DROIT DE RÉPONSE - "Affaire Slava Bykov"

15/06/2022 à 19:15:08Planète Hockey / Philippe Ducarroz   Article vu 1 788 fois

Droit de réponse

"Affaire Bykov"

Droit de réponse: explications!

En préambule de ce droit de réponse que nous accordons à ce lecteur, je tiens à assumer la totalité de mes propos tenus dans mon commentaire du 13 juin dernier et intitulé "Slava Bykov et le savoir... se taire" (voir notre commentaire). Il n'est toutefois pas question que notre (votre) site devienne une plateforme politique où "pro-" ou "anti-" se déchirent.

Or, parmi les nombreux retours très positifs que nous avons pu recevoir suite à cette publication - dont les remerciements de Slava Bykov lui-même - une voix s'est élevée de façon assez virulente, interprétant à mon sens extrêmement mal mon intention. Acceptant toutefois l'argument consistant à équilibrer un peu le "débat", j'ai finalement accepté de publier la réaction de M. Ernesto March.

Il va sans dire que je ne cautionne absolument pas les insinuations et autres interprétations de M. March. J'estime toutefois que sur un sujet aussi sensible, il est aussi de mon devoir de donner la parole à mes détracteurs. Mais nous en resterons là définitivement.


Philippe Ducarroz
Responsable de la rédaction de Planète Hockey

 

DROIT DE RÉPONSE

Ducarroz a évoqué le sujet des propos de Slava Bykov apparemment prononcés sur un média numérique. Son commentaire passe pour le moins mal et produit un effet détestable. Très particulièrement par sa conclusion.

Je n’ai pour ma part aucune affinité élective qui me rapprocherait de Slava, surtout ne lui prêtait pas le courage de ses déclarations. Bref, me voilà par conséquent plutôt surpris, quoique.

Ce quoique représente tout ce que l’individu occidental ne sait pas, archi-médicamenté sans ordonnance par ses médias à lui, si j’ose ainsi dire – et j’ose. Ducarroz dit, au sujet de la source, que «… nous avons décidé de ne pas retranscrire le sujet Bykov, ce site étant connu pour sa propagande éhontée et donc le peu de fiabilité de ses journalistes.»

Il ne le fait à coup sûr pas exprès mais il remet le couvert sur l’aspect d’une propagande, attribuée de manière simpliste et systémique à la/une partie adverse. C’est quelque chose qui tient de l’inconscient, d’incroyable et d’inouï, très malpropre, un phénomène pas nouveau du tout, très malsain, partisan et pathologique.

Naturellement, il est bien connu que les Occidentaux n’en font pas ! Et par conséquent et tout aussi naturellement, les russes sont tous très malheureux d’avoir à l’être. Tel est le one way ticket qui vous est brandi sous le nez, avant de vous le faire avaler.

Or, selon qu’on sache de quoi on parle, le Russe est très à son aise et, ce qui fait enrager l’Occident, intrinsèquement et extrêmement pacifique. Ce qu’un Slava Bykov sait par le sang. De celui qui soit russe d’avant 1991 ou d’après ! Voilà sans doute la vraie raison de sa compréhension et de son appréciation des circonstances présentes.

La poutre que l’occidental a dans l’œil, qui s’autorise à distinguer tout un brindille dans celui de l’autre, est sa méconnaissance cradingue d’une réalité qui ne lui convient pas. Pour faire très simple, à ses yeux, un Russe «convenable» aurait les traits de Gorbatchev et tous les autres sont des salauds.

La somme des âneries publiées quotidiennement dans le contexte du moment révèle un malaise effrayant et devrait pourtant éveiller un peu de prudence dans les approches et les jugements. Comme dans une pléthore de domaines, on en fait un peu trop (doux euphémisme) et c’est peine perdue d’escompter sortir du coma.

Le gouvernement russe, n’en déplaise, agit dans l’intérêt de sa société. Posez-lui simplement la question sans faire la réponse qui vous arrange et le citoyen vous dira que de Kaliningrad aux tchoukotes, l’individu russe se moque de ce qu’on dit (et fait dire, interprète et invente) de lui et de sa culture.

Pour que la Russie se fâche tout rouge (…), croyez-le, il faut énormément, énormément lui avoir manqué de respect. Elle n’a jamais imposé à autrui de vivre sur son modèle. Vous conviendrez qu’on ne peut guère en dire autant de certains ! Ernest Hemingway, l’auteur qui fut aussi correspondant de guerre, oui le très Américain Hemingway (…), relevait que «celui qui aime la liberté a une telle dette envers l’Armée Rouge qu’il ne pourra jamais la rembourser.»

Ironie de circonstance et carrefour des vocabulaires, cette «Armée Rouge» dont les joueurs ont porté les couleurs. Voilà qui est de nature à faire très profondément réfléchir. Et donc aussi à ce qui est aujourd’hui et qu’un Slava Bykov s’est permis d’exprimer. Mais l’a-t-il vraiment fait ? Ou alors, autant interdire à la Fédération de Russie d’être et d’exister tout court.

Ernesto March, "L'Observatoire"

 

Actu précédente et suivante Fribourg: Lukas Gerber remplace Slava Bykov au CA Lugano: départ du gardien Markkanen pour Berlin

Autres actualités

Derniers résultats
di 01.05.22 - 3 - 1
voir tous les résultats
Fil actualités en continu
Derniers articles
Classement
1 EHC Kloten 52 j 132 pts
2 ZSC Lions 54 j 102 pts
3 EV Zoug 52 j 100 pts
4 HC Fribourg-Gottéron 51 j 94 pts
5 SC Rapperswil-Jona Lakers 52 j 94 pts
6 HC Davos 51 j 88 pts
7 Genève-Servette HC 52 j 88 pts
8 Lausanne HC 51 j 87 pts
9 EHC Biel-Bienne 52 j 87 pts
10 HC Lugano 52 j 76 pts
11 HC Ambri-Piotta 52 j 66 pts
12 SC Bern 52 j 65 pts
13 SCL Tigers 50 j 35 pts
14 HC Ajoie 51 j 26 pts
voir le classement détaillé
Partenaires
Derniers tweets