HC Sierre, Dany Gelinas: «A force de persévérance, on finit par ouvrir des portes»

07/11/2019 à 20:26:07Sierre, Florian MelliardArticle vu 2 728 fois
Le HC Sierre ressort d’une période troublée : il aura fallu attendre neuf défaites consécutives pour que l’équipe valaisanne retrouve le chemin du succès. En proie à de médiocres performances offensives, le club a fait appel à deux renforts et cherche sa place dans une Swiss League qu’il découvre depuis un peu plus de deux mois. Le moment de faire le point avec son entraîneur, le bouillonnant Dany Gelinas.
� Photo PH -

La pause pour Sierre arrive-t-elle au bon moment ou vient-elle couper l’élan de deux grosses victoires ?
Je pense que la pause arrive au bon moment. Les gars ont beaucoup donné et cela n’a pas toujours été facile physiquement et mentalement, notamment de fin septembre à la mi-octobre. L’équipe jouait bien mais n’arrivait pas à concrétiser. Le manque d’efficacité offensive nous a fait du mal.

La pause est donc plus utile pour l’aspect mental que physique.
Oui, mentalement les gars avaient besoin d’une petite pause. On peut penser que nous étions sur la bonne voie, mais je crois surtout que nous étions à bout de souffle. Cette pause nous permet de récupérer et de repartir sur un deuxième souffle.

Comment expliquez-vous le terrible passage à vide de neuf matchs perdus consécutivement ?
C’était un passage à vide, il y en a déjà eu et il va y en avoir d’autres. C’est la phase d’apprentissage qui veut cela. Pourtant, dans nos 9 défaites d’affilée, il y a cinq matchs où nous avions plus de tirs sur le but et d’occasions de marquer que notre adversaire. En voyant cela, on se dit que l’on n’est pas loin. Notre talon d’Achille se situe sur le power-play et l’efficacité offensive. Ce qui fait que lorsque nous étions à la traîne pour réaliser le dernier geste, l’adversaire nous punissait à notre première erreur.

Comment a réagi le vestiaire dans ces moments difficiles ?
Ce qui était très beau à voir, c’est que les gars n’ont jamais baissé les bras à l’entraînement et l’environnement de travail est toujours resté serein. Au contraire de ce que l’on pourrait imaginer, ils ont même redoublé d’efforts. C’est assez paradoxal, mais je crois que si les joueurs ont fait de bonnes performances récemment, c’est à cela qu’ils le doivent.

Peut-on dire que les joueurs sont vite déstabilisés en cas de pépin, peut-être plus vite que les autres équipes ?
Oui, c’est quelque chose qui nous a fait mal. C’est-à-dire qu’après avoir encaissé un but, nous étions un peu hors sujet pendant quelques minutes. Si on prend la dernière rencontre face à Langenthal par exemple, il y a environ 5 minutes où nous n’étions pas au top de nos capacités et ce sont ces 5 minutes qui nous ont fait perdre le match.

Vous nous aviez dit en tout début de saison que Sierre pourrait connaître un passage à vide marqué. Vous dites maintenant qu’il va y en avoir d’autres ?
Cela ne me surprendrait pas. Nous avons passé un difficile palier d’apprentissage en intégrant qu’il ne faut pas perdre nos moyens en cas de goal adverse. C’est normal en Swiss League que l’adversaire arrive à marquer des goals contre nous, le but du jeu c’est seulement de leur en accorder un de moins que nous n’en marquons. J’espère maintenant consolider cet acquis et passer à la suite.

Si l’on regarde le goal average, on voit que Sierre possède la moins bonne attaque. Ce qui semblait prévisible vu la jeunesse des 3èmes et 4èmes blocs. N’aurait-il pas fallu engager Arnaud Montandon, qui a amené de l’efficacité, plus rapidement ?
Le groupe a été formé en adéquation avec d’un côté la philosophie que le club voulait mettre en place et son portefeuille de l’autre. Il y a plusieurs philosophies : nous aurions pu faire une équipe de deux lignes composée de gros calibres et avoir un 3ème et 4ème blocs faits de juniors, mais dans ce cas-là on ne peut pas construire un groupe. Ce n’est pas la philosophie de la maison. Le but est plutôt de former un groupe soudé et de lui laisser une chance de s’exprimer. Ensuite, en cas de besoin, voir si nous avons le portefeuille pour incorporer un ou deux renforts à ce groupe. C’est la philosophie du club et elle ne peut pas être remise en question à chaque pépin que l’on rencontre.

Peut-on dire que la performance de vos étrangers est en retrait de vos attentes ?
Je pense qu’il leur a fallu une phase d’adaptation, car aucun des deux ne connaissait la Suisse. Ils ont tous les deux eu l’habitude de jouer dans des équipes avec plusieurs étrangers, contrairement à ici où il n’y a qu’eux. Imaginez-vous ce que cela signifie d’être les deux seuls étrangers nouveaux en Suisse et dans une équipe plus jeune que la moyenne. Eux aussi doivent trouver leurs marques et adapter leur jeu. D’ailleurs, il ne faut pas oublier que nos étrangers, en duo, sont 4ème ou 5ème de la ligue. C’est pas si mal.

Qu’est-ce qui a fait le déclic contre Langenthal et Chaux-de-Fonds, deux gros matchs gagnés par Sierre alors que bien peu ne s’y attendaient ?
A force de persévérance et de résilience, on finit forcément par ouvrir des portes. Comme je le disais, les gars n’ont jamais baissé les bras pendant la série de défaites et cela a fini par porter ses fruits. Nous nous sommes efforcés, avec Diego (ndlr, Diego Scandella, l'entraîneur-assistant) de leur faire comprendre que nous allions être payés, mais qu’on ne savait juste pas quand. En attendant, la seule solution était de continuer nos efforts jusqu’à en voir les résultats.

Josh Primeau va arriver tout prochainement. Qu’en attendez-vous et pensez-vous qu’il sera complémentaire par rapport à l’effectif de vos deux premiers blocs ?
Je travaille justement à mieux le connaître et à voir où mieux le placer. Je sais en tout cas qu’il va avoir un impact physique important. C’est un joueur qui se place très bien, il est toujours très bon défensivement et il fait très attention aux détails. Par contre, c’est un gars qui est plus physique que technique. Il doit à mon avis apporter son physique à sa technique et non l’inverse.

Que manque-il maintenant pour accrocher cette 8ème place ?
Ce qui manque intrinsèquement, c’est évidemment une meilleure efficacité en avantage numérique. Ensuite, j’aimerais rester moins longtemps en zone de défense. Il arrive parfois que nous ayons besoin de trop de tentatives pour sortir de la zone. Pour éviter cela, il faut maîtriser des techniques telles que le lob, le chip ou les sorties de zone indirectes. Il faut être capable de mettre en place un jeu de transition permettant de renverser le rapport de force en fore-checkant l’adversaire après avoir dégagé le puck.

Vous travaillez là-dessus à l’entraînement ?
Oui, nous y travaillons. Ce n’est pas le style de jeu le plus propre, mais c’est parfois nécessaire dans le hockey de haut niveau. Si on regarde les matchs de NHL, les deux tiers des sorties de zone se font indirectement.

Selon vous, quelle est l’équipe la plus dangereuse de la Swiss League ?
Question difficile, il y en a plusieurs. Ajoie est une vraie machine. La Chaux-de-Fond est un redoutable adversaire, pour peu qu’ils aient envie de jouer. Langenthal est solide et Viège, quand on regarde le line-up qu’ils ont… Après, il y a des équipes comme Olten qui ne jouent pas toujours à leur niveau. Mon équipe surprise pour l’instant c’est Thurgovie. J’aime leur discipline, leur vitesse de jeu et leur unité de groupe. Je pense que c’est l’équipe qui nous ressemble le plus, car leur succès provient du travail de toute l’équipe.

Dernière question :  Marco Truttmann, l’un des meilleurs joueurs de Swiss League, est libre. Un candidat pour venir à Sierre ?
Non!

Le reste des interviews

15/11/2019 à 17:19:25

Laurent Perroton: «Les moments plus difficiles nous permettent d'être encore plus soudés»

Rencontre avec Laurent Perroton, entraîneur du HCV Martigny, qui revient sur la situation actuelle avec les nombreux blessés et qui fait un bilan de ce début de saison....
16/11/2019 à 09:37:09

Gregory Hofmann: «Zoug va monter en puissance»

Planète Hockey vous propose l’interview de Grégory Hofmann, l’actuel meilleur buteur de National League (13 buts pour un bilan total de 21 points). Le soleil luganais, Zoug, son nouveau club, la NHL et l’équipe nationale : tout y passe ! Confessions d’un homme bien dans sa peau et dans ses patins....
12/11/2019 à 13:46:40

HC Sierre, Josh Primeau: «J’espère jouer un rôle de premier plan dans l’équipe»

Joueur canadien à licence suisse, Josh Primeau est un joueur de ligue professionnelle en Suisse depuis 2011 et vante une expérience tant de Swiss League que de National League. Réputé pour son jeu physique, il vient en renfort à une équipe de Sierre en difficulté dans une Swiss League qu’elle ne découvre que depuis deux mois et demi....
voir tous les interviews

Autres actualit�s de HC Sierre

Les derniers matchs de HC Sierre

mardi 19 novembre 2019
dimanche 17 novembre 2019
vendredi 15 novembre 2019
mardi 12 novembre 2019
samedi 02 novembre 2019
Derniers résultats
ma 19.11.19 - 3 - 2
ma 19.11.19 - 6 - 2
voir tous les résultats
Fil actualités en continu
Derniers articles
Classement
1 ZSC Lions 21 j 43 pts
2 HC Bienne 22 j 38 pts
3 Genève-Servette HC 22 j 37 pts
4 HC Davos 17 j 35 pts
5 Lausanne HC 21 j 33 pts
6 EV Zoug 19 j 30 pts
7 SCL Tigers 19 j 30 pts
8 HC Fribourg-Gottéron 19 j 25 pts
9 CP Berne 21 j 25 pts
10 HC Lugano 21 j 25 pts
11 SC Rapperswil-Jona Lakers 21 j 24 pts
12 HC Ambri-Piotta 21 j 21 pts
voir le classement détaillé
Partenaires
Derniers tweets