HC Sierre, Josh Primeau: «J’espère jouer un rôle de premier plan dans l’équipe»

12/11/2019 à 13:46:40Sierre, Florian MelliardArticle vu 3 622 fois
Joueur canadien à licence suisse, Josh Primeau est un joueur de ligue professionnelle en Suisse depuis 2011 et vante une expérience tant de Swiss League que de National League. Réputé pour son jeu physique, il vient en renfort à une équipe de Sierre en difficulté dans une Swiss League qu’elle ne découvre que depuis deux mois et demi.
� Photo Florian Melliard -

C’est un gros challenge que d’arriver dans une équipe jeune et qui  se bat pour la 8ème position. Qu’est-ce qui vous a amené à tenter l’aventure à Sierre ?
C’est l’occasion d’amener un peu d’expérience et peut-être de transmettre ce que j’ai appris lorsque, en arrivant en Suisse, j’ai eu l’occasion de côtoyer d’autres joueurs plus âgés. C’est aussi tout un challenge et je pense que cela fait du bien de temps en temps de changer d’air et d’entreprendre de nouveaux défis. L’ambiance que j’ai ressentie à mon arrivée m’a beaucoup plu, on sent qu’il y a beaucoup de motivation et de volonté à Sierre.

Le secteur offensif de Sierre est plutôt en manque de réussite. Que pensez-vous pouvoir lui apporter ?
Je ne suis que moyennement d’accord avec vous, puisque Sierre a quand même marqué 8 buts au cours de ses deux derniers matchs. Je crois que le vent est en train de tourner. L’équipe est d’ailleurs renforcée par l’arrivée d’Arnaud Montandon, un très bon attaquant que je connais bien. De mon côté, je n’amène pas forcément beaucoup de force offensive, mais je peux créer de l’espace pour l’attaque grâce à mon jeu physique et amener un peu de solidité défensivement.

Vous avez vécu vos premiers entraînements la semaine passée. Quelles sont vos premières impressions ?
Pour moi, il s’agissait surtout de reprendre la glace et de retrouver mes jambes. M’entraîner avec Sierre m’a permis de voir à quel point c’est une équipe qui a du caractère et de la volonté de s’améliorer. Je pense qu’une telle équipe a ce qu’il faut pour gagner des matchs contre n’importe qui tant qu’elle persévère.

Vous sentez-vous déjà intégré à l’équipe ?
Oui, ce sont de bons gars et l’entente est bonne. J’ai aussi la chance d’avoir joué avec Arnaud Montandon il y a quelques années et nous avons un excellent contact.

Avec votre expérience, pensez-vous pouvoir recouvrir un rôle d’importance dans une équipe aussi jeune (23 ans de moyenne d’âge) ?
J’espère pouvoir guider les plus jeunes et jouer un rôle de premier plan dans l’équipe. Ce sont souvent les plus âgés dont on essaie de s’inspirer et je pense que les jeunes joueurs pourront apprendre quelque chose de mon expérience. Ce que j’espère aussi amener, c’est le winning spirit, la mentalité gagnante.

Vous avez vécu à Sierre à l’époque, quand votre père Kevin Primeau était entraîneur lors de la saison 1999-2000. Que gardez-vous de cette époque ?
Cela fait 20 ans cette année, ce n’est pas rien ! Je me souviens d’avoir vu quelques matchs, mais c’était surtout à Crans-Montana, où nous habitions. J’y étais aujourd’hui avec Arnaud Montandon et beaucoup de beaux souvenirs ont resurgi. C’est un peu grâce à Crans-Montana que j’ai la licence suisse, car c’est là-bas que j’ai commencé à jouer.

La procédure d’obtention du permis de jouer est en cours. Savez-vous quand vous serez prêt à disputer votre premier match avec Sierre ?
Si tout va comme prévu, je serai sur la glace pour le match du vendredi 15 contre Kloten.

Depuis 2011, date de votre arrivée en Suisse, vous avez connu plusieurs organisations tant de National League que de Swiss League. Quel est votre meilleur souvenir ?
Je ne pourrais pas en citer un, il y en a plusieurs. Les plus intenses sont bien sûr les victoires de finales, notamment avec Lausanne pour ma première fois, mais aussi avec Langenthal et Rapperswil plus récemment. C’est pour cela que j’ai de l’expérience à amener : j’avais un rôle différent dans chaque équipe et j’ai vécu plusieurs façons d’accéder à la victoire dans différents clubs.

Pensez-vous parfois à partir au Canada ?
J’y pensais il y a quelques années, quand j’étais plus jeune. Des amis à moi ont tenté l’aventure et ils me racontaient leur difficulté à percer au Canada, il m’a finalement semblé préférable de rester en Suisse, où je me sens chez moi et où le hockey est aussi d’un très bon niveau.

L’année dernière, vous jouiez à Rapperswil. On peut imaginer qu’en ayant récolté 3 points en 25 matchs, vous ne deviez pas être très satisfait de votre performance…
C’était une saison spéciale et radicalement différente par rapport à la précédente, où nous enchainions les victoires. C’est bien sûr difficile de voir que l’équipe peine à trouver des victoires et en tant que joueur, on risque toujours d’en faire les frais. Le changement de Swiss League à National League est assez rude, c’est une ligue où on ne pardonne pas les erreurs. Je vois cela comme une belle expérience à travers laquelle j’ai beaucoup appris.

Vous définissez-vous plus comme un joueur physique que technique ?
Oui, c’est indéniable et cela ne me dérange pas. Je connais mes forces et mes faiblesses.

Quel est le point fort de votre jeu ? Et ce qui est perfectible ?
Mon point fort se trouve bien sûr dans ma carrure et mon jeu physique. Je peux faire des checks, bloquer la vue du gardien devant le but et, je l’espère, apporter une atmosphère positive dans le vestiaire. Quant à mes points faibles, je sais que je dois travailler mes tirs et mon patinage, entre autres choses. Etant entraîneur, mon père me donnait toujours des conseils. Il disait de garder la tête haute, de rester toujours en mouvement et de tenter sa chance à chaque occasion. Il m’a aussi appris que l’on ne peut pas toujours être meilleur que les autres, mais on peut s’entraîner plus dur qu’eux et se mesurer à cela !

Le reste des interviews

23/01/2020 à 00:42:04

Serge Pelletier: «Comme un retour à la maison»

Entraîneur de Lugano depuis le 21 décembre dernier, Serge Pelletier a remis le club tessinois sur le droit chemin en remportant six des dix parties disputées par les « bianconeri » depuis son intronisation. Planète Hockey vous propose l’interview de l’ancien entraîneur de Fribourg et de La Chaux-de-Fonds, qui avait déjà transité par Lugano voici trente ans....
17/01/2020 à 15:03:02

Robin Leibzig: «Quand j'entends l'hymne suisse je suis toujours très touché»

A deux jours du premier match de la Nati U16, nous avons rencontré le défenseur genevois Robin Leibzig qui vit de supers moments. Un joueur de 15 ans qui fait déjà preuve d'une grande maturité....
17/01/2020 à 12:03:16

Noah Rod: «Le seul objectif reste une qualification en play-off»

Planète Hockey vous propose l’interview de Noah Rod, capitaine du GSHC. Brillant troisième avec son club formateur après 37 parties disputées, l’attaquant de 23 ans fait le point sur la saison de Genève-Servette. Signalons que l’interview fut réalisée mercredi, soit avant que la Ligue ne rende un jugement par rapport à la faute commise sur Alessio Bertaggia mardi soir. Logiquement, l’enquête en cours n’a donc pas été abordée....
voir tous les interviews

Autres actualit�s de HC Sierre

Les derniers matchs de HC Sierre

mardi 21 janvier 2020
samedi 18 janvier 2020
mardi 14 janvier 2020
samedi 11 janvier 2020
mercredi 08 janvier 2020
Derniers résultats
je 23.01.20 - 6 - 9
voir tous les résultats
Fil actualités en continu
Derniers articles
Classement
1 EV Zoug 37 j 71 pts
2 ZSC Lions 40 j 71 pts
3 Genève-Servette HC 40 j 68 pts
4 HC Davos 36 j 67 pts
5 HC Bienne 39 j 58 pts
6 HC Lugano 40 j 55 pts
7 Lausanne HC 35 j 54 pts
8 SCL Tigers 38 j 54 pts
9 CP Berne 38 j 52 pts
10 HC Ambri-Piotta 39 j 47 pts
11 HC Fribourg-Gottéron 36 j 46 pts
12 SC Rapperswil-Jona Lakers 38 j 41 pts
voir le classement détaillé
Partenaires
Derniers tweets