Alignement: Patrick Fischer lâche quelques indices

07/02/2022 à 00:28:28Planète Hockey / Philippe Ducarroz   Article vu 2 300 fois
© Photo Archives PH - Patrick Fischer à l'heure des choix

Jeux Olympiques

Suisse

Patrick Fischer lâche quelques indices

ANALYSE, Philippe Ducarroz

Le compte à rebours est entamé, l'équipe de Suisse de hockey n'attend plus que mercredi, 9h40 du matin en Suisse, pour enfin entamer un tournoi olympique dont l'accouchement aura été - c'est le moins que l'on puisse dire - des plus inédits.

On notera au passage qu'aucun sélectionné de Patrick Fischer n'a remis en doute son voyage en Chine pour cause de Covid, ce qui tend à confirmer que les joueurs de NHL, privés de JO, ont dû se plier au diktat de la NHL et la fermer. Les joueurs évoluant en Europe à avoir refusé de jouer aux bouches-trous de dernière minute ont aussi fait beaucoup de bruit, mais ils sont bien au rendez-vous. Voilà, il fallait que ce soit dit.

L'équipe de Suisse est donc arrivée à Pékin dotée d'un moral à toute épreuve et d'un esprit d'équipe réjouissant. Pour preuve: les deux privilégiés qui avaient hérité de places en classe business pendant le vol entre Zurich et Pékin sont restés avec leurs camarades, en économique, durant tout le voyage!

Sympathique équipe de Suisse, sans doute plus disciplinée - et là il s'agit d'un souvenir personnel - que le groupe helvétique (tous sports confondus) de retour des Jeux de Salt Lake City en 2002. La délégation de la SSR avait obtenu quatre places en classe affaires pour le vol direction Zurich, dans un charter partagé par des journalistes et des athlètes. Le phénomène inverse se produisit: ce fut la business-class qui fut envahie par le reste de l'avion, pour la plus grande détresse du personnel de bord. La fondeuse Laurence Rochat s'en souvient encore. Bref...

La préparation plus que douteuse pour ce rendez-vous olympique n'a donc pas entamé le moral des troupes, tout juste nourrit une crainte bien légitime de se faire rattraper par un virus qui vous renverrait désormais illico à la maison.

Avec les absences (provisoires?) de Malgin et Simion, Patrick Fischer a été contraint de recomposer ses lignes d'attaque avec un ailier dans la première, un centre dans la deuxième.

Avec les indisponibililités (provisoires) de Denis Malgin et Dario Simion, Patrick Fischer a été contraint de recomposer ses lignes. Car Dario Simion devait être l'habile complément d'un duo de premier bloc (vraisemblablement avec Haas et Andrighetto) et Malgin au centre d'une deuxième ligne d'attaque (avec Ambühl et Corvi?) forte.

À l'entraînement hier, Fischer avait articulé sa sélection de la manière suivante:

Berra/Genoni (Aeschlimann comme No3); Weber, Loeffel; Alatalo, Untersander; Diaz, Müller; Fora; Hollenstein, Haas, Andrighetto; Ambühl, Corvi, Hofmann; Moser, Thürkauf, Mottet; Herzog, Bertschy, Vermin. Le huitième arrière, Lukas Frick n'était pas encore arrivé à Pékin.

Depuis le 17 décembre, jour du dernier match de la Suisse et son succès sur la Slovaquie à Viège, Patrick Fischer ressasse dans tous les sens sa composition d'équipe sans ses stars de NHL. Et aucun moyen de tester une fois encore ses joueurs pour lever les derniers doutes: le match amical prévu dans la banlieue zougoise face au Canada, la semaine passée, a été annulé pour cause de Covid et la partie agendée hier face à la Finlande n'a jamais eu lieu.

Un "match" ceci dit en passant un peu bricolé puisque Suisses et Finlandais allaient se succéder pour un entraînement sur la même glace. Il aurait suffit de faire cet entraînement en commun sur les deux plages-horaires qui leur avait été attribuées, trouver des arbitres et disputer une partie à huis-clos. Le plan n'a pas marché, on ne sait pas trop pourquoi.

Rien de grave, les deux équipes auraient plus croiser le fer pour se remettre dans le bain de la "compétition", mais sans accrochage ni tests particuliers. Avant d'affronter la Russie pour son premier match, l'équipe de Suisse aura encore deux pratiques supplémentaires dans les jambes. Avec quel alignement? Le sélectionneur se dit prêt avec des plans A, B voire C.

Espérons que d'ici-là, il ne faudra pas utiliser toutes les lettres de l'alphabet. À Pékin, avec ce satané virus, tout semble encore possible...


 

Actu précédente et suivante 3L SR - Raya (Fleurier) et Dupraz (Villars): 5 points! Peter Chiarelli pourrait être le DG des Blackhawks

Autres actualités de Équipe nationale / Féminine

Derniers résultats
di 01.05.22 - 3 - 1
voir tous les résultats
Fil actualités en continu
Derniers articles
Classement
1 EHC Kloten 52 j 132 pts
2 ZSC Lions 54 j 102 pts
3 EV Zoug 52 j 100 pts
4 HC Fribourg-Gottéron 51 j 94 pts
5 SC Rapperswil-Jona Lakers 52 j 94 pts
6 HC Davos 51 j 88 pts
7 Genève-Servette HC 52 j 88 pts
8 Lausanne HC 51 j 87 pts
9 EHC Biel-Bienne 52 j 87 pts
10 HC Lugano 52 j 76 pts
11 HC Ambri-Piotta 52 j 66 pts
12 SC Bern 52 j 65 pts
13 SCL Tigers 50 j 35 pts
14 HC Ajoie 51 j 26 pts
voir le classement détaillé
Partenaires
Derniers tweets