Alain Pivron: «Si on est discipliné et respectueux, on avance dans le bon sens»

17/11/2009 à 13:02:07Genève, Pierre-Alain NoirfaliseArticle vu 11 633 fois
Juniors Elite A: l'apprentissage de la NLA, mais où il est difficile de jongler entre formation et besoin de résultats.

� Photo Photo GSHC -

Après Lausanne et La Chaux-de-Fonds, Planète Hockey poursuit son tour de Suisse Romande sur le sujet des cinq équipes alignées dans le championnat Juniors Elite A. Cette semaine, c'est Monsieur Alain Pivron, le coach des Elite A du Genève-Servette, qui fait le point sur son équipe, ainsi que sur la catégorie de jeu.


� Photo Photo Daniel R. Ammann

Monsieur Pivron, avant d’arriver à Genève, quel était votre parcours professionnel?

J’étais international français en tant que joueur. Puis j’ai passablement roulé ma bosse en tant que coach du côté de la ligue Magnus en France en passant par Epinal, Gap, Besançon avant de poser mes valises à Neuchâtel Young Sprinters, où j’ai monté l’équipe de 1ère ligue en ligue B.

 

Votre arrivée à Genève, un concours de circonstance?

Après être arrivé en ligue B, certains dirigeants ont voulu faire le ménage pour avoir les mains libres sans doute. Comme j’étais en fin de contrat avec la première, on m’a fait signer un contrat d’une année et demi avec le mouvement juniors et comme mes enfants étaient scolarisés là-bas, j’ai continué, tout en cherchant ailleurs. Puis j’ai eu un contact avec le mouvement junior de Genève-Servette  et me voilà ici depuis l’année dernière. Mon contrat est encore valable pour cette saison, puis après on verra. On va discuter pour la suite et pourquoi pas, prolonger à Genève. Mais je n’ai pas de plan de carrière.

 

Quel type de coach êtes-vous?

Je pense être un coach dur, voire caractériel quand on n’accepte pas la discipline de jeu. Le hockey c’est comme la vie: si on est discipliné et respectueux, on avance dans le bon sens. A ce moment-là je suis un entraineur cool. C’est vrai que j’aime la victoire, cela ne plait pas à tout le monde, car à un moment donné, on doit resserrer l’effectif. Le plus difficile c’est de faire de la formation tout en faisant des résultats. A Genève, j’essaye de faire les deux. Notre objectif est de faire les play-offs, afin que par la suite, on puisse donner du temps de jeu à tout le monde. L’important est que tout le monde tire à la même corde, car c’est plus important selon moi que le système de jeu appliqué. Et c’est ce que j’essaye de mettre en pratique à Genève.

 

Vos fils Pierrick et Victor vous ont suivi…

C’est logique puisqu’ils vivent avec moi (rire)… Victor (1993) a toujours été en avance par rapport à son âge, il a déjà évolué en NLB à Neuchâtel. Quant à Pierrick (1990), il a joué en Elite à Fribourg, et à La Chaux-de-Fonds en première équipe. L’année dernière, il s’est entrainé avec la première de Genpve-Servette et cette année, il a évolué à plusieurs reprises en équipe fanion pour les matchs amicaux et il est en progression constante (actuellement il s’est blessé dernièrement au genou et on ne sait pas encore la durée de son indisponibilité). L’important pour eux, c’est de jouer dans la catégorie de jeu qui leurs corresponde. Venir à Genève-Servette, un club prestigieux, est une suite logique pour une progression logique, même si un club (Berne) a déjà fait part de son intérêt.

 

Les juniors Elite, une catégorie d’âge difficile?

Oui c’est vrai. Les joueurs s’entrainent comme en NLA, mais ils doivent le lendemain retrouver le banc d’école ou le lieu de son travail. Ils ne peuvent donc pas récupérer comme les professionnels. De plus c’est un âge compliqué : un pro, on peut être direct,  lui rentrer dedans, il comprend. Un jeune, on doit agir différemment, car il ne comprend pas ou ne veut pas comprendre. La différence est significative. De plus, ils croient trop vite que c’est arrivé lorsque les résultats sont là et donc, ne font plus les efforts nécessaires dans leur hygiène de vie…  C’est vrai que c’est un peu compliqué. C’est une discipline qu’il faut maintenir en place et je dois être strict à ce sujet pour le bien du groupe.

 

Que pensez-vous du niveau des juniors ElitesA en Suisse et du début de championnat de Genève-Servette?

C’est un bon niveau, par contre il y a beaucoup de disparités entre les meilleures et les moins bonnes équipes. Même dans notre groupe, il y a de grandes différences entre les joueurs. Mais nous devons travailler ensemble. Nous avons effectué un bon début de championnat, le meilleur depuis longtemps. Les joueurs ont travaillé dur en préparation et au début de championnat afin d’avoir leur place dans l’équipe. Maintenant il y a peut-être un relâchement dans la tête et dans la discipline de jeu, cela se voit dans les derniers résultats et cela est dû également à la jeunesse de notre contingent.

 

De bons contacts avec Chris McSorley et Louis Matte?

Oui, d’excellents contacts. On me laisse les mains libres et travailler en toute sérénité. On discute souvent ensemble. A la fin de la saison, on fait un bilan sur chaque joueur pour préparer la saison suivante. On joue le même système, donc il n’y a pas de problèmes d’adaptation si un juniors Elite doit évoluer avec la première équipe. Plusieurs joueurs ont déjà évolué sous les ordres de Chris durant les matchs de préparation et cela s’est très bien passé. Par chance actuellement il y a peu de blessés dans la Première et donc, les meilleurs Elites n’ont pas toujours  la possibilité de s’entrainer ou évoluer avec l’équipe fanion. Mais les joueurs doivent être prêts si l’opportunité doit se présenter.

 

Qu’en est-il de la création de Genève Hockey Futur?

Franchement, c’est une bonne chose. Mais c’est compliqué et pas mal de monde se mobilise et se bat parmi les clubs genevois pour mettre en place cette structure. Chaque joueur doit jouer dans son niveau de jeu. Mais le problème à Genève, il n’y a pas assez de réservoir et tout le monde n’a pas le niveau pour jouer en Elites A.  Ce qui fait que certains joueurs ou parents ont de la peine à l’admettre.  En revanche, cette année, plus de 20 joueurs ont cessé de pratiquer ce sport dans cette catégorie d’âge des 16-20 ans (entre GE-Servette, CP Meyrin et CP 3Chêne) et cela, ce n’est pas normal.

L’avenir des joueurs Elite A?
Les joueurs font beaucoup de sacrifices pour arriver, mais il n’y a pas de place pour tout le monde. Les meilleurs obtiennent une licence B et peuvent évoluer à Bâle (ex: Antonietti, Boillat, Gay) car le HC Bâle est demandeur ou à Lausanne (Augsburger, Schilt). Pour le futur des joueurs, GSHC mise sur la montée en 1ère ligue du CP Meyrin afin que les joueurs qui n’ont pas le niveau ligue nationale puissent évoluer dans cette catégorie de jeu sur Genève. C’est une ligue qui est tout de même intéressante. Le cas de Toni Bezina (frère de Goran) est symptomatique: il évolue à Villars et c’est dommage pour la pérennité du hockey genevois.

Le reste des interviews

30/04/2021 à 17:14:32

Gary Sheehan: « Il faudra saisir les opportunités au bon moment »

Planète Hockey vous propose l’interview de Gary Sheehan, l’entraîneur à succès du HC Ajoie. 48 heures après avoir fêté la promotion en National League en disposant de Kloten (4-2 dans la série), le Québécois est toujours sur son petit nuage....
10/03/2021 à 18:14:10

Guillaume Asselin: « La vie s’est bien rattrapée avec moi »

Québécois sous contrat avec le HC Sierre, Guillaume Asselin a le vent en poupe. Avec son club, il vient de se qualifier pour les playoff de Swiss League en terminant à une prometteuse quatrième place. En parallèle, l’attaquant de 28 ans sort de quelques rencontres disputées avec Genève-Servette lors desquelles il a collecté cinq buts en cinq sorties (pour une récolte totale de huit points personnels). A une semaine du début de la série opposant Sierre à Olten, Planète Hockey vous propose l’interview de l’ailier canadien....
20/01/2021 à 17:31:09

Raeto Raffainer: « A Berne, mon travail sera de mettre en place une stratégie sportive »

A la surprise générale, le CP Berne, par un communiqué de presse publié ce matin, a annoncé l’engagement en tant que Chief Sport Officer (CSO) de Raeto Raffainer. Directeur sportif du HC Davos depuis un an et demi, l’ancien attaquant de 39 ans a choisi de rejoindre un club en pleine crise sportive....
voir tous les interviews

Autres actualit�s

Les derniers matchs

dimanche 28 février 2021
dimanche 28 février 2021
dimanche 28 février 2021
samedi 27 février 2021
samedi 27 février 2021
Derniers résultats
ve 07.05.21 - 5 - 1
voir tous les résultats
Fil actualités en continu
Derniers articles
Classement
1 EV Zoug 52 j 119 pts
2 HC Lugano 52 j 92 pts
3 HC Fribourg-Gottéron 51 j 90 pts
4 ZSC Lions 52 j 90 pts
5 Lausanne HC 51 j 89 pts
6 Genève-Servette HC 50 j 84 pts
7 HC Bienne 48 j 78 pts
8 HC Davos 52 j 77 pts
9 CP Berne 49 j 56 pts
10 SC Rapperswil-Jona Lakers 50 j 56 pts
11 HC Ambri-Piotta 51 j 50 pts
12 SCL Tigers 52 j 34 pts
voir le classement détaillé
Partenaires
Derniers tweets