Patrick Stalder: «Etre ambitieux, mais avec les pieds sur terre»

28/08/2018 à 11:02:03Bienne, Vincent CriblezArticle vu 6 252 fois
Au lendemain de l’assemblée générale du HC Bienne, Planète Hockey vous propose l’interview de Patrick Stalder, Président du club seelandais depuis 2017. En présentant un bénéfice de CHF 283'260.- et en augmentant son budget à 16.5 millions de francs pour l’exercice 2018/19, l’organisation de la Tissot Arena coule des jours heureux.
� Photo HC Bienne -

Patrick Stalder, une troisième place à l’issue du tour qualificatif 2017/18, une demi-finale de play-off, un bénéfice important dégagé et une augmentation de plus de 1 million de francs du prochain budget, on vous imagine aisément être un Président heureux ?
Oui, on peut dire que j’ai repris la présidence du club la bonne année (rires). Financièrement, sportivement, au niveau de l’ambiance également : tout était vraiment parfait. Maintenant, il s’agit de continuer à bien travailler. Nous voulons être ambitieux, mais avec les pieds sur terre.

Votre prédécesseur, Andreas Blank, nous confiait il y a une année que limoger Kevin Schläpfer fut le point noir de son mandat. Devoir vous séparer de Mike McNamara à l’automne 2017 fut-il difficile à digérer pour vous ?
Oui, bien sûr, c’est le point négatif de cette saison pourtant très positive. Mais il faut dire qu’avec Mike, nous avons trouvé une bonne solution. Il est toujours engagé par le club et travaille dans notre mouvement juniors avec enthousiasme et passion. Ce n’est pas comme si il s’était retrouvé au chômage ou poussé à la retraite. Enfin, la suite des événements a montré que c’était la meilleure solution pour tout le monde.

Pour l’exercice 2018/19, qui débute dans un peu plus de trois semaines, votre club table sur un budget en hausse de plus d’un million de francs par rapport à la saison dernière. Comment comptez-vous assumer 16.5 millions de rentrées financières ?
Dans tous les secteurs, la tendance est à la hausse. Notre club de donateurs, le sponsoring, les abonnements vendus, la gastronomie, chaque segment amènera un peu plus d’argent la saison prochaine. Notre département marketing fait un travail formidable et nous ressentons également les effets positifs de notre dernière saison. Si vous ajoutez les droits TV, qui sont en hausse, cela explique notre augmentation de budget.

Mais, connaissant la mentalité du conseil d’administration du HC Bienne, le budget prévu n’est pas basé sur des résultats sportifs identiques à ceux de la saison dernière ?
Non, nous ne pouvons pas nous permettre de planifier une demi-finale de play-off dans notre budget. C’est inconcevable pour un club comme le nôtre. La saison passée, nous avons obtenus six rencontres de play-off à domicile et toutes furent disputées à guichets fermés, ce ne sera – malheureusement - pas le cas chaque année. Les chiffres présentés hier soir misent sur une participation aux quarts de finale, rien de plus.

Comme n’importe quelle organisation sportive, le HC Bienne aspire à grandir chaque saison un peu plus. Ou voyez-vous encore du potentiel afin de continuer à développer l’organisation ?
Déjà, une chose est sûre : nous n’allons pas pouvoir augmenter notre budget chaque année comme c’est le cas pour la prochaine saison. Mais il y a, dans tous les domaines, encore du travail à faire et des possibilités de croitre. Je pense par exemple au secteur gastronomique, qui devrait être plus rentable dès l’hiver prochain. Et au niveau sponsoring, même si notre patinoire est très bien remplie, nous trouverons toujours une bonne place pour un nouveau sponsor.

Si votre club peut compter sur un réseau de sponsors et de donateurs extrêmement large, il ne peut pas compter sur la présence d’un grand sponsor principal. Est-ce une priorité pour vous ?
Si une entreprise de dimension internationale veut sponsoriser le HC Bienne, elle est la bienvenue. Mais ce n’est pas notre priorité. A Bienne, nous avons la chance d’avoir des sponsors hyper fidèles, et c’est quelque chose que j’aimerais souligner car ce n’est pas partout ainsi. Entre le club des donateurs (réd : composé de quelques 400 membres qui rapportent 4 millions de francs par an au club seelandais) et les sponsors, nous pouvons vraiment affirmer que le tissu économique de notre région est derrière son club.

Passons maintenant au côté sportif. Avec les arrivées de Damien Brunner, Damien Riat, Mike Künzle ou encore Dominik Egli et Michaël Hügli, le HC Bienne présente, et de loin, le meilleur contingent depuis son retour en NLA. D’accord avec cela ?
Oui, sur le papier, c’est costaud et c’est certainement le meilleur effectif depuis notre montée, en 2008. Il y a un bon mélange entre routiniers et jeunes talents. J’ai un bon feeling, même si la préparation est toujours propice à une bonne ambiance. Mais j’ai confiance, les nouveaux semblent parfaitement s’intégrer à l’équipe.

Le fait d’avoir perdu des joueurs comme Philipp Wetzel ou Mathias Joggi, deux éléments qui représentaient bien les valeurs du HCB et qui n’hésitaient pas à se sacrifier pour leurs coéquipiers, ne vous inquiète-t-il pas ? Le HC Bienne continuera-t-il à être une équipe qui met ses tripes sur la glace ?
Il y a beaucoup de joueurs qui ont vécu notre bonne dernière saison et qui sont restés dans l’effectif 2018/19, ces derniers sauront continuer à jouer avec un bon état d’esprit et inculquer des valeurs aux nouveaux. Je ne me fais pas de soucis, notre direction sportive a su mettre sous contrat des éléments qui se fonderont parfaitement bien dans le moule du HC Bienne. Et hors de la glace, là également, j’estime que notre vestiaire possède suffisamment de leaders.

A trois semaines du début des choses sérieuses et malgré l’annonce des prolongations de contrat de Jonas Hiller, Beat Forster, Jason Fuchs et Kevin Fey, plus de dix éléments de votre effectif sont sans contrat au 1er mai 2019. Est-ce un problème ?
Avec les quatre signatures que nous avons annoncées hier, non. Le fait de prolonger quatre leaders avant le début de la saison est un signe positif que nous donnons. Si nous enlevons les quatre étrangers, avec lesquels les contrats ne se renégocient jamais avant l’hiver, il ne reste plus qu’un nombre relativement normal de joueurs qui n’ont plus de contrat. J’ai confiance en notre directeur sportif, qui saura faire le nécessaire en temps voulu.

Dernière question, Patrick Stalder : lors d’une réunion organisée par la ligue à Langnau, voici deux semaines, les dirigeants du hockey suisse ont parlé d’avenir. L’un des thèmes majeurs abordé fut les salaires démesurés qui sont versés aux joueurs suisses qui évoluent dans le troisième ou quatrième bloc. Certains dirigeants proposent d’augmenter le nombre de licences étrangères afin de faire diminuer les appointements, qu’en pensez-vous ?
Je ne suis pas un partisan d’une augmentation à cinq ou six étrangers sur la glace. Il ne faut pas oublier que les étrangers consomment beaucoup de minutes de glace et que, logiquement, les joueurs suisses et notamment les juniors en pâtiraient. A terme, je pense que cela ferait diminuer le niveau de jeu des Suisses. Pour moi, et c’est ce que nous nous attelons à faire à Bienne depuis quelques années, l’avenir passe par la formation des juniors. Le but de chaque club devrait être de parvenir à intégrer des juniors chaque saison.

 

Le reste des interviews

03/11/2021 à 13:26:02

Noah Patenaude: "Sortir de sa zone de confiance"

Arrivé à Saint-John à l'âge de 16 ans, le gardien Noah Patenaude continue son parcours en LHJMQ. Cette saison, le Neuchâtelois dispute sa troisième saison avec les Sea Dogs et aura la chance de disputer la légendaire coupe Memorial....
23/08/2021 à 13:06:35

Quali-JO - Philippe Bozon: "La pression est très forte"

À l'heure où l’Equipe de France de hockey sur glace va jouer gros en cette fin de semaine à Riga, Plan de Match a pu s’entretenir avec Philippe Bozon, le sélectionneur tricolore. Retour avec lui sur les présents et les absents, sa stratégie pour le tournoi de qualification Olympique (TQO) et ce que cela représente pour le hockey en France....
11/05/2021 à 15:24:20

Louis Matte: « Zoug aura fait un peu moins d’erreurs »

Planète Hockey vous propose l’interview de Louis Matte, l’entraîneur-assistant du Genève-Servette HC. Bien que battu par le EV Zoug en finale des play-off (3-0), le club Grenat sort néanmoins d’une saison remarquable....
voir tous les interviews

Autres actualit�s de HC Bienne

Les derniers matchs de HC Bienne

dimanche 16 janvier 2022
mercredi 12 janvier 2022
dimanche 09 janvier 2022
mercredi 22 décembre 2021
dimanche 19 décembre 2021
Derniers résultats
lu 17.01.22 - 5 - 3
voir tous les résultats
Fil actualités en continu
Derniers articles
Classement
1 SC Rapperswil-Jona Lakers 38 j 73 pts
2 HC Fribourg-Gottéron 34 j 71 pts
3 EV Zoug 35 j 70 pts
4 HC Bienne 37 j 69 pts
5 ZSC Lions 38 j 68 pts
6 HC Davos 37 j 65 pts
7 Genève-Servette HC 36 j 53 pts
8 Lausanne HC 35 j 52 pts
9 HC Lugano 37 j 51 pts
10 CP Berne 36 j 46 pts
11 HC Ambri-Piotta 38 j 43 pts
12 SCL Tigers 38 j 32 pts
13 HC Ajoie 35 j 18 pts
voir le classement détaillé
Partenaires
Derniers tweets