Mark Bastl: «Nous y avons toujours cru»

16/04/2008 à 16:00:22Zurich, Christian KobiArticle vu 5 850 fois
Arrivé l’été dernier au sein de l’organisation des ZSC Lions, Mark Bastl n’aura pas attendu longtemps avant d’inscrire une première ligne à son palmarès avec l’équipe zurichoise. Le Vaudois revient en quelques points sur la saison du nouveau champion de Suisse et évoque également la suivante, où, pour la première fois depuis qu’il évolue en Ligue nationale, il ne changera pas d’adresse durant l’entre-saison.

© Photo Photo Sandro Stutz<br>www.sast-sports.ch -

Mark Bastl, cela fait maintenant six jours que vous avez décroché le titre de champion de Suisse avec les ZSC Lions. Avec un peu de recul, quel regard portez-vous sur ce sacre?

On commence gentiment à prendre conscience de l’exploit que nous avons réalisé. Les premiers jours qui ont suivi ce titre ont été extrêmement chargés en émotions. Maintenant, tout le monde commence un peu à retomber sur terre…

 

Quel a été votre programme depuis jeudi dernier? Beaucoup de fêtes et peu de sommeil?

C’est un peu près cela, effectivement (rires). Nous avons eu quelques obligations à remplir auprès de nos fans et de nos sponsors, mais pour le reste l’équipe s’est souvent retrouvée entre elle ces derniers jours pour des dîners ou des sorties. Après quatre ou cinq jours à ce rythme, la fatigue commence à se faire ressentir. Désormais, tout est redevenu un peu plus calme, car certains renforts étrangers commencent à repartir chez eux pour y passer l’été et d’autres sont en camp de préparation avec l’équipe de Suisse.

 

A votre avis, qu’est-ce qui a fait la différence lors de cette finale face à Genève-Servette?

Nous y avons toujours cru, même lorsque nous étions menés deux à zéro. Chaque joueur avait une mission à remplir dans l’équipe, et tout le monde a répondu présent lorsqu’il le fallait. Personne n’a voulu se mettre en avant, jouer au héros. Je pense que cet aspect, tout comme le côté mental, a été déterminant dans notre victoire.

 

Vous aviez pourtant très mal commencé ce championnat, avec seulement trois victoires au cours des onze premiers matches. N’avez-vous pas eu peur de tomber dans une spirale de défaites en début de saison?

C’est sûr! Le moment-clé s’est déroulé, à mon avis, lors de notre douzième match de la saison, un derby face à Kloten que nous avions gagné sur le score de 5-2. Avant la rencontre, beaucoup de monde pensait que l’entraîneur allait se faire limoger si nous perdions. Cette victoire a provoqué une sorte de déclic chez bon nombre de joueurs. Par la suite, nous avons remporté quelques victoires qui nous ont fait du bien au moral avant de progressivement monter en puissance jusqu’à la fin de du championnat du régulier.

 

Sixièmes de la saison régulière, dans quel état d’esprit avez-vous abordé les play-off?

Notre sixième place était idéale, car elle nous a permis de débuter les play-off sans trop de pression. Nous avons pris match après match, sans faire de projection sur une éventuelle finale ou sur un titre.

 

A quel moment de la saison avez-vous senti que vous pouviez décrocher ce titre?

Je pense que nous en avons pris conscience lors de la série face à Davos. Les autres années, beaucoup de joueurs avaient perdu face à Davos, cette équipe était un peu notre bête noire. Cette demi-finale fut extrêmement difficile, mais elle a permit de créer un choc psychologique qui nous a fait prendre conscience que le titre était bel et bien jouable.

 

Il s’agit de votre premier titre. Qu’avez-vous ressenti au moment de soulever cette coupe?

C’est un sentiment très spécial, que je n’avais jamais connu auparavant et qu’il est très difficile de décrire. Au moment où vous soulevez la coupe, vous savez pourquoi vous avez fait autant de sacrifices pour en arriver là, pourquoi vous avez autant travaillé… J’ai vraiment ressenti une joie immense!

 

Vous disputiez votre première saison à Zurich. Comment s’est déroulée votre intégration au sein de l’équipe et dans la vie de tous les jours?

Sans aucun problème! J’ai tout de suite très bien été accueilli par tout le monde ici, j’ai vraiment été étonné en bien. Au quotidien également, mon intégration s’est parfaitement déroulée. Zurich est vraiment une ville agréable à vivre.

 

Vous n’avez jamais disputé deux saisons de suite dans un même club depuis votre retour en Suisse en 2004. La saison prochaine sera donc une première pour vous, puisque vous possédez un contrat valable jusqu’en 2009…

Effectivement ce sera une grande première pour moi de ne pas devoir chercher un nouvel appartement durant l’entre-saison (rires). Tous les clubs où je suis passé auparavant me mettaient sous contrat durant une année, car ils ne voulaient pas prendre de risque. Lorsque les ZSC Lions m’ont donné une chance de montrer ce que je savais faire sur deux saisons, j’étais bien sûr ravi. Cela prouve que les gens ici ont confiance en mes capacités.

 


© Photo Photo Pascal Muller<br>www.mediasports.ch
Harold Kreis sera remplacé par Sean Simpson durant l’entre-saison. Que connaissez-vous de lui et quels seront à votre avis les principaux changements qu’il va apporter?

Je ne connais absolument pas Sean Simpson si ce n’est pour avoir joué contre lui ces dernières saisons. Je sais qu’il prône également un style de jeu de type nord-américain, tout comme Harold Kreis, et comme le contingent ne devrait subir que quelques petites retouches, je ne m’attends pas à de grands changements.

 

L’équipe de Suisse s’envolera ces prochains jours pour les Championnats du monde au Canada. A 27 ans, est-ce qu’une sélection en équipe nationale fait partie de vos objectifs pour ces prochaines années?

C’est sûr, mais cela ne fait pas partie de mes objectifs prioritaires. De toute façon, il se poserait assez vite le problème du passeport suisse, que je ne possède pas. Mes parents sont d’origine tchèque et, pour ma part, je suis de nationalité américaine (Ndlr: Mark Bastl possède toutefois une licence suisse). De toute façon, le groupe de Ralph Krueger paraît très bien structuré et il semble très difficile d’y rentrer.

 

Quel sera votre programme jusqu’au début du prochain championnat, le 5 septembre 2008?

Comme nous avons fini la saison il y a quelques jours seulement, l’été sera plus court que les autres années (rires). De mon côté, je vais partir un moment en vacances, mais je ne sais pas encore où. Puis il sera déjà temps de penser à la saison prochaine. A Zurich, durant l’été, la préparation physique se fait de manière individuelle, nous n’avons rendez-vous qu’une fois par mois environ pour faire le point. Je pense que je vais donc revenir quelques semaines à Villars. Puis nous nous retrouverons tous ensemble sur la glace pour préparer au mieux la saison prochaine.

Commentaires

Le reste des interviews

10/12/2018 à 21:09:59

Samuel Kreis: « Etre sélectionné pour la Lucerne Cup m'a surpris »

A trois jours du début de la Lucerne Cup (13-14 décembre), Planète Hockey vous propose l’interview de Samuel Kreis, le défenseur du HC Bienne. A 24 ans, le joueur formé au CP Berne est convoqué pour son second tournoi de la saison, lui qui déjà disputé la Deutschland Cup en novembre. Un bon signe pour le numéro 44 du HCB ?...
05/12/2018 à 20:48:09

Nolan Diem: «Langnau m'offrait les responsabilités que je recherchais»

Après sept saisons passées à Zoug, Nolan Diem, aujourd’hui âgé de 25 ans, a changé de club durant l’été dernier. A la recherche d’un nouveau défi, le centre formé à Villars, puis à Lausanne et Zoug s’est établi à Langnau pour les deux prochains exercices. L’attaquant se dit ravi de son choix....
28/11/2018 à 21:27:17

Chris Rivera: «Aucun regret d'avoir quitté la National League»

Planète Hockey vous propose l’interview de Chris Rivera, qui a remis les patins avec la deuxième équipe de Genève-Servette six mois après avoir résilié la dernière année de son contrat le liant à Fribourg-Gottéron. Après 659 combats en National League, le Genevois de naissance, aujourd’hui âgé de 32 ans, n’a pourtant pas encore tout à fait tiré un trait sur le plus haut niveau....
voir tous les interviews

Autres actualités de ZSC Lions

Les derniers matchs de ZSC Lions

samedi 08 décembre 2018
vendredi 07 décembre 2018
mardi 04 décembre 2018
samedi 01 décembre 2018
vendredi 30 novembre 2018
Derniers résultats
di 09.12.18 - 3 - 4
voir tous les résultats
Fil actualités en continu
Derniers articles
Classement
1 CP Berne 25 j 50 pts
2 EV Zoug 24 j 48 pts
3 HC Bienne 26 j 46 pts
4 Lausanne HC 26 j 43 pts
5 SCL Tigers 25 j 42 pts
6 HC Fribourg-Gottéron 27 j 41 pts
7 HC Ambri-Piotta 25 j 40 pts
8 Genève-Servette HC 27 j 38 pts
9 ZSC Lions 24 j 37 pts
10 HC Lugano 24 j 35 pts
11 HC Davos 25 j 20 pts
12 SC Rapperswil-Jona Lakers 26 j 16 pts
voir le classement détaillé
Partenaires
Derniers tweets