Laure Aeschimann: " Le hockey sur glace? Un sport (aussi) de filles ! "

04/09/2019 à 22:54:35, Philippe Neyroud (SIHF)Article vu 1 639 fois
Si l’été 2019 a offert aux hockeyeuses helvétiques un repos bien mérité, nul doute qu’elles ont, comme plusieurs millions de téléspectateurs, goûté au spectacle rafraichissant offert par la Coupe du Monde de football féminin en France. Une vitrine exceptionnelle offerte aux femmes pratiquant - avec talent! - un sport traditionnellement masculin, et qui a fait tomber quelques préjugés faciles. Avant le 14 septembre, qui marquera la reprise sportive de la Women’s League de la SIHF, nous faisons le point sur le hockey suisse au féminin en compagnie de Laure Aeschimann, Présidente du Comité du Sport Féminin.
© Photo -

Cet été, la Coupe du Monde de Football féminin a offert une formidable vitrine à l’esprit et à la qualité d’un sport jusqu’alors avant tout masculin. Qu’en avez-vous pensé?
La vitrine offerte au sport féminin par cette Coupe du Monde est extraordinaire. Chapeau à la France ! Grâce à une très forte médiatisation il a été possible de montrer ce que savent faire des athlètes sur un terrain de football et cela a suffi à convaincre les spectateurs que le football est un beau sport, aussi pour et par les femmes. Personnellement, j’ai trouvé les matchs plus intéressants que ceux des hommes : les filles courent plus et il y a moins d’arrêts de jeu.

Pensez-vous qu’un jour le même enthousiasme pourra se produire autour du hockey féminin? Si oui, sur quels aspects faudrait-il encore travailler?
Je suis persuadée que si nous arrivons à montrer le hockey féminin aux gens, il y aura plus d’engouement. On l’a bien vu en 2014 à Sotchi : les matchs ont été retransmis à la TV et les gens ont commencé à suivre et à s’enthousiasmer. Il faut montrer plus souvent le hockey féminin, c’est un sport magnifique qu’il ne faut pas comparer à la version masculine. L’absence de bodycheck change complétement le jeu qui devient plus technique, tactique et fluide. Les charges en moins, mais tout en gardant l’engagement et les émotions, le hockey féminin peut justement plaire aux fans de hockey qui aiment le jeu et à celles et ceux qui trouvent le hockey masculin trop viril. On a potentiellement un public bien plus large que pour le hockey masculin. Mais pour cela, il faut pouvoir abattre les clichés qui sont encore très forts, et bénéficier d’une vitrine médiatique.

Ça bouge aussi dans le hockey féminin suisse: Daniela Diaz a quitté son poste d’entraîneur de la Nati (repris par le Zougois Colin Müller) pour devenir Responsable du Développement du hockey féminin à la SIHF… Qu’est-ce que cela vous inspire?
En Suisse il n’y a pas assez de licenciées et cela réduit l’importance qu’on donne aux clubs de hockey féminin. La SIHF fait beaucoup d’efforts pour les équipes nationales, notamment en ayant engagé Daniela Diaz après la médaille de bronze aux JO. Or si nous avons besoin d’une équipe nationale forte, nous avons aussi besoin d’un championnat fort et sans aide de la SIHF, notamment au niveau de la médiatisation, ce qui amènerait plus d’argent aux clubs, cela sera très compliqué. Aujourd’hui les clubs se battent avec de tout petits moyens et une visibilité quasi nulle, ce qu’il faut changer à terme pour donner au hockey féminin une place réelle aux côtés du hockey masculin.

Et puis l'ex-goalie Florence Schelling qui devient entraineur de la Nati féminine des U18?
La SIHF aime bien avoir de grands noms du hockey dans ses rangs et Florence en est certainement le plus grand au niveau du hockey féminin en Suisse. Pour l’image, son arrivée est une bonne chose ; je lui souhaite beaucoup de succès et espère vivement que ce choix est le bon.

Du côté de la Regio League Romandie, quels sont les principaux enseignements que tu as retirés de la saison écoulée?
Le hockey féminin est un sport 100% amateur, même en Women’s League. Les clubs ont juste les moyens de payer la glace, les arbitres, les transports, les licences, etc. La collaboration des clubs féminins avec les mouvements juniors a également été un point très positif, puisqu’il n’existe pas de MJ féminin. Le fait d’être intégré dans la Regio League au même titre que les clubs espoirs a aussi facilité certaines synergies. En Suisse Romande, certains clubs espoirs ont intégré énormément de filles et leur ont donné de l’importance ; grâce à elles, ils ont pu aligner plus d’équipes avec de plus grands contingents. Le hockey féminin en Suisse romande s’est bien porté avec une équipe en ligue A à Neuchâtel, une de ligue B à Fribourg et 14 équipes en ligues C et D, sur 49 équipes au total, soit un tiers des équipes féminines. Petit bémol, le Valais avait plus d’équipes par le passé, et n’a plus aligné qu’une seule équipe féminine.

Et quels sont les nouveautés et les défis principaux que vous entrevoyez pour la nouvelle saison?
La médiatisation du hockey féminin est le défi principal, aux côtés de celui d’une meilleure collaboration entre les équipes nationales et les clubs. Un autre pas significatif serait de faire progresser le « label féminin » au niveau financier, afin que les clubs qui font des efforts puissent toucher plus d’argent. Et puis, au niveau du recrutement, il faudrait inciter les clubs espoirs à faire plus de promotion pour les filles et les intégrer davantage et de manière ciblée. Le comité féminin de la SIHF a déjà mis sur pied les « Girls teams » qui permettent aux filles d’âge Bambini et Piccolo de se retrouver entre filles et de participer à des tournois contre des équipes de garçons, un pas positif unanimement salué.

A titre personnel, vous vous engagez depuis de nombreuses années pour faire vivre le hockey féminin amateur en Suisse romande: où puisez-vous cette énergie, et quel bilan tirez-vous de cet investissement?
Au fil du temps j’ai aimé prendre les choses en main et plus de responsabilité au sein du club, mais également au sein de la SIHF. Je trouve motivant de pouvoir contribuer à l’évolution d’un sport qui est en pleine expansion puisque le nombre de licenciées a doublé ces 10 dernières années. Je puise cette énergie dans le fait que j’adore le hockey sur glace, et lorsque je vois les sourires sur le visage des filles, le bonheur qu’elles ont à jouer au hockey, j’ai la satisfaction de me dire que j’ai contribué à tout cela.

Quel message voudriez-vous faire passer aux fans de hockey en général s’agissant du hockey féminin?
Le hockey sur glace? Un sport de filles ! Tout simplement…

Le reste des interviews

12/09/2019 à 11:22:38

Ville Peltonen: «Ce n’était pas notre meilleur match»

Le HC Sierre, fraîchement débarqué en Swiss League, a maintenu le Lausanne HC en échec total pendant près de deux tiers du match, avant de concéder un unique but décisif à la 39’....
17/08/2019 à 20:15:12

Mark French: «Nous voulons être dans le jeu!»

1-0, c’est le score avec lequel le HC Fribourg-Gottéron a tiré son épingle du jeu face aux Moscovites à la Vallée de Joux, dépassant les résultats de Lausanne et Genève. Revenue sur la glace depuis quelques jours, l’équipe fribourgeoise peut notamment compter sur une nouvelle première ligne formée de deux nouveaux joueurs étrangers, Stalberg et Desharnais, ainsi que de Julien Sprunger. Présent pour sa troisième saison consécutive, l’entraîneur Mark French se trouve obligé de réaliser avec son équipe un meilleur score que la saison passée, laquelle s’était soldée par une exclusion des play-offs pour un petit point d’écart....
16/08/2019 à 10:19:07

Ville Peltonen: «Nous ne cherchons pas de raccourcis»

Présent dans la Vallée de Joux pour réaliser ses premiers matchs d’entraînement, le LHC et sa nouvelle formation rencontrait le CSKA Moscou. Face à un tel adversaire, le club vaudois a su maintenir une défense disciplinée qui a souvent permis de garder à flot sa présence sur la glace, terminant la rencontre sur une courte défaite 0-2. En passe de débuter sa deuxième saison en tant que head-coach lausannois, Ville Peltonen nous a livré ses premières impressions....
voir tous les interviews

Autres actualités

Derniers résultats
ma 17.09.19 - 4 - 1
ma 17.09.19 - 0 - 1
ma 17.09.19 - 3 - 0
ma 17.09.19 - 3 - 2
ma 17.09.19 - 5 - 6
ma 17.09.19 - 2 - 3
voir tous les résultats
Fil actualités en continu
Derniers articles
Classement
1 CP Berne 2 j 6 pts
2 Lausanne HC 2 j 6 pts
3 HC Bienne 3 j 6 pts
4 Genève-Servette HC 3 j 6 pts
5 SC Rapperswil-Jona Lakers 3 j 6 pts
6 EV Zoug 3 j 5 pts
7 ZSC Lions 3 j 4 pts
8 SCL Tigers 2 j 3 pts
9 HC Davos 2 j 3 pts
10 HC Fribourg-Gottéron 2 j 0 pts
11 HC Lugano 2 j 0 pts
12 HC Ambri-Piotta 3 j 0 pts
voir le classement détaillé
Partenaires
Derniers tweets