est-ce que cela surcharge votre programme?
Je pense que je suis comme tous les joueurs: nous préférons jouer que nous entraîner. Cela fait des matches en plus. Il faudra voir ce que cela apporte vraiment au club et si le public y adhère.

Est-ce que vous préparez un match de Coupe de la même manière qu’un match de championnat?
Oui. Si on joue un match, c’est pour le gagner. Sinon cela ne sert à rien d’y aller. Donc on le prépare exactement la même chose.

Après votre expérience à Ambri, vous avez reçu plusieurs offres. Qu’est-ce qui a fait pencher la balance pour Lausanne?
D’abord l’aspect sportif. Je voulais aller dans une équipe qui me voulait vraiment et au sein de laquelle il y avait une réelle place pour moi. Je ne voulais pas d’un club ou j’étais juste «condamné à venir» et à jouer seulement dans le quatrième bloc. Le LHC, ce sont également les projets sportifs et d’avenir qui me paraissaient les meilleurs.

Vous avez joué à Lausanne pendant les saisons 2008/2009 et 2009/2010. Qu’est-ce qui a changé depuis votre premier passage à Malley?
C’est devenu beaucoup plus professionnel. On voit que le club a changé de catégorie de jeu. Maintenant le LHC est en NLA, ce n’est plus de la NLB.


� Photo Photo Maria Wunderlin
Le secteur offensif du LHC s’est renforcé avec les arrivées de Yannick Herren, Ossi Louhivaraa, Harri Pesonen et vous-même. Est-ce que seuls les renforts expliquent que le LHC, qui l’année passée était une équipe qui marquait peu de buts, parvient à scorer plus qu’avant?
Ce serait prétentieux de dire cela. Tous les joueurs ont une année de plus en NLA. La plupart d’entre eux évoluaient précédemment en NLB. Cela explique que mes coéquipiers qui étaient déjà là l’année passée ont peut-être pris plus confiance. Ils ont vu l’année passée qu’ils étaient capables de jouer à ce niveau-là. C’est également vrai que cette année à Lausanne, il y a vraiment trois lignes qui peuvent marquer. Si on regarde les statistiques il me semble que l’année passée les quatre meilleurs compteurs étaient les étrangers. Maintenant nous avons trois lignes qui peuvent marquer des goals et ça, c’est vraiment un atout.

L’année passée vous avez fini le championnat avec 23 points en 46 rencontres. Cette saison, vous en êtes déjà à 13 points après 19 rencontres. Est-ce que le système mis en place par Heinz Ehlers vous convient mieux que celui que Serge Pelletier appliquait l’année passée au Tessin?
Pas forcément. La saison passée, avec Ambri, nous avions fait un très bon début de saison. Nous avions eu beaucoup de matches avant la pause de décembre et durant cette période cela c’était vraiment bien passé. Ensuite comme pour toute l’équipe, les choses ont été plus difficiles, notamment avec ma blessure en janvier. Après ma blessure, cela a été difficile de recommencer directement en play-off. Cette saison, j’ai aussi eu un départ assez difficile. Il fallait que je m’habitue. C’est comme la saison durant laquelle j’ai joué pour Heinz Ehlers à Bienne. On avait également mal commencé et à la fin on avait vraiment un bon système. Tout le monde savait ce qu’il devait faire et cela fonctionnait bien. Ceci explique cela. Et il ne faut surtout pas oublier que durant la plupart des matches, j’ai joué avec deux Finlandais. Ce sont de très bons joueurs et cela aide aussi.

Le reste des interviews

03/11/2021 à 13:26:02

Noah Patenaude: "Sortir de sa zone de confiance"

Arrivé à Saint-John à l'âge de 16 ans, le gardien Noah Patenaude continue son parcours en LHJMQ. Cette saison, le Neuchâtelois dispute sa troisième saison avec les Sea Dogs et aura la chance de disputer la légendaire coupe Memorial....
23/08/2021 à 13:06:35

Quali-JO - Philippe Bozon: "La pression est très forte"

À l'heure où l’Equipe de France de hockey sur glace va jouer gros en cette fin de semaine à Riga, Plan de Match a pu s’entretenir avec Philippe Bozon, le sélectionneur tricolore. Retour avec lui sur les présents et les absents, sa stratégie pour le tournoi de qualification Olympique (TQO) et ce que cela représente pour le hockey en France....
11/05/2021 à 15:24:20

Louis Matte: « Zoug aura fait un peu moins d’erreurs »

Planète Hockey vous propose l’interview de Louis Matte, l’entraîneur-assistant du Genève-Servette HC. Bien que battu par le EV Zoug en finale des play-off (3-0), le club Grenat sort néanmoins d’une saison remarquable....
voir tous les interviews

Autres actualit�s de Lausanne HC

Les derniers matchs de Lausanne HC

mardi 30 novembre 2021
samedi 27 novembre 2021
vendredi 26 novembre 2021
dimanche 21 novembre 2021
samedi 20 novembre 2021
Derniers résultats
ma 30.11.21 - 2 - 0
ma 30.11.21 - 5 - 4 tab
ma 30.11.21 - 1 - 6
ma 30.11.21 - 3 - 4
ma 30.11.21 - 3 - 0
voir tous les résultats
Fil actualités en continu
Derniers articles
Classement
1 HC Fribourg-Gottéron 27 j 57 pts
2 EV Zoug 27 j 54 pts
3 SC Rapperswil-Jona Lakers 28 j 54 pts
4 HC Davos 26 j 52 pts
5 HC Bienne 28 j 52 pts
6 ZSC Lions 25 j 41 pts
7 CP Berne 26 j 37 pts
8 Lausanne HC 26 j 36 pts
9 HC Lugano 28 j 36 pts
10 HC Ambri-Piotta 28 j 35 pts
11 Genève-Servette HC 27 j 29 pts
12 SCL Tigers 28 j 27 pts
13 HC Ajoie 28 j 18 pts
voir le classement détaillé
Partenaires
Derniers tweets