Sébastien Pico, CEO HC Viège: «La nouvelle Lonza Arena est un vrai bijou»

05/12/2019 à 17:33:03Viège, Florian MelliardArticle vu 3 082 fois
Directeur général du HC Viège, Sébastien Pico inaugurait cette année Lonza Arena, œuvre titanesque pour une cité d’à peine 8'000 habitants et censée propulser le club vers le haut de tableau et peut-être un jour, vers une place dans la plus haute ligue suisse. Le club ayant fait peau neuve il y a maintenant plus de trois mois, l’occasion se présente pour faire le point avec son CEO.
� Photo Florian Melliard -

A la mi-saison, Viège se trouve 4ème d’un classement très serré. Quel est votre bilan jusqu’ici ?
L’objectif de saison étant de jouer les hauts de classement, nous sommes en effet sur le bon chemin mais dans un classement très serré où notre place peut rapidement basculer dans un sens comme dans l’autre. La seule vraie surprise de ce classement est peut-être la Chaux-de-Fonds, qui n’est pas aussi haut que ce que l’on attendait. A Viège, nous sommes dans le bon wagon et devons maintenant rester stables sur notre lancée.

La pause de la ligue, à la mi-décembre, est bientôt là. Est-ce une bonne chose pour le HC Viège ?
Cela ne sera pas une vraie pause pour Viège en tant que club puisque nous accueillons le tournoi « NaturEnergie Challenge » qui présage de deux jours assez intenses. Etant donné que l’équipe nationale sera à la Lonza Arena, l’équipe de Viège fera un camp à Adelboden. Nous en profitons aussi pour donner quelques jours de congé aux joueurs puisqu’il n’y aura aucune pause à l’occasion des fêtes.

Le HC Viège a lancé cette année le «french corner», dédié aux supporters romands. Quel premier bilan pouvez-vous en tirer ?
Nous avions prévu 96 places dont deux tiers ont été vendues. C’est surtout une action de communication pour dire aux Valaisans francophones qu’ils sont les bienvenus à la Lonza Arena et cela a assez bien fonctionné, nous prévoyons de maintenir le French Corner dans les années à venir.

Le nombre de spectateurs moyen à Viège est plus bas que la saison passée (2'729  contre 3'050, en moyenne de saison rég.) malgré la nouvelle patinoire. Comment expliquer cela ?
C’est juste. Nous avions une politique des abonnements qui était un peu plus souple que maintenant. Par exemple, l’abonnement enfant à la Litternahalle était à 29 CHF et l’abonnement étudiant à 99 CHF. Maintenant, l’étudiant paie 250 CHF et l’enfant 99 CHF. Les partenariats commerciaux généraient aussi bon nombre d’abonnements, mais avec un taux de fréquentation des matchs plutôt bas. Nous avons changé tout cela cette année et le taux d’absence aux matchs est descendu à environ 10%. Nous avons donc peut-être moins de spectateurs, mais un taux de fréquentation des matchs plus élevé parmi les abonnés et des revenus des entrées qui ont plus que doublé. La rigueur instaurée cette saison est donc payante.

La Lonza Arena satisfait-elle toutes vos attentes la concernant ? Quels sont les retours que vous en avez reçu ?
Sur toutes les personnes qui l’ont visitée, les retours sont positifs à presque 100%. Au niveau de la grandeur la patinoire est parfaite, même si des fois ça semble un peu vide parce qu’il y a 5’000 places et certains matchs déplacent plus de foule que d’autres…

Cela a dû représenter beaucoup de changements aussi à l’interne.
Il y avait surtout des habitudes à prendre, tant pour nous que pour le public. Nous avons par exemple instauré un système « cashless », grâce auquel on peut payer sa consommation avec son abonnement. C’est un système novateur et encore peu répandu en Suisse. Le visiteur occasionnel peut toujours payer en cash, mais beaucoup d’abonnés sont déjà passés à ce nouveau système et cela s’est fait plus rapidement que nous le pensions.

Le club annonce prêter de l’attention à l’écologie. Quelles sont concrètement les mesures prises ?
Il y a trois aspects principaux. Le premier est de limiter au maximum les déchets, notamment grâce au dépôt sur les gobelets que nous avons instauré cette saison. Le deuxième est l’accord avec les transports publics, intégré dans l’abonnement. L’abonné bénéficie de trois heures avant et après le match pour voyager gratuitement en train (CFF et MGB) ainsi qu’en bus postal. L’accord existait déjà, mais les bus s’y sont ajoutés cette saison. Troisièmement, nous avons une patinoire "Minergie". Le système de production de glace crée de la chaleur que la patinoire récupère pour le chauffage et l’eau chaude. La patinoire est devenue plus écologique dans sa structure même.

Dans un article fin septembre dernier, le « Blick » jugeait « misérable » le coaching de Matti Alatalo. Quelle est votre appréciation sur votre coach et êtes-vous satisfait de son travail derrière le banc ?
Nous avons un bon rapport avec le Blick, mais un certain journaliste a pour habitude de s’en prendre à nous régulièrement et cette fois, c’est tombé sur Matti. Pour notre part, nous maintenons notre choix de continuité de la direction sportive. La nouvelle patinoire ayant accaparé beaucoup d’attention, nous ne voulions pas que la transition se fasse aux dépens de notre équipe. Au contraire, nous avons augmenté le staff pour mettre un maximum de ressources autour de l’équipe. Avec l’arrivée de la nouvelle patinoire, il y a maintenant un pas concret que l’équipe doit franchir au niveau des résultats. Elle le confirme pour l’instant en jouant le haut de classement, mais les joueurs doivent encore prendre un peu de bouteille pour pouvoir véritablement bondir.

La Lonza Arena accueille bientôt son 1er tournoi international, le NaturEnergie Challenge. Le choix de Viège est-il le fruit de vos efforts auprès de la ligue ?
Nous nous sommes très engagés pour avoir ce tournoi. Je pense qu’après avoir été disputé dans différentes villes de Suisse, ce tournoi se cherche une nouvelle identité et la Lonza Arena est l’endroit prédestiné. Nous avons une infrastructure flambant neuve qui permet au tournoi de sortir des grands centres de la plaine, dans une région où le hockey tient une place importante. Nous avons déjà vendu plus de 2'000 billets pour chaque jour de match et espérons faire le plein d’ici là.

En attendez-vous un gain de visibilité, notamment dans le Bas-Valais ou le canton de Berne ?
Bien sûr, cela donne une vitrine à la Lonza Arena. L’intention du club est surtout d’insuffler une âme au NaturEnergie Challenge afin de créer un tournoi qui puisse perdurer, comme l’a fait Davos avec la Coupe Spengler.

Avec le HC Sierre en Swiss League, que se passerait-il si HCV Martigny venait à être également promu ? Un Valais avec trois clubs de SL est-il vraiment envisageable ?
Je crois que l’aspect le plus important est la viabilité. Si le HCV Martigny peut mettre sur pied un projet viable économiquement, il n’y a aucune raison que le club n’accède pas à la Swiss League. Je préfère jouer contre Martigny en Swiss League que de voir les trois clubs réunis sous de mauvais accords. L’identité locale est encore très importante en Swiss League et je ne crois pas qu’un éventuel HCV Martigny en SL aurait beaucoup d’impact sur nous. Nous aurions peut-être un peu moins d’argent de nos partenaires cantonaux, mais cela reste anecdotique sur un budget de 5 millions. Le Tessin a bien deux clubs de National League et un de Swiss League. Pourquoi le Valais ne pourrait-il pas avoir trois clubs de SL ?

Le HC Viège a eu sa revanche de derby récemment. Psychologiquement, cela fait du bien ?
Oui, après deux échecs il devenait important de marquer notre passage. Il y avait une envie énorme de l’équipe pour aller chercher cette revanche et l’effort a finalement été récompensé.  

Le reste des interviews

08/06/2020 à 12:23:34

Laurent Perroton: «Martigny sera encore plus fort cette saison»

Rencontre avec l'entraîneur du HCV Martigny, Laurent Perroton qui vient d'être confirmé à son poste d'entraîneur pour la saison 2020/21 et qui évoque notamment le partenariat avec le Lausanne Hockey Club....
04/03/2020 à 20:37:24

Hans Kossmann: «Il nous aura manqué un rien pour disputer les play-off»

Quelques jours après la non-qualification du CP Berne pour les séries finales, Planète Hockey vous propose l’interview de Hans Kossmann, l’entraîneur du club champion en titre. A 57 ans, le Canadien – champion avec les ZSC Lions voici deux ans -, avoue sa frustration de ne pas avoir pu qualifier les Ours pour les play-off....
26/02/2020 à 19:00:25

Christian Dubé: «Je veux sauver l’organisation»

Planète Hockey vous propose l’interview de Christian Dubé, l’entraîneur – et directeur sportif – du HC Fribourg-Gottéron. Alors qu’il ne manque qu’un seul point à son équipe pour accrocher le wagon des play-off, le Québécois est focalisé sur la partie à Berne, vendredi soir....
voir tous les interviews

Autres actualit�s de HC Viège

Les derniers matchs de HC Viège

vendredi 28 février 2020
mercredi 26 février 2020
dimanche 23 février 2020
vendredi 21 février 2020
mercredi 19 février 2020
Derniers résultats
sa 29.02.20 - 5 - 3
sa 29.02.20 - 1 - 6
sa 29.02.20 - 3 - 2
sa 29.02.20 - 1 - 4
sa 29.02.20 - 4 - 2
sa 29.02.20 - 4 - 1
voir tous les résultats
Fil actualités en continu
Derniers articles
Classement
1 ZSC Lions 50 j 91 pts
2 EV Zoug 50 j 90 pts
3 Genève-Servette HC 50 j 89 pts
4 HC Davos 50 j 89 pts
5 HC Bienne 50 j 78 pts
6 Lausanne HC 50 j 75 pts
7 HC Fribourg-Gottéron 50 j 73 pts
8 HC Lugano 50 j 69 pts
9 CP Berne 50 j 68 pts
10 HC Ambri-Piotta 50 j 63 pts
11 SCL Tigers 50 j 63 pts
12 SC Rapperswil-Jona Lakers 50 j 52 pts
voir le classement détaillé
Partenaires
Derniers tweets