Sandy Jeannin: «Il ne faut pas avoir peur des objectifs élevés»

16/01/2009 à 00:00:00Fribourg, Michel KnobelArticle vu 5 028 fois
L'arrivée de Sandy Jeannin à Gottéron n'a pas eu que des effets sur la glace. Le capitaine de la Nati tient aussi à faire partager à l'équipe son expérience et son envie de progresser.

� Photo Photo Philippe Rayroud -

Sandy Jeannin, comment avez-vous vécu ce match difficile contre les Tigers, samedi dernier à St-Léonard?
C'était un match important. La manière n'a peut-être pas été la meilleure mais nous avons montré du caractère en revenant à chaque fois au score.

Vous n'avez vous-mêmes pas connu la même réussite que le soir précèdent face à Ambri...
C'est ce qui est beau dans notre sport. Un soir, c'est vous qui avez la réussite et le suivant, ce sont les autres. Contre Langnau, la ligne Plüss-Sprunger-Bykov a fait l'essentiel du travail offensif, mais toute l'équipe a beaucoup travaillé en zone neutre et finalement ce sont les trois points récoltés qui sont importants.

Vous tenez actuellement la grande forme.
Oui, c'est vrai que je me sens bien. Mais je pense que c'est toute l'équipe qui est revenue en 2009 avec une attitude très positive et l'envie de bien travailler. Quand les succès arrivent, la confiance suit. Nous avons vraiment retrouvé le plaisir de jouer ensemble.

Oublié, le creux de la vague que Gottéron à connu l'automne dernier?
Non, il n'est pas oublié. Mais nous n'avons plus de joker et, après une fin d'année difficile, l'équipe est revenue avec une attitude plus combattante pour atteindre notre but qui est la participation aux playoff.

Avez-vous douté dans ces moments difficiles?
Il y a eu effectivement des jours pénibles. On ne tirait pas tous à la même corde. C'est vrai que c'est dur d'être constant sur l'ensemble de la saison mais il faut être prêt mentalement et physiquement à chaque match. Ce n'est que de cette manière que l'on peut progresser.

Quelle différence avez-vous constaté entre votre dernier club, Lugano, et Gottéron?
Je pense tout d'abord à la profondeur de l'effectif. C'est vrai qu'avec tous les blessés que nous avons eu cette saison, il nous a manqué cette lutte entre nous qui pousse l'autre à travailler. C'est ce point qui m'a frappé par rapport aux autres clubs que j'ai connu. Autrement, Gottéron est très bien organisé et maintenant c'est une question d'ambition. Il ne faut pas avoir peur de se fixer des objectifs élevés. Pour un joueur, peut-être l'équipe nationale et pour le club, rêver d'un titre de champion, tout en gardant les pieds sur terre, bien sûr.

Dans quel domaine du jeu Gottéron doit-il absolument progresser?
Gagner en constance et mieux savoir gérer les avantages en gardant son calme.

On dit souvent que Gottéron a gardé un côté familial dans le club?
C'est vrai que le club est plus petit que ceux où j'ai joué auparavant. Mais, ce qui me plaît, c'est de jouer dans un patinoire pratiquement pleine à chaque fois. C'est quelque chose d'assez unique, cette ferveur et soutien du public. Cela nous aide beaucoup et après les exploits de l'équipe lors des derniers playoff, on a l'impression de relancer quelque chose de bien pour le club.

Comment expliquez-vous votre polyvalence dans l'équipe?
Je suis toujours parti du principe que j'avais envie de jouer et je n'ai jamais dit non lorsqu'il s'agissait de jouer devant ou en arrière. C'est vrai aussi que ma bonne vision du jeu m'aide à comprendre la spécificité de chaque poste.

Vous restez toujours assez modéré dans vos réactions au cours des matches...
J'essaie de rester concentrer et d'éviter les pénalités. On est toujours plus utile sur la glace que sur le banc. Si je m'énerve, c'est qu'il y a vraiment quelque chose qui ne fonctionne pas.

Cela vous arrive-t-il dans le vestiaire?
C'est vrai que maintenant avec l'expérience, j'exprime ce qui doit être dit. Tout le monde a le droit de le faire. Exploser, cela m'est arrivé mais il faut aussi savoir gérer ses émotions car les paroles peuvent être blessantes. Hausser la voix permet de faire réagir les autres et provoquer un nouvel élan à l'équipe.

Quels conseils donnez-vous aux jeunes?
De respecter au maximum notre métier de hockeyeur que nous avons le privilège d'exercer. Pour ce faire, notre corps est notre moteur et il faut en prendre soin. Rien ne sert de s'entraîner une heure et ensuite d'aller faire n'importe quoi. Ceux qui n'ont pas compris ça se retrouvent tôt ou tard devant une porte fermée. Il faut aussi savoir apprécier ces moment uniques que nous vivons au cours de notre carrière sportive qui est relativement courte.


� Photo Photo Mathias Fructuoso

Les championnats du monde en Suisse, ce sera la cerise sur le gâteau?
Oui, naturellement. Je faisais partie de l'équipe qui a fini quatrième lors des championnats du
monde de 1998 en Suisse. J'espère que nous réussirons de la même manière cette année. Je me réjouis mais cela viendra dans un deuxième temps.

Citez-nous l'un de vos meilleurs souvenirs...
Justement, cette quatrième place aux Mondiaux de 1998. Egalement les deux titres avec Lugano, mais aussi des matches comme celui de samedi soir où l'équipe donne tout ce qu'elle a. Et pourquoi pas toutes ces périodes où l'équipe qui doute parvient par son travail à remonter la pente. Ce sont aussi ça les bons moments. 

Le reste des interviews

03/11/2021 à 13:26:02

Noah Patenaude: "Sortir de sa zone de confiance"

Arrivé à Saint-John à l'âge de 16 ans, le gardien Noah Patenaude continue son parcours en LHJMQ. Cette saison, le Neuchâtelois dispute sa troisième saison avec les Sea Dogs et aura la chance de disputer la légendaire coupe Memorial....
23/08/2021 à 13:06:35

Quali-JO - Philippe Bozon: "La pression est très forte"

À l'heure où l’Equipe de France de hockey sur glace va jouer gros en cette fin de semaine à Riga, Plan de Match a pu s’entretenir avec Philippe Bozon, le sélectionneur tricolore. Retour avec lui sur les présents et les absents, sa stratégie pour le tournoi de qualification Olympique (TQO) et ce que cela représente pour le hockey en France....
11/05/2021 à 15:24:20

Louis Matte: « Zoug aura fait un peu moins d’erreurs »

Planète Hockey vous propose l’interview de Louis Matte, l’entraîneur-assistant du Genève-Servette HC. Bien que battu par le EV Zoug en finale des play-off (3-0), le club Grenat sort néanmoins d’une saison remarquable....
voir tous les interviews

Autres actualit�s de HC Fribourg-Gottéron

Les derniers matchs de HC Fribourg-Gottéron

dimanche 02 janvier 2022
mercredi 22 décembre 2021
lundi 20 décembre 2021
samedi 11 décembre 2021
vendredi 10 décembre 2021
Derniers résultats
lu 17.01.22 - 5 - 3
voir tous les résultats
Fil actualités en continu
Derniers articles
Classement
1 SC Rapperswil-Jona Lakers 38 j 73 pts
2 HC Fribourg-Gottéron 34 j 71 pts
3 EV Zoug 35 j 70 pts
4 HC Bienne 37 j 69 pts
5 ZSC Lions 38 j 68 pts
6 HC Davos 37 j 65 pts
7 Genève-Servette HC 36 j 53 pts
8 Lausanne HC 35 j 52 pts
9 HC Lugano 37 j 51 pts
10 CP Berne 36 j 46 pts
11 HC Ambri-Piotta 38 j 43 pts
12 SCL Tigers 38 j 32 pts
13 HC Ajoie 35 j 18 pts
voir le classement détaillé
Partenaires
Derniers tweets