Hans Kossmann: «Partir sur un titre? Cela serait parfait»

21/02/2008 à 14:20:09Genève, Christian KobiArticle vu 4 505 fois
Après sept ans de bons et loyaux services, Hans Kossmann va quitter Genève-Servette à la fin de la saison pour retourner en Colombie-Britannique, à proximité de Vancouver. Le Canado-Suisse s’est penché avec Planète Hockey sur la saison actuelle des Aigles et revient également sur quelques souvenirs de ses vingt-trois années passées dans le milieu du hockey helvétique.

© Photo Photo Pascal Müller -
Hans Kossmann, Genève-Servette est quasiment assuré de terminer la saison régulière à la deuxième place, au pire à la troisième place. Une surprise pour vous?
Notre objectif au début de la saison étant de terminer dans les quatre, on peut dire qu’il s’agit d’une petite surprise de se retrouver à la deuxième place. La saison s’est vraiment bien passée, nous avons réussi la plupart du temps à éviter les graves blessures et les étrangers ont livré de bonnes performances. De plus, l’ambiance dans l’équipe a toujours été au top, ce qui explique également nos bons résultats.

Quel est le principal motif de satisfaction de cette saison régulière?
Par rapport aux autres saisons, l’équipe possède plus de profondeur. Cela est en grande partie dû à la montée en puissance de jeunes joueurs que sont les Mercier, Rivera, Schilt ou encore Augsburger. Depuis cette saison, ces jeunes occupent des rôles plus importants, ce qui apporte un meilleur équilibre à l’ensemble de l’équipe.

A l’opposé, qu’est-ce qui vous a le plus contrarié durant ces 48 premières journées de championnat?
On ne peut pas vraiment dire que des choses m’ont contrarié alors que nous sommes deuxième du classement. Disons juste qu’il y a quatre ou cinq défaites qui étaient évitables, où nous avons fait preuve d’une certaine naïveté.

A une semaine du début des play-off, comment sentez-vous l’équipe physiquement et moralement?
L’équipe est prête, tant physiquement que moralement. Le point négatif de cette deuxième partie de championnat a certainement été la blessure de Paul Savary, qui s’est fracturé le poignet et la cheville suite à une chute dans les escaliers à Noël. Nous espérons qu’il sera de retour pour le début des play-off, mais ce sera vraiment difficile. Moralement, l’équipe a toujours été au top cette saison. Pour sa sixième année en LNA, Genève-Servette semble avoir trouver une certaine stabilité qui faisait un peu défaut les saisons précédentes.

Cette saison, vous avez pu préparer les play-off plus tôt en raison de votre bon classement. Un avantage?
Pas forcément. Il est bien sûr plus agréable de ne pas être sous pression jusqu’au dernier match comme Fribourg ou Rapperswil par exemple, mais même en étant certain de participer aux play-off depuis un moment, nous devons quand même jouer nos matches et nous avons notre deuxième place à défendre. Le seul avantage que je vois par rapport aux équipes qui doivent lutter jusqu’au bout est mental. Nous serons certainement plus frais de ce côté-là.

Avez-vous un adversaire préféré pour les quarts de finale?
Il n’y a jamais d’équipe facile à affronter en play-off, nous en sommes bien conscient et nous n’avons donc pas d’adversaire préféré. Notre quart de finale se jouera, sauf surprise, contre Fribourg ou Rapperswil. Il est par contre mieux d’éviter des adversaires comme Zurich ou Davos dès le premier tour.

Quels sont vos favoris pour ces play-off? Genève-Servette en fait-il partie?
Je placerais plutôt Genève-Servette parmi les outsiders. Bien sûr, nous partirons avec l’objectif d’être champion, comme pratiquement toutes les autres formations. Cette saison, l’équipe a toujours trouvé une façon de gagner lorsqu’elle était sous pression. Cela laisse des perspectives encourageantes pour les séries. Pour répondre à la première partie de la question, je pense que les favoris pour le titre sont Berne, qui réalise une excellente saison, Davos, le champion en titre et Zurich, qui revient très fort depuis quelques semaines.

Sept années dans le même club pour un entraîneur-assistant, c’est plutôt rare. Qu’est-ce qui vous a poussé à rester si longtemps fidèle à Genève?
Avant de venir à Genève, j’avais déjà déménagé treize fois, il était temps pour moi de me fixer à un endroit. A Genève, je m’occupe aussi du management, c’est vraiment un job intéressant. De plus, j’ai vraiment trouvé un bon ami avec Chris McSorley. Souvent, dans le métier, on vous fixe des objectifs à court terme. Avec lui, j’ai senti qu’il voulait construire quelque chose sur le long terme. C’est toujours plus motivant.

Quelle est votre plus grande fierté au moment de quitter Genève?
Lors de ma première année en Suisse, Genève-Servette avait fait faillite. Aujourd’hui, le club est en bonne santé, propose du spectacle, à réussi à conquérir un public fidèle. C’est certainement dans cette évolution que se situe ma plus grande fierté.

Vous avez passé plus de vingt ans sur les patinoires helvétiques, en tant que joueur et entraîneur. Quels sont vos meilleurs souvenirs?
En tant que joueur, je citerais mes deux promotions successives avec Rapperswil, puis avec Lausanne la saison suivante. En tant qu’entraîneur, la promotion en LNA avec Genève-Servette lors de la saison 2001/2002 reste à l’heure actuelle mon meilleur souvenir.

Vous avez annoncé votre départ de Genève-Servette au début du mois de février après sept ans passés aux Vernets. Une décision difficile à prendre?
Il est clair que cela n’a pas été facile, sinon j’aurais déjà pris cette décision il y a trois


© Photo Photo Pascal Müller
ou quatre ans. J’ai senti qu’il était temps de changer d’air, qu’un retour à Vancouver avec ma femme était la meilleure décision à prendre. Le métier d’entraîneur demande beaucoup d’engagements. Mise à part quelques mois en été pour récupérer, c’est un job qui m’occupe sept jours par semaine. J’ai senti que j’avais besoin de changer d’orientation.

Finalement, avant de partir, on imagine que vous n’avez plus qu’un seul souhait: celui de remporter un titre avec Genève-Servette…
Dans un monde parfait, c’est effectivement comme ça que l’histoire se terminerait. Malheureusement, notre monde n’est pas parfait. Mais on peut toujours rêver… (rires)

Votre femme est architecte d'intérieur, allez-vous travailler avec elle?
Tout n'est pas encore complètement défini. Actuellement nous transformons une maison, mais nous avons également un second projet pour une autre habitation, donc beaucoup de travail en perspective.

Quel serait votre rôle exactement?
C'est tout simple, elle a les idées et moi je bricole (rires)!

Vous tirez donc un trait sur le hockey sur glace?
Oui.

Définitivement?
Rien n'est jamais définitif, peut-être qu'un jour je m'occuperai des jeunes joueurs.

Commentaires

Le reste des interviews

10/12/2018 à 21:09:59

Samuel Kreis: « Etre sélectionné pour la Lucerne Cup m'a surpris »

A trois jours du début de la Lucerne Cup (13-14 décembre), Planète Hockey vous propose l’interview de Samuel Kreis, le défenseur du HC Bienne. A 24 ans, le joueur formé au CP Berne est convoqué pour son second tournoi de la saison, lui qui déjà disputé la Deutschland Cup en novembre. Un bon signe pour le numéro 44 du HCB ?...
05/12/2018 à 20:48:09

Nolan Diem: «Langnau m'offrait les responsabilités que je recherchais»

Après sept saisons passées à Zoug, Nolan Diem, aujourd’hui âgé de 25 ans, a changé de club durant l’été dernier. A la recherche d’un nouveau défi, le centre formé à Villars, puis à Lausanne et Zoug s’est établi à Langnau pour les deux prochains exercices. L’attaquant se dit ravi de son choix....
28/11/2018 à 21:27:17

Chris Rivera: «Aucun regret d'avoir quitté la National League»

Planète Hockey vous propose l’interview de Chris Rivera, qui a remis les patins avec la deuxième équipe de Genève-Servette six mois après avoir résilié la dernière année de son contrat le liant à Fribourg-Gottéron. Après 659 combats en National League, le Genevois de naissance, aujourd’hui âgé de 32 ans, n’a pourtant pas encore tout à fait tiré un trait sur le plus haut niveau....
voir tous les interviews

Autres actualités de Genève-Servette HC

Les derniers matchs de Genève-Servette HC

mardi 18 décembre 2018
samedi 08 décembre 2018
vendredi 07 décembre 2018
mardi 04 décembre 2018
samedi 01 décembre 2018
Derniers résultats
ma 18.12.18 - 3 - 4 ap
ma 18.12.18 - 4 - 2
voir tous les résultats
Fil actualités en continu
Derniers articles
Classement
1 EV Zoug 25 j 51 pts
2 CP Berne 25 j 50 pts
3 HC Bienne 26 j 46 pts
4 Lausanne HC 27 j 43 pts
5 SCL Tigers 25 j 42 pts
6 HC Ambri-Piotta 26 j 42 pts
7 HC Fribourg-Gottéron 27 j 41 pts
8 Genève-Servette HC 28 j 41 pts
9 ZSC Lions 25 j 38 pts
10 HC Lugano 25 j 35 pts
11 HC Davos 25 j 20 pts
12 SC Rapperswil-Jona Lakers 26 j 16 pts
voir le classement détaillé
Partenaires
Derniers tweets