Ajoie: le faux problème (en lumière) par la cruauté

29/01/2022 à 14:26:13Christoph Yavkin   source : CommentaireArticle vu 5 493 fois

"Sortie(s) de zone"

La chronique à Yavkin

Le faux problème (mis en lumière) par la cruauté

COMMENTAIRE, Christoph Yavkin

En plus d’être secoué à toute la réalité des bourrasques de la National League, voilà que le HCA semble se distinguer par une maladresse presque foncière. On écrit «semble» car il n’apparaît pas clairement à qui attribuer la paternité du propos consistant à affirmer le 27 dernier que «Julien Vauclair», tout récemment intronisé à la Direction sportive de son club d’origine pour... 5 ans (!) « … ne peut pas continuer plus longtemps avec son entraîneur».

Est-ce l’intéressé lui-même ou l’auteur de la publication ? Longtemps revient en effet à ne rien dire ou presque. Ici l’équation est archi-simple : on agit ou on n’agit pas, c’est peut-être un brin triste, mais on ne fait pas dans cette forme de brume. C’est le business, que voulez-vous ?! on sait assez l’asséner quand il est un fait, autrement dit dans 99% des cas de figure !

C’est un premier aspect. Le ton est niais, presque frivole, pour ne pas écrire infantile. Dans et pour le Jura, on veut faire dans le sentiment parce qu’on est dans … ce Jura ! Qui plus est, à l’écart géographiquement et dans un club de périphérie. Et d’où proviennent notamment, allez savoir pourquoi, une proportion élevée de chroniqueurs sportifs de la RTS.

Anecdote ? À force de faire dans le larmoyant et l’empathie d’épicerie de quartier, les journalistes romands se fourvoient lourdement mais, plus grave, contribuent à fourvoyer le club de la Gilberte. En tous les cas, de la manière dont est présentement traité l’objet. Car manifestement, le problème n’est nullement Gary Sheehan ou pas Gary Sheehan mais bien, très pragmatiquement et pour faire court, la nature et la destination du HCA.

Fabriquer une dramaturgie autour d’un coach dont, certes, les limites sont peut-être atteintes, est une aberration. Et puis Sheehan a été servi par la chance insolente (dans le bon sens du terme) de voir débarquer il y a tout de même 7 ans, du Tyrol italien (!) son duo d’exception Devos/Hazen, extrêmement dominant pour notre 2ème division.

Sans ôter le moindre mérite au plus suisse des Québécois, encore avant… Sheehan (!),  ce n’est assurément pas un pompier dont le HC Ajoie a besoin mais un électrochoc.

Un coup en binôme avec Léchenne, une opération aussi fumante que l’arrivée de DiDomenico (venu lui aussi d’Italie et Asiago …) dans l’Emmental en 2013. Tout un chacun ne peut qu’en être pleinement conscient mais on veut persister à rêver à des miracles devenus de plus en plus irréalisables.

Ces contes de fées sont un paradoxe qui saute aux yeux dans les conditions d’aujourd’hui et qui rejoint le côté infantilisant évoqué plus haut. Le succès obtenu en Coupe en 2021 face à Sa Majesté Davos est venu ajouter à ce malaise. Il a été vécu comme un authentique triomphe et accompagné de tous les superlatifs, dont il n’avait guère été usé l’année précédente lorsque Rapperswil avait réalisé l’exploit, en tous points similaire !

La Coupe, suivie de la Promotion en National League. Mais c’est précisément la Coupe et son essence même, un climat radicalement différent, qui permet, sur une rencontre, de donner tort à une logique établie. Consultez ensuite ce qui se produit à Rapperswil. Or Porrentruy n’est pas la Goldküste et les perspectives naturellement incomparables.  

Totalement prématuré!

Maladresse supplémentaire, il a (déjà) été question dans le commentaire incriminé d’une nomination de …. Serge Pelletier et ce présenté comme une quasi évidence ou certitude.

Si l’information n’est pas citée par le nouveau Directeur sportif lui-même, ce dernier aura au moins donné son accord à sa publication. Ici, on est au bord de l’apoplexie en termes de communication habile. D’autre part, sans ôter, aux grands dieux non, le moindre mérite au plus suisse des québécois, encore avant … Sheehan (!), ce n’est assurément pas un pompier dont le HC Ajoie a besoin mais un électrochoc.

Et là, c’est un peu le tango dans la damassine et on donne en plein folklore. Dans une NL à 13 ou 14 équipes, le HCA peut espérer survivre, faire s’encoubler un adversaire nanti une fois ou l’autre et limiter son ambition à se faire plaisir et se satisfaire (et satisfaire son public) d’un tel rôle. À 12 déjà, il n’y aurait quasiment plus sa place ou très épisodiquement.

Une ligue fermée garantirait-il sa pérennité ? La lassitude gagnant inexorablement toujours plus de terrain, on peut, on ira en tous les cas, jusqu’à en douter. 

* Les propos et idées exprimés dans cette rubrique ne reflètent pas forcément l'avis de la rédaction et n'engagent que leur auteur.

Actu précédente et suivante Remplacement des Vernets: CHF 11,7 mios votés MSL - Résultats et classement de la soirée

Autres actualités

Derniers résultats
di 01.05.22 - 3 - 1
voir tous les résultats
Fil actualités en continu
Derniers articles
Classement
1 EHC Kloten 52 j 132 pts
2 ZSC Lions 54 j 102 pts
3 EV Zoug 52 j 100 pts
4 HC Fribourg-Gottéron 51 j 94 pts
5 SC Rapperswil-Jona Lakers 52 j 94 pts
6 HC Davos 51 j 88 pts
7 Genève-Servette HC 52 j 88 pts
8 Lausanne HC 51 j 87 pts
9 EHC Biel-Bienne 52 j 87 pts
10 HC Lugano 52 j 76 pts
11 HC Ambri-Piotta 52 j 66 pts
12 SC Bern 52 j 65 pts
13 SCL Tigers 50 j 35 pts
14 HC Ajoie 51 j 26 pts
voir le classement détaillé
Partenaires
Derniers tweets