Gottéron: ne pas confondre confiance et arrogance

15/09/2021 à 16:17:28Planète Hockey / PDUC   Article vu 2 715 fois
© Photo Laurent Daspres - Tout est question d'état d'esprit

Le HC Fribourg-Gottéron a beau être l'organisation la plus mûre de National League (41 ans dans l'élite, sans interruption depuis 1980), elle n'en demeure pas moins aussi naïve qu'une jouvencelle à l'heure de ses premiers émois. Car oui, le Dragon a des atouts, oui il peut (comme souvent) se montrer ambitieux, mais... non, l'attitude restera toujours une problématique que chaque coach, de Pelletier à Dubé, en passant par Ohlson, Cadieux ou Huras, n'aura jamais résolue. Premières constatations après une semaine et déjà quatre matchs de championnat.

Cette saison, Fribourg a beaucoup plus de cartes en mains que d'habitude. La stabilité de son contingent est un atout que Dubé a su exploiter, les résultats de la période de préparation et le très beau parcours pour l'heure en Champions Hockey League en témoignent. Mais croire que les Dragons, aujourd'hui, peuvent déjà se considérer comme acteurs majeurs de l'exercice est une illusion d'optique.

Coup d'eil sur les premiers matchs disputés depuis le retour sur la glace, fin juillet. En préparation, une défaite contre Genève-Servette, puis trois victoires, pénibles, face à un faible Ajoie (4-3), contre Lausanne (2-1 en prolongation) et Rouen (6-4, après avoir été menés 0-3).

La CHL a donc compensé l'impression plus que mitigée laissée par les Fribourgeois, ce d'autant que là, le tableau est assez remarquable, tant sur le plan comptable que de la manière (4 matchs et 4 victoires contre Trinec et Slovan Bratislava avec un bon goal-average de 17-7). Eh oui, Gottéron a su séduire, et là peut-être où on l'attendait historiquement le moins: en défense!

Gunderson: de gauche à droite

Aujourd'hui, Fribourg est l'équipe la plus âgée de la Ligue (30 ans en arrondissant un peu). Ça ne se voit pas encore niveau rythme, ça viendra peut-être une première fois avant Noël. Mais toujours est-il que les trente-bientôt-quadragénaires de l'arrière-garde ont réussi pour l'instant leur examen de passage. Le duo Diaz-Furrer (71 ans à eux deux), Gunderson (36 ans) allié à Dave Sutter (29 ans) et la paire Kamerzin/Dufner représentent, à notre sens, une des meilleures défensives du championnat.

Avec l'Américain Ryan Gunderson, Gottéron dispose même du meilleur défenseur étranger actuel de la Ligue, au four et au moulin, ne dédaignant pas à apporter une vraie contribution offensive. Attention toutefois à ne pas accorder trop de temps de jeu à un Gunderson censé tenir la baraque avec le capitaine de l'équipe de Suisse Raphaël Diaz.

Par contre, lui qui avait passé pratiquement sa carrière à jouer sur le flanc doit est passé à... gauche depuis l'arrivée de Dave Sutter. En tant que gaucher, le voici peut-être moins tranchant en entrée de zone offensive, mais peut-être plus constant dans son propre camp.

Bykov de retour au centre

Offensivement, Christian Dubé a peut-être rendu un grand service à Andrei Bykov. Très souvent utilisé à l'aile la saison passée, Bykov a retrouvé sa place au centre. Il a fallu une bonne campagne européenne pour que Dubé persiste dans cette voie, remettant le Russe d'origine à sa place naturelle. Très vite cette saison, Bykov a démontré un patinage et une envie de "mettre le feu" qui n'était pas aussi évidente dans un passé récent également terni par des blessures.

Retrouver Sprunger et DiDomenico à ses côtés permet de proposer un premier trio qui n'a rien à envier aux grosses pointures de la Ligue. Le deuxième bloc offensif, lui, avec Brodin-Desharnais-Mottet reste théoriquement le principal pourvoyeur de buts de l'équipe. En fait, tout dépendra beaucoup des prestations des deux étrangers, dont la tâche de faire oublier Viktor Stalberg n'est pas aussi évidente que cela.

Est-ce à dire que c'est au niveau des attaquants numéros 7 à 12 que se situe le problème? Même pas. En vrac, les Herren, Walser, Marchon, Jörg peuvent tous prétendre occuper une place au besoin dans l'un des deux premiers trios. Un petit regard en avant d'une saison avec l'arrivée de Christophe Bertschy nous pousse à croire que, même avec douze mois de plus dans les jambes, ce Gottéron-là sera arrivé à maturité. Et pourra vraiment viser le Graal.

Reto Berra, une assurance-vie

Pour cela, dernier point, il faudra compter sur un Reto Berra en grande forme devant les filets. S'il réalise encore ses prouesses actuelles, Gottéron trouvera en lui cette saison l'homme qui le hissera à l'une des six premières places du classement. Connor Hughes, son back-up, est un bon... back-up, mais manque encore de temps de jeu pour totalement rassurer dans sa cage. C'est ainsi que ses allers-retours avec Sierre sont à considérer comme très positifs. L'homme a besoin de jouer.

Reste à évoquer la gouvernance du club, le coaching-staff. Le président Hubert Waeber semble avoir une grande confiance en Christian Dubé  (qui fait une bonne équipe avec Pavel Rosa et David Aebischer). Avec Dubé, Fribourg s'était engagé dans une voie dangereuse en proposant le poste d'entraîneur à un joueur dont le contrat très onéreux devait être honoré.

Finalement, Dubé porte bien le costume. Le nouveau CEO John Gobbi - il remplacera bientôt Raphaël Berger - saura-t-il s'intégrer dans une organisation où l'influence des quatre piliers de l'économie fribourgeoise (BCF, Groupe E, ECAB et TPF) est évidente?

Question d'état d'esprit

Bref, sur la base de ce constat global, rien ne devrait empêcher Gottéron de jouer les premiers rôles.  Intervient alors l'aspect moins maîtrisable de la situation: l'état d'esprit des troupes et sa capacité à se faire mal. Trop souvent, les espoirs ont été déçus alors qu'une voie royale s'ouvrait devant le Dragon. Hier soir, la piqure de rappel a été aussi violente qu'une deuxième dose de vaccin contre le Covid. En menant 3 à 0 à dix minutes de la fin du match, Gottéron s'est vu trop beau. Une demi-heure plus tard, il voyait deux points s'envoler de son escarcelle.

Pour beaucoup de suiveurs, le match d'hier face à des Biennois dominateurs en ce début de saison servait de premier test réel pour les Fribourgeois. Ils ont été remis à leur place, avec une attitude tout à fait dans la lignée de leurs trois premières sorties en National League cette saison: une belle victoire (6-3) à la Postfinance Arena contre Berne (avec agressivité et sérieux, merci la CHL!), un succès poussif (3-1) face à Rapperswil (ndlr: Dubé avait déclaré à l'issue du match que jouer sur une seule jambe ne suffirait pas, première alerte) avant de s'effondrer dans le contexte - certes - spécial de la nouvelle Valascia (2-6, trois buts encaissés dans les 9 premières minutes).

Alors, que valent vraiment ces Dragons-là? Techniquement, on ne craint pas grand chose. La tête, elle... On aura peut-être une bribe de réponse samedi, après leur déplacement dans l'antre du champion de Suisse et leader zougois. Un troisième revers consécutif et la formation de la BCF-Arena pourrait déjà retomber au niveau de l'état d'esprit affiché jusque-là: à la 8e place!

 

Actu précédente et suivante MSL: Marco Cavalleri signe à Bâle "Cold Facts", le podcast actu de la semaine

Autres actualités de HC Fribourg-Gottéron

Les derniers matchs de HC Fribourg-Gottéron

samedi 16 octobre 2021
vendredi 15 octobre 2021
samedi 09 octobre 2021
vendredi 08 octobre 2021
samedi 02 octobre 2021
Derniers résultats
sa 16.10.21 - 0 - 5
sa 16.10.21 - 3 - 2
sa 16.10.21 - 4 - 1
sa 16.10.21 - 1 - 4
sa 16.10.21 - 1 - 3
sa 16.10.21 - 1 - 4
voir tous les résultats
Fil actualités en continu
Derniers articles
Classement
1 HC Fribourg-Gottéron 15 j 35 pts
2 HC Bienne 16 j 33 pts
3 HC Davos 14 j 28 pts
4 EV Zoug 13 j 25 pts
5 ZSC Lions 14 j 23 pts
6 SC Rapperswil-Jona Lakers 14 j 22 pts
7 HC Ambri-Piotta 14 j 21 pts
8 HC Lugano 15 j 19 pts
9 SCL Tigers 16 j 18 pts
10 Lausanne HC 13 j 17 pts
11 CP Berne 14 j 17 pts
12 Genève-Servette HC 14 j 12 pts
13 HC Ajoie 14 j 9 pts
voir le classement détaillé
Partenaires
Derniers tweets