Kevin Schläpfer: «Je me sens prêt à reprendre un club»

29/09/2017 à 01:07:52Bâle, Vincent CriblezArticle vu 6 836 fois
Dix mois après le licenciement de Kevin Schläpfer du HC Bienne, Planète Hockey vous propose l’interview du Bâlois de 47 ans. Alors que plusieurs clubs de National League sont déjà en difficulté après sept rondes jouées, l’ancien joueur, directeur sportif et entraîneur du HC Bienne, retrouvera-t-il prochainement de l’embauche ?
� Photo Laurent Daspres -

Kevin Schläpfer, tout d’abord comment va votre santé ?
Cela va mieux, je n’ai plus de douleurs au genou. Mais je fais encore de la physiothérapie, j’ai perdu énormément de muscles dans ma jambe. Je dois réapprendre à bouger mon genou, notamment sur la glace. C’est un long processus.

Cela fait maintenant un an et demi que vous vous êtes blessé. Cela représente une éternité pour une personne hyperactive comme vous, non ?
Oui, c’est assez incroyable. Jamais je n’aurais pensé que cela pourrait durer aussi longtemps. J’ai dû apprendre à devenir patient, à écouter mon corps. Mais je vois enfin le bout du tunnel, je suis positif.

Après votre licenciement du HC Bienne, en novembre 2016, vous aviez annoncé que vous ne reprendriez pas une équipe avant de vous sentir à 100% de vos capacités physiques. Aujourd’hui, êtes-vous prêt à retravailler ?
Oui, je pense que je suis prêt et plein d’énergie pour retrouver un poste. Cela va bientôt faire une année que je n’entraîne plus. L’envie est grande de pouvoir à nouveau coacher.

Avez-vous déjà envoyé votre CV à tous les clubs de National League ?
Non, cela ne fonctionne pas comme cela. Dans ce business, on est plus dans l’attente. Les dirigeants de tous les clubs connaissent mon numéro de téléphone : s’ils s’intéressent à moi, ils savent où me joindre.

Combien d’offres avez-vous reçu depuis votre départ de Bienne ?
Je vais être honnête : je n’ai reçu aucune offre concrète. Il y a eu des discussions avec des clubs peu après mon départ de Bienne, puis ensuite durant le printemps dernier également. Mais je n’étais pas prêt, physiquement, à me lancer dans une nouvelle aventure.

La situation pourrait bien se décanter ces prochains jours, puisque plusieurs clubs ont manqué leur début de saison…
A mon avis, il ne se passera rien avant la pause de l’équipe nationale en novembre. Je ne pense pas qu’un club se séparera de son entraîneur avant. Il faut être patient, mais comme je l’ai toujours dit, mon but est de trouver un poste en National League.

Au vu du marché des entraîneurs, on a l’impression que vous êtes en pole-position pour être le premier élu. On se trompe ?
Non, je ne me vois pas comme le numéro 1. Ce serait arrogant de dire cela. Je dirais simplement que je pourrais correspondre au profil, mais je ne suis pas le seul entraîneur libre sur le marché.

Quand un entraîneur est en quête de travail, il doit se documenter en allant regarder un maximum de rencontres. Comment gérez-vous ceci ?
Pour moi, il est hors de question d’aller voir les matches d’équipes qui pourraient potentiellement changer d’entraîneur. Cela ne se fait pas, je n’ai pas envie de créer des problèmes. Du coup, je vais souvent voir Mannheim, en DEL. Ce n’est pas très loin de mon domicile bâlois.

Ou alors, la semaine passée, j’ai assisté à Olten-Langenthal, en Coupe de Suisse. Je vais tout de même dans les stades de National League, mais je veille à aller voir des rencontres qui ne concernent que des clubs qui vont bien. Et puis, j’essaie également de me changer les idées. Hier soir, par exemple, j’étais à Paris pour voir PSG-Bayern.

Si un club devait vous contacter ces jours, avez-vous reçu l’assurance du HC Bienne que vous serez libéré de votre contrat ?
Oui, les dirigeants m’ont toujours dit qu’il n’y aurait pas de problèmes si un club veut m’engager. Bien entendu, il faudra en discuter avec le HCB le moment venu. J’ai gardé de très bons rapports avec le club, il n’y a pas de problèmes entre nous. Je suis souvent à Bienne, mon fils y joue en Novices, j’y ai des attaches. J’ai même eu récemment une belle discussion avec Mike McNamara. Je n’ai aucune rancune.

Justement, quand vous repensez à votre éviction, quel est, avec le recul, votre sentiment ?
Pour moi, c’était la meilleure solution. Quand je repense au fait que j’ai débuté la saison sans pouvoir poser un pied sur la glace, c’est juste impensable. A l’époque et c’est dans ma nature, j’étais persuadé de pouvoir réussir malgré mon handicap. Aujourd’hui, je m’aperçois que c’était impossible de travailler dans ces conditions. Du coup, je comprends le club et la décision a été la bonne.

Depuis quelques mois, vous êtes expert sur la chaîne alémanique SRF. Quelle est votre analyse de ce début de championnat ?
Déjà, j’aimerais souligner le fait que c’est un travail qui m’occupe deux soirs par mois et que j’apprécie. Cela me permet de rester dans le milieu du hockey et c’est bon pour le moral. J’ai forcément vu beaucoup de matches, mais je pense qu’il est encore beaucoup trop tôt pour tirer des conclusions. Fribourg me surprend en bien, c’est logique au vu de son développement par rapport à l’hiver dernier. Je note par contre que Lausanne ne semble pas avoir encore trouvé le bon rythme et cela me surprend. Lausanne, je les voyais faire un gros début de championnat.

Le reste des interviews

03/11/2021 à 13:26:02

Noah Patenaude: "Sortir de sa zone de confiance"

Arrivé à Saint-John à l'âge de 16 ans, le gardien Noah Patenaude continue son parcours en LHJMQ. Cette saison, le Neuchâtelois dispute sa troisième saison avec les Sea Dogs et aura la chance de disputer la légendaire coupe Memorial....
23/08/2021 à 13:06:35

Quali-JO - Philippe Bozon: "La pression est très forte"

À l'heure où l’Equipe de France de hockey sur glace va jouer gros en cette fin de semaine à Riga, Plan de Match a pu s’entretenir avec Philippe Bozon, le sélectionneur tricolore. Retour avec lui sur les présents et les absents, sa stratégie pour le tournoi de qualification Olympique (TQO) et ce que cela représente pour le hockey en France....
11/05/2021 à 15:24:20

Louis Matte: « Zoug aura fait un peu moins d’erreurs »

Planète Hockey vous propose l’interview de Louis Matte, l’entraîneur-assistant du Genève-Servette HC. Bien que battu par le EV Zoug en finale des play-off (3-0), le club Grenat sort néanmoins d’une saison remarquable....
voir tous les interviews

Autres actualit�s

Les derniers matchs

lundi 17 janvier 2022
dimanche 16 janvier 2022
dimanche 16 janvier 2022
dimanche 16 janvier 2022
samedi 15 janvier 2022
Derniers résultats
lu 17.01.22 - 5 - 3
voir tous les résultats
Fil actualités en continu
Derniers articles
Classement
1 SC Rapperswil-Jona Lakers 38 j 73 pts
2 HC Fribourg-Gottéron 34 j 71 pts
3 EV Zoug 35 j 70 pts
4 HC Bienne 37 j 69 pts
5 ZSC Lions 38 j 68 pts
6 HC Davos 37 j 65 pts
7 Genève-Servette HC 36 j 53 pts
8 Lausanne HC 35 j 52 pts
9 HC Lugano 37 j 51 pts
10 CP Berne 36 j 46 pts
11 HC Ambri-Piotta 38 j 43 pts
12 SCL Tigers 38 j 32 pts
13 HC Ajoie 35 j 18 pts
voir le classement détaillé
Partenaires
Derniers tweets