À Berne, le calme relatif avant la tempête?

26/10/2021 à 08:52:44Planète Hockey / PDUC   source : Berner ZeitungArticle vu 2 563 fois
© Photo Laurent Daspres - Des Bernois un peu perdus, actuellement...

Douze défaites en dix-sept matchs! Voilà qui ne sied guère à un directoire bernois qui aime se présenter comme la tête pensante du club le plus puissant d'Europe. Du coup, Raeto Raffainer, le successeur de Florence Schelling comme "Chief Sport Officer" est sous pression. Même s'il a un peu débarqué au milieu d'un no-(wo)mens-land, celui-ci est désormais obligé de sortir de sa réserve.

A-t-on tenté un pari à Berne en essayant de briller sans les assurances habituelles? Car pour dominer, il aurait alors fallu retrouver une légion étrangère au niveau de celle qui évoluait sous Kari Jalonen. Il aurait aussi fallu obtenir une organisation défensive sans faille. Or, à regarder le contingent des arrières, on n'a pas souvenir d'avoir eu un ensemble aussi limité depuis pas mal de temps.

D'ailleurs c'est la longueur de banc dans son ensemble qui nous laisse perplexe. Il est vrai que les blessures d'Eric Blum, Beat Gerber, Thomas Rüfenacht ou Dustin Jeffrey n'étaient pas toutes prévisibles. Voilà qui nous rappelle un phénomène très... genevois.

Bien sûr, on peut toujours arguer que le grand SCB ne l'est plus tout autant depuis deux ou trois saisons et doit désormais souquer ferme pour atteindre les playoffs. Mais même s'il est un des grands perdants de la période Covid, sa puissance financière reste (théoriquement) sans égal.

Or, aux départs des Jesper Olofsson (SCL Tigers), ou Inti Pestoni (Ambrì) - qui revivent actuellement - durant l'intersaison, le club a répondu par l'engagement de Kaspars Daugavins (Podolsk) et Daniel Manzato (Genève).

Sont ensuite arrivées les corrections indispensables avec l'engagement tardif de Dominik Kahun l'Allemand (le seul étranger à être véritablement indiscutable) et les premiers soubresauts médiatiques censés faire réagir les joueurs. Il est vrai que la production d'un Simon Moser (2 buts), Vincent Praplan (2 buts) ou Gregory Sciaroni (2 buts) interpellent un peu, sans qu'on puisse forcément leur pointer un doigt accusateur. À Berne, on nous a appris que l'on gagnait, mais aussi que l'on perdait en équipe.

Un changement de joueurs aidera plus l'équipe qu'un changement d'entraîneur

Donc Rato Raffeiner a enfin pris la parole après qu'Andrew Ebbett ait lancé les hostilités depuis quelques temps. Il l'a fait dans la Berner Zeitung, en essayant de protéger au maximum la structure dirigeante en place. À commencer par son coach: Le système ou le coach n'ont aucune importance si la fierté, la combativité et la passion font défaut. Vous n'avez aucune chance dans le hockey moderne comme ça.

Et au passage d'apporter son soutien à quelques cibles faciles des supporters: Ce qui est essentiel maintenant, c'est que nous soutenions Moser, Scherwey et Untersander. Ils ne peuvent être écrasés par la responsabilité. (...) Mais leurs épaules ne sont pas infiniment larges. Moser et Scherwey doivent donner trop à l'équipe et leurs performances en pâtissent. Les joueurs doivent s'unir et s'attaquer à ce problème. Nous ne résoudrons pas le problème pour eux avec un changement d'entraîneur.

Et Raffeiner de préciser que quelques mesures seront appliquées et que si elles ne déboucnent sur rien de concret, alors le problème de l'entraîneur se posera vraiment. Mais il compte sur une claire réaction des joueurs, il y a aura des décisions, mais pas contre l'entraîneur. Un changement de joueurs est une mesure qui aidera l'équipe plus qu'un changement d'entraîneur, a encore menacé Raffeiner. Ça doit bouillir sous certains casques...

Actu précédente et suivante Zoug: Lander et Suri sans doute absents ce soir Bienne: Hischier souffre toujours de sa commotion

Autres actualités

Les derniers matchs

dimanche 01 mai 2022
vendredi 29 avril 2022
mercredi 27 avril 2022
lundi 25 avril 2022
samedi 23 avril 2022
Derniers résultats
di 01.05.22 - 3 - 1
voir tous les résultats
Fil actualités en continu
Derniers articles
Classement
1 EHC Kloten 52 j 132 pts
2 ZSC Lions 54 j 102 pts
3 EV Zoug 52 j 100 pts
4 HC Fribourg-Gottéron 51 j 94 pts
5 SC Rapperswil-Jona Lakers 52 j 94 pts
6 HC Davos 51 j 88 pts
7 Genève-Servette HC 52 j 88 pts
8 Lausanne HC 51 j 87 pts
9 HC Bienne 52 j 87 pts
10 HC Lugano 52 j 76 pts
11 HC Ambri-Piotta 52 j 66 pts
12 CP Berne 52 j 65 pts
13 SCL Tigers 50 j 35 pts
14 HC Ajoie 51 j 26 pts
voir le classement détaillé
Partenaires
Derniers tweets