Échec de Zurich: Grönborg et les retours de lames

02/05/2022 à 08:54:33Planète Hockey / Christoph Yavkin   source : analyseArticle vu 4 322 fois
© Photo Archives Laurent Daspres - Rikard Grönborg: un échec cuisant

National League

Finale EV Zug vs ZSC Lions

En voiture Simion (suite et fin)

ANALYSE, Christoph Yavkin

L’épilogue de la finale est scellé. Aussi rebondissant qu’un scénario à suspense hollywoodien, Il est marqué définitivement de la réussite, qu’on peut qualifier d’insolente, d’un joueur né dans un haut-lieu du …. cinéma, à savoir Locarno!

Dario Simion, qu’on va retrouver à Helsinki dès le 13 mai prochain, par son efficacité (6 buts dans les 4 dernières rencontres !), a matérialisé dans tous les sens du terme le 2ème titre consécutif, tout sauf «au rabais» de trois confrontations comme l’an dernier, des pensionnaires de la Bossard Arena.

Et on ajoutera pour l’ailier porteur d’un nom vénitien, sans la moindre pénalité durant …. l’intégralité des quinze rencontres de ces playoffs (!) et un bonus de 6 dans la statistique globale. Une présence absolument royale, à laquelle bien sûr associer le rendement exceptionnel de Jan Kovar, logiquement couronné en compteur absolu avec son 1,40 but de moyenne, devant Denis Malgin qui avait entamé la série comme Simion l’a conclue!

Le dénouement a donc souri à Dan Tangnes, de manière spectaculaire quant à la chronologie de cette finale, mais somme toute sans démesurée surprise. Il faut en effet prendre en considération que les premiers résultats n’ont tenu qu’à un cheveu. N’empêche: sa lucidité devant la tournure d’événements très contrariants laisse admiratif. La fraîcheur a pris le pas sur le froid calcul et c’est tant mieux.

Bien sûr, on peut se hasarder à arguer que le «Zett» a dû composer sans John Queneville et au pire moment sans doute, avec la sortie de scène accidentelle de son centre suédois Marcus Krüger, joueur extrêmement précieux dans les face-offs. Mais il faut aussi souligner que Zoug a été pour sa part privé de son Julien Sprunger emblématique capitaine, Lino Martschini, ce qui n’est pas rien! Mais surtout, c’est probablement ici que Rikard Grönborg paie tribut à une forme d’abandon peu compréhensible.

Perceptible toutefois, tant le profil présente peu d’empathie. À la différence que «Gus» ait été un très respectable joueur avant d’être technicien, par la manière, il fait penser à son compatriote Bengt-Ake Gustafsson, à savoir que lorsque tout ou presque se déroule de manière optimale, il se sent intouchable. À l’opposé, il n’a pas de remède pour s’opposer à un retour de …. lames et ce qui est un esprit d’entreprise. 

Actu précédente et suivante C'est fini pour Marc Crawford avec les Blackhawks OFFICIEL - Paterlini pour deux ans aux SCL Tigers

Autres actualités de ZSC Lions

Les derniers matchs de ZSC Lions

dimanche 01 mai 2022
vendredi 29 avril 2022
mercredi 27 avril 2022
lundi 25 avril 2022
samedi 23 avril 2022
Derniers résultats
di 01.05.22 - 3 - 1
voir tous les résultats
Fil actualités en continu
Derniers articles
Classement
1 EHC Kloten 52 j 132 pts
2 ZSC Lions 54 j 102 pts
3 EV Zoug 52 j 100 pts
4 HC Fribourg-Gottéron 51 j 94 pts
5 SC Rapperswil-Jona Lakers 52 j 94 pts
6 HC Davos 51 j 88 pts
7 Genève-Servette HC 52 j 88 pts
8 Lausanne HC 51 j 87 pts
9 EHC Biel-Bienne 52 j 87 pts
10 HC Lugano 52 j 76 pts
11 HC Ambri-Piotta 52 j 66 pts
12 SC Bern 52 j 65 pts
13 SCL Tigers 50 j 35 pts
14 HC Ajoie 51 j 26 pts
voir le classement détaillé
Partenaires
Derniers tweets