Derek Roy: «Je veux prouver que je peux encore jouer en NHL»

27/10/2015 à 12:00:06Berne, Gabriele BeffaArticle vu 4 187 fois
Pas conservé par les Capitals de Washington où il avait été pris à l'essai, Derek Roy porte depuis deux semaines les couleurs du CP Berne. Mais l'attaquant canadien de 32 ans ne s'en cache pas: son objectif est de retourner le plus vite possible en NHL, une ligue où il a déjà disputé 787 matches (196 buts/355 assists). Planète Hockey est allé à sa rencontre.
� Photo Photo Gabriele Beffa -

Derek Roy, qu'est-ce qui vous a convaincu de signer au CP Berne?
Mon agent et moi-même avons discuté avec Guy Boucher et Sven Leuenberger de l’organisation, de la ville et de l’équipe. Il y avait beaucoup de belles choses à dire. J’ai aussi parlé du club avec Marc-André Gragnani qui m’en a dit du bien. J’ai fait mes propres recherches sur internet et j’ai vu qu’il y avait une foule de 17'000 personnes à chaque match. Au vu de ces éléments, il a été facile de prendre la décision de venir à Berne. De plus, le fait d’avoir un entraîneur nord-américain comme Guy Boucher a facilité mon choix.

Aviez-vous d’autres opportunités en Europe?
J’avais d’autres offres en Suisse, en Suède et dans la KHL. J’ai eu une discussion avec ma famille car c’était important de jouer pour une équipe sérieuse qui veut gagner tout en étant dans un endroit où l’on peut s’amuser. S’agissant de la Russie, on entend de bonnes et de mauvaises choses de sorte qu’il est difficile de se faire une opinion, mais je n’y suis jamais allé. J’avais déjà joué en Suisse avec l’équipe du Canada, je connaissais donc déjà le pays et savait qu’il s’agissait d’un bel endroit.

Quelles sont les attentes à votre égard?
Je dois marquer des buts et d’apporter ma contribution sur le plan offensif, mais aussi un peu de leadership. Je me suis donné une semaine pour m’habituer au système de jeu et être à 100%. Dernièrement, je sens que je me suis mieux acclimaté au jeu pratiqué en Suisse et à ses spécificités. Au niveau de l’équipe, nous devons être plus constants. Nous en avons d’ailleurs discuté ce lundi, car nous devons vraiment commencer tous les matches plus forts, notamment à l’extérieur.

Que pensez-vous du niveau du championnat suisse?
D’une manière générale, le niveau est bon. Il y a de bons joueurs dans toutes équipes et à tous les postes. Les supporters mettent beaucoup d’ambiance et c’est agréable pour l’atmosphère générale des rencontres.

J’étais très proche d’obtenir un contrat à Washington

Quelles différences avez-vous constaté par rapport à l’Amérique du Nord ?
La taille de la surface de glace. Parfois, je me «perds», car c’est plus difficile de marquer son joueur et il faut adapter son style de jeu, notamment par rapport au patinage qui s’avère particulièrement important. En power-play, l’organisation est un peu différente, il faut jouer davantage à l’intérieur, car si l’on joue trop à l’extérieur, c’est plus difficile de marquer. Il y a aussi une différence au niveau de la foule, car lorsque nous jouions contre Florida ou Phoenix en NHL il n’y avait pas beaucoup d’ambiance, alors qu’en Suisse les supporters font beaucoup de bruit à chaque rencontre.

Vous avez été retranché après un essai avec Washington durant l’automne. Que s’est-il passé?
Il s’agissait évidemment d’une situation difficile à vivre. J’étais totalement concentré sur Washington et ne pensait absolument pas à l’Europe. J’étais très proche d’obtenir un contrat. J’ai parlé avec Washington durant tout l’été, car mon engagement dépendait de l’évolution de la blessure de Nicklas Bäckstrom qui devait initialement manquer une dizaine de rencontres. Toutefois, lorsqu’il est arrivé au camp d’entraînement, il était moins blessé qu’annoncé et ne devait manquer au maximum que quatre parties. Je n’ai donc pas été conservé. Lorsque je l’ai appris, je ne savais pas quoi faire et j’ai discuté avec mon agent. Nous nous sommes alors tournés vers la Suisse qui était mon premier choix en Europe.


� Photo Photo Peter Eggimann
Votre objectif est-il de rejouer en NHL durant votre carrière?
Je crois que j’ai encore le niveau pour jouer en NHL si je continue de m’améliorer à Berne. Cela reste un objectif d’y retourner, car c’est vraiment compliqué de se faire retrancher comme je l’ai été. Je veux donc prouver que je peux encore évoluer dans cette ligue. Actuellement, j’ai surtout besoin de faire une saison complète et de me concentrer sur mon jeu.

Que retenez-vous de toutes ces années en NHL?
Les séries éliminatoires avec Buffalo, notamment lorsque nous avions perdu en sept matches contre Carolina. Je jouais avec une bonne équipe et nous sommes passés très proches de remporter la Coupe Stanley. C’est quelque chose que je n’oublierai jamais.

Quel joueur vous a le plus impressionné en NHL?
J’ai joué avec Chris Drury lorsque j’avais 20 ans. Il avait une immense détermination et faisait vraiment tout pour gagner. A chaque partie, il apportait cette motivation, il m’a appris beaucoup de choses et m’aidait continuellement. Quant à un adversaire, c’est difficile de choisir un joueur en particulier, mais des attaquants comme Datsyuk, Malkin ou Crosby peuvent faire basculer une rencontre dès qu’ils sont sur la glace.

Roman Josi pourrait percevoir un salaire bien supérieur

Vous avez évolué une partie de la saison passée avec Roman Josi, dont les performances sont quotidiennement suivies en Suisse. Que pensez-vous de ce joueur?
Il s’agit vraiment d’un bon coéquipier. Il joue des deux côtés de la patinoire, c’est un bon patineur avec une bonne vision du jeu. A mon avis, il pourrait percevoir un salaire bien supérieur à celui qu’il reçoit actuellement au vu de son niveau. La franchise fait une bonne affaire avec lui. De plus, c’est un leader sur et en dehors de la glace. Il travaille fort à chaque entraînement et cela influence les autres joueurs. Il parle également beaucoup lors des matches. Je le vois donc jouer encore longtemps dans la NHL.

Vous avez disputé les championnats du monde à deux reprises avec le Canada, récoltant deux médailles d’argent. Maintenant que vous évoluez en Europe, seriez-vous prêt à refaire les championnats du monde pour tenter de remporter la médaille d’or?
J’ai effectivement perdu deux finales contre la Russie et ce n’était pas facile. Oui, cela serait une bonne chose de retourner en équipe du Canada. Chaque fois que j’aurai l’opportunité de porter ce maillot, je le ferai. D’ailleurs, j’ai accepté l’invitation du Team Canada pour disputer la prochaine Coupe Spengler à la fin de l’année.

Le reste des interviews

03/11/2021 à 13:26:02

Noah Patenaude: "Sortir de sa zone de confiance"

Arrivé à Saint-John à l'âge de 16 ans, le gardien Noah Patenaude continue son parcours en LHJMQ. Cette saison, le Neuchâtelois dispute sa troisième saison avec les Sea Dogs et aura la chance de disputer la légendaire coupe Memorial....
23/08/2021 à 13:06:35

Quali-JO - Philippe Bozon: "La pression est très forte"

À l'heure où l’Equipe de France de hockey sur glace va jouer gros en cette fin de semaine à Riga, Plan de Match a pu s’entretenir avec Philippe Bozon, le sélectionneur tricolore. Retour avec lui sur les présents et les absents, sa stratégie pour le tournoi de qualification Olympique (TQO) et ce que cela représente pour le hockey en France....
11/05/2021 à 15:24:20

Louis Matte: « Zoug aura fait un peu moins d’erreurs »

Planète Hockey vous propose l’interview de Louis Matte, l’entraîneur-assistant du Genève-Servette HC. Bien que battu par le EV Zoug en finale des play-off (3-0), le club Grenat sort néanmoins d’une saison remarquable....
voir tous les interviews

Autres actualit�s de CP Berne

Les derniers matchs de CP Berne

samedi 27 novembre 2021
vendredi 26 novembre 2021
samedi 20 novembre 2021
vendredi 19 novembre 2021
samedi 06 novembre 2021
Derniers résultats
ma 30.11.21 - 2 - 0
ma 30.11.21 - 5 - 4 tab
ma 30.11.21 - 1 - 6
ma 30.11.21 - 3 - 4
ma 30.11.21 - 3 - 0
voir tous les résultats
Fil actualités en continu
Derniers articles
Classement
1 HC Fribourg-Gottéron 27 j 57 pts
2 EV Zoug 27 j 54 pts
3 SC Rapperswil-Jona Lakers 28 j 54 pts
4 HC Davos 26 j 52 pts
5 HC Bienne 28 j 52 pts
6 ZSC Lions 25 j 41 pts
7 CP Berne 26 j 37 pts
8 Lausanne HC 26 j 36 pts
9 HC Lugano 28 j 36 pts
10 HC Ambri-Piotta 28 j 35 pts
11 Genève-Servette HC 27 j 29 pts
12 SCL Tigers 28 j 27 pts
13 HC Ajoie 28 j 18 pts
voir le classement détaillé
Partenaires
Derniers tweets