Chris McSorley: «Nous aurons une équipe qui passera beaucoup de temps en zone offensive»

31/08/2018 à 10:45:32Genève, Florian MelliardArticle vu 8 469 fois
Chris McSorley est un homme pressé, qu'il a été difficile de rencontrer cet été. L'occasion s'est finalement créée lors de la conférence que le GSHC a organisé ce 30 août. Comme on le lira, la passion qui anime le brillant et bouillant Ontarien pour son équipe n'a pas disparu car il compte bien jouer dans la cour des grands. Le proche avenir dira si son optimisme est justifié ou pas.
� Photo PH - Chris McSorley entouré de Lance Bouma et Tommy Wingels

Lors de la conférence de presse de ce jour (Ndlr: du 30.08.2018), vous avez parlé de « restaurer la confiance dans le club ». Le manque de confiance est-il dû aux résultats décevants ou aux nombreux changements à la tête du club ?
La confiance provient selon moi des résultats. La saison dernière, l’équipe a fait un peu moins bien dans les résultats et cela a créé du doute. J’estime que nous devons être au moins dans le top 6 et être en mesure de disputer au bas mot les demi-finales. Rien n’a été laissé au hasard dans le choix des joueurs : Tim Bozon, Eliot Berthon, Timothy Kast, ce sont des joueurs qui veulent se battre avec le Genève-Servette parce qu’ils aiment ce club et cette ville. Ils l’ont dans le sang. Les deux nouveaux étrangers, Lance Bouma et Tommy Wingels, jouent avec beaucoup de vigueur et de passion. Voilà ce que les fans de Genève-Servette veulent voir : des joueurs passionnés qui transmettent des émotions.

Allez-vous travailler pour le titre cette année ?
Oui, certainement, mais 11 autres coaches de NL ont le même objectif. Personnellement, je veux absolument amener Genève-Servette au titre de champion suisse. Nous savons que nous avons une équipe qui vit pour sa passion pour le hockey et est parfaitement en mesure d’atteindre cet objectif ambitieux. Ce sont bien sûr les performances sur la glace qui feront foi, mais je peux dire d’ores et déjà que nous avons aujourd’hui l’équipe la plus passionnée que Genève-Servette ait connue, l’équipe qui se battra avec le plus de fierté, de force et d’émotions.

Êtes-vous satisfait des premiers matchs d’entraînement ?
Eh bien, il nous manque encore quelques joueurs-clé sur la glace. Nous jouons actuellement avec seulement deux étrangers et nous ne pouvons pas encore faire démonstration de toute la force de frappe que nous aurons une fois l’équipe complète. Nous verrons cela lorsque l’équipe jouera sous sa forme définitive dès la semaine prochaine.

Prévoyez-vous une équipe axée sur le jeu offensif ?
Oui, absolument. Ce sera une équipe qui mettra beaucoup de pression sur ses adversaires et passera beaucoup de temps en zone offensive. De plus, nous jouerons sur un modèle de jeu turbo, qui vise à user l’adversaire en le contraignant à patiner sans arrêt pour défendre son goal. Il y a là-derrière aussi une pression psychologique que nous voulons insuffler dans l’esprit de nos adversaires. Je veux qu’ils aient une boule au ventre en venant jouer aux Vernets, comme un enfant qui doit se rendre chez le dentiste.

En revenant un peu en arrière dans le temps, pouvez-vous nous dire dans quelle situation se trouvait le club lorsque vous en avez repris les commandes en avril dernier ?
Il y a deux domaines à distinguer : la partie sportive dont je m’occupe désormais pleinement et la partie business que le nouveau conseil d’administration a repris. Nous avons le sentiment qu’avec les nouveaux rôles que chacun de nous occupe depuis le printemps dernier, les deux parties ont retrouvé la synergie qui permet au club d’avancer comme une seule entité.

Quelle a été l’affaire la plus urgente à gérer lorsque vous avez repris les commandes ?
La constitution de la nouvelle équipe. Il y a parfois des moments difficiles dans ce métier et le fait de devoir modifier sa formation en remplaçant certains joueurs en fait partie. Nous avons ramené à Genève des joueurs importants comme Tim Bozon, Eliot Berthon ou Timothy Kast. Nous avons également dû apporter des modifications à nos joueurs étrangers et à notre défense, cela signifie cependant qu’il a fallu remercier certains joueurs, comme Adam Hasani, Kay Schweri ou Makai Holdener. Ce sont pourtant d’excellentes personnes que nous avons été contraints de remplacer. Après de nombreux changements, nous avons l’impression d’avoir trouvé un bon équilibre dans l’équipe et d’être prêts à faire un grand pas en avant.

Qu’attendez-vous des deux nouveaux étrangers ? (ndlr : Lance Bouma et Tommy Wingels)
Notre choix s’est porté sur eux parce qu’ils savent attaquer directement la cage adverse, ils ont un bon jeu physique et un excellent caractère. Leurs caractéristiques font d’eux des joueurs très compétitifs qui rentrent parfaitement dans notre schéma de jeu.

Au niveau romand, le Lausanne HC ne s’est-il pas plus renforcé que le Genève-Servette ?
Le LHC a en effet beaucoup amélioré son équipe, notamment avec l’arrivée de Torrey Mitchell. Je pense que les managers lausannois ont fait un excellent travail au niveau des transferts et leur équipe a certainement gagné en qualité. De notre côté, nous devons monter en qualité au moins autant qu’eux et je pense que les transferts réalisés cet été nous permettent d’affirmer que c’est le cas.

Un autre club qui a beaucoup bougé récemment est Bienne…
Oui, Bienne, sans oublier Fribourg. Pour moi, Lausanne, Fribourg et Bienne sont les clubs de NL qui ont le plus gagné en qualité. Face à eux, Genève-Servette doit retrouver le style qui est le sien en tablant sur les qualités de base de cette nouvelle équipe.

La collaboration entre le GSHC et le HC Sierre n’est pour le moment valide que pour une année, est-ce suffisant pour obtenir un réel développement ?
Cela représente déjà un réel développement. Cette collaboration donnera leur chance à des joueurs de chaque club de se confronter à des niveaux et des styles de jeu différents. Pour le Genève-Servette, cette collaboration se traduit par une nette amélioration de notre profondeur de banc. Cela représente un avantage incroyable pour les deux clubs.

Est-il cependant réaliste que Sierre monte en Swiss League d’ici un ou deux ans ?
Nous espérons que cela se fasse en une année.

Est-ce possible ?
Oui, tout est possible ! J’ai fait passer Genève-Servette de NLB à NLA en une année, alors si nous en avons été capables à l'époque, je suis sûr que nous pouvons en faire de même avec le HC Sierre.

Concernant la nouvelle patinoire, savez-vous si le projet avance ?
Ce n’est pas un dossier dont je suis en charge, je ne peux pas vous répondre à ce sujet. Le conseil d’administration du club est responsable de l’évolution du projet.

Le reste des interviews

27/01/2022 à 16:05:44

Kevin Pasche: "Pour moi, la NHL est le rêve ultime!"

Impressionnant pour sa première saison en USHL, le jeune gardien Kevin Pasche rêve de NHL. L'international suisse revient pour nous sur son début de saison, les derniers mondiaux et son avenir.
...
03/11/2021 à 13:26:02

Noah Patenaude: "Sortir de sa zone de confiance"

Arrivé à Saint-John à l'âge de 16 ans, le gardien Noah Patenaude continue son parcours en LHJMQ. Cette saison, le Neuchâtelois dispute sa troisième saison avec les Sea Dogs et aura la chance de disputer la légendaire coupe Memorial....
23/08/2021 à 13:06:35

Quali-JO - Philippe Bozon: "La pression est très forte"

À l'heure où l’Equipe de France de hockey sur glace va jouer gros en cette fin de semaine à Riga, Plan de Match a pu s’entretenir avec Philippe Bozon, le sélectionneur tricolore. Retour avec lui sur les présents et les absents, sa stratégie pour le tournoi de qualification Olympique (TQO) et ce que cela représente pour le hockey en France....
voir tous les interviews

Autres actualit�s de Genève-Servette HC

Les derniers matchs de Genève-Servette HC

dimanche 20 mars 2022
vendredi 18 mars 2022
lundi 14 mars 2022
samedi 12 mars 2022
mercredi 09 mars 2022
Derniers résultats
di 01.05.22 - 3 - 1
voir tous les résultats
Fil actualités en continu
Derniers articles
Classement
1 EHC Kloten 52 j 132 pts
2 ZSC Lions 54 j 102 pts
3 EV Zoug 52 j 100 pts
4 HC Fribourg-Gottéron 51 j 94 pts
5 SC Rapperswil-Jona Lakers 52 j 94 pts
6 HC Davos 51 j 88 pts
7 Genève-Servette HC 52 j 88 pts
8 Lausanne HC 51 j 87 pts
9 EHC Biel-Bienne 52 j 87 pts
10 HC Lugano 52 j 76 pts
11 HC Ambri-Piotta 52 j 66 pts
12 SC Bern 52 j 65 pts
13 SCL Tigers 50 j 35 pts
14 HC Ajoie 51 j 26 pts
voir le classement détaillé
Partenaires
Derniers tweets