Robin Leibzig: «Quand j'entends l'hymne suisse je suis toujours très touché»

17/01/2020 à 15:03:02Lausanne, Patrick PittonArticle vu 1 141 fois
A deux jours du premier match de la Nati U16, nous avons rencontré le défenseur genevois Robin Leibzig qui vit de supers moments. Un joueur de 15 ans qui fait déjà preuve d'une grande maturité.
� Photo Patrick Pitton -

Robin Leibzig, quels peuvent être les projets ou les rêves d'un jeune de 15 ans comme vous qui joue au hockey?
J'ai clairement envie d'en faire ma profession, je veux gagner ma vie avec le hockey. Après, comme tous les joueurs, si je peux le faire en évoluant un jour en NHL tant mieux. Mais mon plus grand rêve c'est de pouvoir vivre de ce sport. Par contre, on ne sait jamais ce que la vie peut vous réserver, donc c'est aussi important pour moi de continuer mes études.

Quel type de défenseur êtes-vous?
Je me qualifie plutôt comme un défenseur offensif, mais uniquement quand j'en ai l'opportunité. Je ne vais donc pas tenter de forcer des possibilités pour me retrouver en attaque. Mon travail c'est la défense, mais si j'ai une opportunité d'aller vers le but adverse pour tenter de marquer, je vais y aller mais sans prendre de risques. J'aime aussi beaucoup le jeu physique, quel que soit l'adversaire que j'ai en face de moi. Je n'ai pas peur des gros gabarits, je me donne à 100% et je fonce (rires).

Le temps ne passe-t-il pas trop long dans l'attente du premier match? Comment occupez-vous vos moments de liberté?
Je préfère que ce soit long, comme ça je peux vraiment apprécier les supers moments que je passe ici. Sinon, on profite de passer du temps entre potes. On joue aux cartes par exemple et on a plein d'autres activités.

Quel a été votre programme de préparation? Depuis quand l'équipe est-elle réunie?
Nous avons eu quelques rendez-vous, des tournois comme l'ICHT de Monthey, mais nous sommes également allés jouer en Slovaquie en décembre, où nous avons d'ailleurs fait une très bonne préparation. On est à nouveau tous ensemble depuis lundi. Nous avons joué mercredi face aux USA (Ndlr: défaite 4-0). Jeudi, nous n'avons eu qu'un seul entraînement au lieu de deux, car il y avait des joueurs malades. De toute façon désormais les entraînements c'est juste pour ne pas perdre nos sensations et pour rester en groupe. Le gros du travail a été fait avant.

Vous allez affronter deux grandes nations du hockey, à savoir les USA et la Finlande. Ça sera quand même deux gros «morceaux».
Oui vraiment, ces deux équipes c'est du haut niveau. On en a déjà eu un petit aperçu mercredi à Romanshorn face aux USA. Les Américains, c'est du jeu très rapide, il savent exactement ce qu'il veulent faire quand ils sont sur la glace. Mais, malgré tout, je pense qu'on a la possibilité de battre ces équipes. Nous devrons être très soudés et pas compter que sur nos individualités. Des matchs comme ça, ça se gagne en équipe. Il va vraiment falloir que l'on donne tout.

Que ressentez-vous, dans quel état d'esprit êtes-vous à deux jours de cette première?
Là, pour l'instant, on est plus dans l'euphorie du moment, à savoir juste le plaisir d'être présent à ces JOJ. Mais plus on avance et plus on se rapproche de dimanche et du premier match et plus on va devoir se concentrer sur cette première rencontre. Ça veut dire qu'on se rapproche également des hymnes nationaux. Et là, j'avoue que c'est un moment intense et émouvant. Quand j'entends l'hymne suisse je suis toujours très touché et à chaque fois je me dis que j'ai de la chance de vivre ça. Mais là en plus c'est les JOJ, donc ça va être très fort.

Vous allez également jouer pour la première fois de votre vie dans une patinoire pleine, à savoir 7'900 personnes. Une petite appréhension quand même?
Je pense que d'évoluer devant autant de monde ça va décupler ma motivation. Mais c'est vrai qu'il y a quand même un petit stress présent. En plus le match sera retransmis en direct à la télévision, il y aura aussi toute ma famille et mes amis. Mais je vais rentrer le plus rapidement possible dans mon match pour ne penser plus qu'à ça.

Quelles sont vos ambitions à ces JOJ de Lausanne? Une médaille?
Oui, mon objectif est de ramener une médaille à la maison. Personnellement, je vais tout donner pour y parvenir. Mais ça ne dépendra pas que de moi, c'est un sport d'équipe et il faudra également que tout le monde donne tout ce qu'il a.

Robin Leibzig, que peut-on vous souhaiter dans ce tournoi?
Du succès... du plaisir et du succès!

Le reste des interviews

16/02/2020 à 18:49:37

Nathan Marchon: «Ne jamais se reposer sur ses acquis»

Le jeune attaquant de Fribourg-Gottéron, en pleine lutte avec son équipe pour une qualification pour les playoffs, a répondu brièvement à nos questions.
...
04/02/2020 à 14:18:47

Mathias Joggi: «Nos supporters étaient en transe, comme fous»

Quelques heures après la victoire du HC Ajoie en finale de la Coupe de Suisse face au HC Davos, Planète Hockey vous propose l’interview de Mathias Joggi. Ailier du HCA, le Seelandais s’est illustré en inscrivant un doublé face aux Grisons. Il est encore sur son petit nuage......
23/01/2020 à 00:42:04

Serge Pelletier: «Comme un retour à la maison»

Entraîneur de Lugano depuis le 21 décembre dernier, Serge Pelletier a remis le club tessinois sur le droit chemin en remportant six des dix parties disputées par les « bianconeri » depuis son intronisation. Planète Hockey vous propose l’interview de l’ancien entraîneur de Fribourg et de La Chaux-de-Fonds, qui avait déjà transité par Lugano voici trente ans....
voir tous les interviews

Autres actualit�s

Derniers résultats
ma 18.02.20 - 2 - 3
ma 18.02.20 - 1 - 2 ap
ma 18.02.20 - 2 - 3 tab
voir tous les résultats
Fil actualités en continu
Derniers articles
Classement
1 EV Zoug 45 j 87 pts
2 ZSC Lions 46 j 82 pts
3 HC Davos 45 j 80 pts
4 Genève-Servette HC 46 j 77 pts
5 HC Bienne 46 j 69 pts
6 Lausanne HC 45 j 68 pts
7 HC Lugano 46 j 66 pts
8 HC Fribourg-Gottéron 45 j 64 pts
9 CP Berne 45 j 60 pts
10 SCL Tigers 45 j 59 pts
11 HC Ambri-Piotta 46 j 57 pts
12 SC Rapperswil-Jona Lakers 46 j 50 pts
voir le classement détaillé
Partenaires
Derniers tweets