Mathias Joggi: «Nos supporters étaient en transe, comme fous»

04/02/2020 à 14:18:47Porrentruy, Vincent CriblezArticle vu 9 011 fois
Quelques heures après la victoire du HC Ajoie en finale de la Coupe de Suisse face au HC Davos, Planète Hockey vous propose l’interview de Mathias Joggi. Ailier du HCA, le Seelandais s’est illustré en inscrivant un doublé face aux Grisons. Il est encore sur son petit nuage...
� Photo Mauricette Schnider -

Mathias Joggi, ose-t-on vous demander jusqu’à quelle heure la fête a duré pour vous, dimanche soir à Porrentruy ?
Je n’en sais plus rien (rires) ! Je peux juste vous dire qu’il allait gentiment faire jour quand je suis allé au lit.

Parlez-nous de cette folle ambiance qu’on mit vos supporters, tant à Lausanne qu’à votre retour dans le Jura…
Oui, c’était vraiment un truc de fou. Durant tout le match, avoir 7000 personnes qui chantent derrière nous, qui plus est dans une patinoire qui n’est pas la nôtre, c’est vraiment indescriptible. Lorsque nous avons inscrit le 5-3, j’ai cru que la patinoire allait exploser tellement les chants étaient fort. Nos supporters étaient en transe, ils étaient fous. Pour nous les joueurs, c’est quelque chose d’inoubliable.

Vous avez été champion de Suisse avec Davos en 2011 sur la glace de Kloten, peut-on comparer les deux soirées ?
C’est quelque chose de complètement différent. Un championnat, c’est sur huit mois, alors que la coupe, c’était juste quelques rencontres. Donc on ne peut pas comparer, mais j’ai presque envie de dire que là, avec Ajoie, en étant l’outsider qui gagne quatre parties de suite contre une équipe de National League, c’est encore plus fort. Jamais je n’oublierai cette soirée.

Gary Sheehan a déclaré, après la rencontre, que votre équipe savait tout des forces et des faiblesses du HC Davos avant de débuter cette finale. Vous confirmez ?
Oui, on était vraiment bien préparé, tout le monde savait ce qui nous attendrait en face. C’était déjà le cas contre Lausanne, puis Zurich et Bienne. Gary Sheehan sait parfaitement comment analyser un adversaire. Là, il avait mis l’accent sur le power-play de Davos notamment, ainsi que sur les points faibles de leurs deux gardiens.

Vous saviez donc que Sandro Aeschlimann était plus vulnérable dans certains « coins » de sa cage ?
Oui, exactement. Je ne peux pas trop entrer dans les détails, mais chaque gardien a ses faiblesses et on savait exactement où le gardien adverse encaissait le plus de buts.

En plus d’une préparation parfaite, votre équipe a brillé en power-play puisqu’elle a inscrit cinq buts dans cette situation. Ce furent certainement les deux clés de la rencontre. Mais lorsque votre adversaire est revenu de 4-0 à 4-3 à dix minutes de la fin de la rencontre, avez-vous eu peur de laisser filer cette coupe ?
Oui, c’était un moment pénible. On s’est dit que ce n’était pas possible, qu’on menait de quatre longueurs, qu’on sortait un match énorme et qu’il ne fallait plus rien lâcher. Le temps-mort nous a fait du bien à ce moment-là, on s’est reconcentré et on s’est dit qu’on menait toujours d’un but et que mieux valait cela que d’être menés. Et puis, le cinquième but est arrivé comme une délivrance. Après le sixième dans l’enchaînement, on savait que c’était dans la poche et que plus rien ne pourrait nous arriver.

Vous avez été buteur tant en demi-finale face à Bienne qu’en finale face à Davos. Il s’agit là de vos deux anciens clubs. Y a-t-il un sentiment de revanche qui vous anime aujourd’hui ?
C’est forcément spécial, notamment face au HC Bienne puisque je suis Biennois. Je mentirais si je disais que cela ne m’a rien fait de marquer face à Bienne et Davos, mais je n’en veux à personne, je suis parti de ces clubs en bons termes. C’est le business.

En parlant de business, votre contrat à Ajoie échoit d’ici quelques semaines. A 34 ans, avez-vous encore faim de hockey ?
Oui, j’ai encore envie de jouer 2-3 ans. Je me sens bien dans mon corps et la motivation est encore là. J’espère pouvoir continuer à jouer à Ajoie dans le futur. Je pense que j’en saurai plus d’ici quelques jours.

Dernière question, Mathias Joggi. Pensez-vous que cette victoire en Coupe de Suisse vous enlèvera de la pression pour les play-off, qui débuteront d’ici deux semaines ?
Je ne sais pas, c’est difficile à dire. De mon côté, j’ai toujours comme objectif de gagner le championnat. Sinon, à quoi bon le commencer ? On a réussi un exploit formidable, quelque chose d’unique. Peut-être que cela nous aidera, puisque maintenant nous savons que nous pouvons battre n’importe quelle équipe.

Le reste des interviews

20/01/2021 à 17:31:09

Raeto Raffainer: « A Berne, mon travail sera de mettre en place une stratégie sportive »

A la surprise générale, le CP Berne, par un communiqué de presse publié ce matin, a annoncé l’engagement en tant que Chief Sport Officer (CSO) de Raeto Raffainer. Directeur sportif du HC Davos depuis un an et demi, l’ancien attaquant de 39 ans a choisi de rejoindre un club en pleine crise sportive....
05/11/2020 à 18:55:28

Denis Vaucher: « Nous ferons tout pour jouer cette saison jusqu’au bout »

Planète Hockey vous propose l’interview du Directeur de la National League, Denis Vaucher. En poste depuis août 2016, le Bernois fait le point alors que le sport qu’il représente subit de plein fouet les effets de la deuxième vague de la pandémie. Le patron de la ligue affirme que malgré la situation, tout sera mis en oeuvre pour que le championnat 2020-21 aille à son terme...
08/06/2020 à 12:23:34

Laurent Perroton: «Martigny sera encore plus fort cette saison»

Rencontre avec l'entraîneur du HCV Martigny, Laurent Perroton qui vient d'être confirmé à son poste d'entraîneur pour la saison 2020/21 et qui évoque notamment le partenariat avec le Lausanne Hockey Club....
voir tous les interviews

Autres actualit�s de HC Ajoie

Les derniers matchs de HC Ajoie

mercredi 24 février 2021
lundi 22 février 2021
samedi 20 février 2021
jeudi 18 février 2021
mardi 16 février 2021
Derniers résultats
je 25.02.21 - 0 - 1
je 25.02.21 - 7 - 1
je 25.02.21 - 2 - 6
voir tous les résultats
Fil actualités en continu
Derniers articles
Classement
1 EV Zoug 39 j 89 pts
2 ZSC Lions 40 j 74 pts
3 HC Fribourg-Gottéron 40 j 74 pts
4 Genève-Servette HC 35 j 63 pts
5 Lausanne HC 34 j 62 pts
6 HC Davos 41 j 62 pts
7 HC Lugano 38 j 61 pts
8 HC Bienne 38 j 56 pts
9 SC Rapperswil-Jona Lakers 41 j 42 pts
10 HC Ambri-Piotta 37 j 37 pts
11 CP Berne 33 j 34 pts
12 SCL Tigers 40 j 30 pts
voir le classement détaillé
Partenaires
Derniers tweets