Rodolphe Garnier: "Le hockey français souffre du manque de médiatisation"

31/08/2012 à 11:28:48Lausanne, Patrick PittonArticle vu 7 240 fois
Rencontre à Lausanne avec Rodolphe Garnier, le coach à succès des Dragons de Rouen. Trois titres de Champion de France lors des trois derniers exercices.

© Photo Photo PH - Rodolphe Garnier

Rodolphe Garnier, les Dragons de Rouen sont Champions de France depuis trois années consécutives, pouvez-vous présenter votre équipe aux internautes suisses?

Rouen est une formation qui joue les hauts du tableau depuis environ une vingtaine d'années et qui récolte des titres régulièrement. J'y ai également évolué en tant que joueur au début des années 90 lorsque nous jouions les finales de Coupe d'Europe à Düsseldorf. A Rouen, il y a une vraie culture du hockey sur glace. C'est d'ailleurs une des rares villes en France où le hockey supplante d'autres sports comme notamment le football. Il s'agit vraiment d'un sport très important pour notre ville.

Vous avez longtemps joué et dirigé à Caen, que vous avez monté en Ligue Magnus. Parlez-nous un peu de vous également.

J'ai eu une grosse blessure en 2000 qui m'a tenu éloigné des patinoires pendant près de deux ans. J'en ai profité pour passer mes diplômes d'entraîneur. A la suite de cela, le club a déposé le bilan pour repartir de l'échelon le plus bas. Il nous a fallu cinq saisons pour retrouver la Ligue Magnus. Malheureusement le club n'a pas pu se maintenir dans l'élite du hockey français et j'ai été licencié. Je suis parti une année du côté de l'Italie où j'ai dirigé Appiano (Série 2). En 2009, Les Dragons de Rouen m'ont appelé afin de diriger leur formation.

Ce qui frappe dans votre composition d'équipe c'est que l'on y trouve 10 joueurs étrangers. Rouen n'est pas un club formateur?

Non la formation est très importante à Rouen. Nous avons dix joueurs étrangers, mais également une douzaine de jeunes issus de la formation de Rouen et environs. On sait que la formation prend énormément de temps et avec les objectifs fixés par le club nous nous devons forcément d'avoir une équipe compétitive en France voire même en Europe. Donc, il est vrai qu'il est difficile pour des jeunes de s'y faire une place, mais nous y travaillons. D'autre part, nous n'avons pas le même vivier de jeunes joueurs comme par exemple en Suisse. Par contre, il y a de jeunes joueurs français qui tentent leur chance en Suisse avec succès.

Quels ont été les transferts réalisés pendant la pause? Estimez-vous être encore plus compétitif que la saison passée?

Nous avons obtenu trois titres de champion de France lors des trois dernières saisons, plus une victoire en Coupe Continentale l'an passé. Nous sommes donc arrivés à la fin d'un cycle et la question s'est posée avec mes dirigeants de savoir si je devais rester à la bande de Rouen. Finalement nous repartons pour un cycle. Il y a eu un gros remaniement en défense et nous allons essayer de porter encore plus de poids sur l'offensive. Nous avons notamment signé le Suédois Johan Akerman, qui avait fait un passage à Lugano lors de la saison 2009-2010, et qui évoluait encore en équipe nationale de Suède il y a deux saisons. Nous avons aussi essayé d'apporter de l'expérience et de réussir un bon mélange avec la fougue de nos jeunes joueurs français.

Vous avez également un joueur du nom de Florent Aubé, lequel a effectué une partie de sa formation en Suisse avec Genève-Servette et Fribourg Gottéron?

Oui, mais dans son cas il s'agit plutôt d'un retour à son club formateur de Rouen. Il est venu pendant cinq ans en Suisse pour progresser. Il a désiré revenir à Rouen car il ne trouvait pas forcément sa place dans le championnat de NLB ou de 1ère Ligue. Je trouve que c'est très intéressant pour lui de pouvoir repartir sur un double projet scolaire et sportif qu'on peut lui offrir à Rouen.

Comment se passe votre préparation à une semaine d'une échéance importante pour vous, à savoir le Trophée des Champions contre Dijon (Ndlr: le vainqueur du championnat affronte le gagnant de la Coupe de France)?

Nous avons effectivement le Trophée des Champions la semaine prochaine face à Dijon, événement qui marque le départ de la saison pour nous. Nous aurons également un match de Coupe de la Ligue avant de débuter le championnat dans deux semaines. Le championnat est un peu compliqué actuellement mais je sais que des projets sont à l'étude pour augmenter le nombre de matchs afin d'avoir une saison plus attractive pour tous. Notre préparation est aussi un peu compliquée car nous venons juste de récupérer des joueurs qui ont joué à Megève contre la Pologne, donc nous avions affronté le EHC Olten avec 4 titulaires en moins. Mais nous essayons de bien travailler tout de même, nous intégrons des jeunes dans nos effectifs et nous serons prêts dès la reprise.

Quels seront vos gros concurrents pour le championnat 2012-2013?

Je pense à Grenoble qui a été notre adversaire en finale lors de l'exercice écoulé, mais surtout à Angers, Briançon ou encore Dijon par exemple. Il y a quatre ou cinq équipes qui pourront être de sérieux concurrents.

Comment se fait-il que dans les grandes villes françaises comme Paris, Lyon ou Marseille il n'y ait pas d'équipes de hockey sur glace qui pourraient jouer les premiers rôles en Ligue Magnus?

A Paris par exemple, il n'y a tout simplement pas d'infrastructures qui permettraient d'accueillir un vrai club de hockey. Je sais que le Fédération Française à un projet de grand centre fédéral dans la Capitale et qui pourrait accueillir un grande équipe sur Paris. Mais pour l'instant ce n'est qu'un projet. Le plus gros problème en France sont les infrastructures d'accueil. Lyon possède une superbe patinoire, mais le club connaît de grosses difficultés à gravir les échelons qui pourraient l'amener au plus haut niveau. Il y a également le cas de Bordeaux qui a une vraie histoire dans le hockey français mais qui n'est malheureusement pas équipé convenablement.

Le gros problème du hockey français n'est-il pas dans la sous-médiatisation de ce sport?

Oui effectivement c'est le gros problème en France, hormis pour le football. Même les handballeurs français connaissent ce problème. On connaît la valeur de cette formation avec les nombreux titres qu'ils ont acquis ces dernières années, mais malheureusement le sport n'est pas assez mis en avant par les médias. Il n'y a que le football qui a une place importante dans le paysage audiovisuel français. C'est vrai que c'est dommage, mais nous devons tirer notre épingle du jeu en popularisant notre sport. Nous sommes bien suivis par les médias régionaux mais beaucoup moins par les titres nationaux.

Où se situerait la Ligue Magnus selon vous si on devait l'inclure au championnat suisse?

Il y a quelques saisons nous avions effectué plusieurs parties contre des clubs suisses de NLB, notamment Chaux-de-Fonds, Langenthal ou encore Viège que nous avions battus. Je pense que notre formation pourrait évoluer en NLA, alors bien entendu pas dans le haut du tableau. Mais je pense que Rouen pourrait s'en sortir. La moyenne du hockey français pourrait évoluer entre le haut de la NLB et la moitié de la NLA.

Le reste des interviews

13/10/2019 à 23:26:18

Jason Fuchs: «Nous jouons avec confiance»

Le HC Bienne vire en tête du classement après des dernières victoires que l'on peut qualifier de convaincantes. L'attaquant du club seelandais avance quelques raisons à ces succès....
10/10/2019 à 10:41:42

Marco Maurer: «Il s'agit d'essayer d’amener mon expérience aux jeunes»

Débarqué cet été aux Vernets après quatre derniers hivers passés à Bienne, le Zurichois Marco Maurer retrouve un club qu’il a connu voici dix années. Formé au EV Zoug, le robuste défenseur endosse le rôle de grand frère dans la juvénile défense genevoise....
12/09/2019 à 11:22:38

Ville Peltonen: «Ce n’était pas notre meilleur match»

Le HC Sierre, fraîchement débarqué en Swiss League, a maintenu le Lausanne HC en échec total pendant près de deux tiers du match, avant de concéder un unique but décisif à la 39’....
voir tous les interviews

Autres actualités

Les derniers matchs

mardi 15 octobre 2019
mardi 15 octobre 2019
mardi 15 octobre 2019
dimanche 13 octobre 2019
samedi 12 octobre 2019
Derniers résultats
ma 15.10.19 - 4 - 2
ma 15.10.19 - 1 - 2 ap
ma 15.10.19 - 5 - 4 ap
voir tous les résultats
Fil actualités en continu
Derniers articles
Classement
1 HC Bienne 13 j 26 pts
2 ZSC Lions 13 j 24 pts
3 EV Zoug 11 j 21 pts
4 Lausanne HC 11 j 21 pts
5 Genève-Servette HC 13 j 20 pts
6 HC Lugano 13 j 19 pts
7 CP Berne 12 j 16 pts
8 SC Rapperswil-Jona Lakers 13 j 15 pts
9 SCL Tigers 13 j 15 pts
10 HC Ambri-Piotta 12 j 13 pts
11 HC Davos 8 j 12 pts
12 HC Fribourg-Gottéron 10 j 11 pts
voir le classement détaillé
Partenaires
Derniers tweets