JO - Que vaut vraiment cette Suède très helvétique?

25/01/2022 à 09:18:20Planète Hockey / Rédaction   source : IIHF/Andy PottsArticle vu 1 381 fois

Jeux Olympiques

Suède

Les néophytes d'expérience viennent de... Suisse!

Après la déception du Championnat du monde de l'année dernière, la Suède a besoin d'une grande performance à ces Jeux olympiques. Pour la Tre Kronor, la profondeur du contingent de NHL du pays signifie que l'équipe de Johan Garpenlöv est très affectée par l'absence de ses stars nord-américaines.

Le directeur général Martin Lundby a travaillé avec Garpenlöv pour établir une liste de joueurs issus de la Swedish Hockey League, de la KHL et de la National League suisse. Avec une poignée de joueurs de retour de PyeongChang - où les Suédois se sont inclinés en quart de finale face à l'Allemagne - l'expérience est au rendez-vous dans cette équipe. Ainsi, le centre Marcus Krüger (ZSC Lions), 31 ans, peut se targuer d'un riche savoir-faire acquis en NHL, au championnat du monde, aux Jeux olympiques et à la Coupe du monde de hockey.

L'écurie de gardiens de but est entièrement issue de la KHL. Magnus Hellberg, le troisième gardien inutilisé à PyeongChang, est de retour sur la liste pour ses deuxièmes Jeux. Le joueur de 30 ans, qui évolue actuellement au HK Sotchi, est l'un des rares joueurs à avoir une expérience du hockey en Chine : lors de la saison 2017/18, il a été un véritable bourreau de travail pour le Kunlun Red Star, disputant 51 matchs de saison régulière pour la franchise chinoise de la KHL. Il a également fait partie des vainqueurs du championnat du monde de Suède cette année-là.

Aux côtés de Hellberg, deux autres joueurs de la KHL revendiqueront du temps de jeu. Adam Reideborn était le premier choix lors du championnat du monde de la saison dernière, où il a arrêté 94,6 % des tirs pour un GAA de 1,4 malgré les difficultés de la Tre Kronor à Riga. Il évolue avec le CSKA Moscou cette saison, mais a du mal à s'imposer aux côtés d'Ivan Fedotov. Reideborn a succédé à Lars Johansson au CSKA, mais le joueur de 34 ans semble être l'homme en forme. Il est actuellement en tête de la KHL pour la GAA (1,63), les arrêts (93,2 %) et les blanchissages (9) sur ses 34 matchs avec le SKA.

En défense, la Suède est privée de plusieurs de ses joueurs clés de PyeongChang. Staffan Kromwall et Patrik Hersley ont pris leur retraite, tandis que l'étoile de Mikael Wikstrand a pâli après une bonne campagne olympique en Corée et la meilleure saison de sa carrière avec l'Ak Bars Kazan en 2019/20. Rasmus Dahlin, dont les débuts olympiques la dernière fois ont été très discutés, est indisponible pour cause de NHL.

Cela laisse Erik Gustafsson comme seul revenant sur la ligne bleue. Depuis 2018, l'ancien Flyer de Philadelphie n'a plus joué un tournoi international. Cependant, il a été un élément solide de Lulea en SHL, dont il a été le capitaine au cours des quatre dernières saisons. Après avoir porté le 'A' à PyeongChang, on s'attendra à ce qu'il offre un leadership dans ce groupe.

Henrik Tömmernes (Genève-Servette) est un autre homme plus que capable de mener la barque suédoise. Il était le capitaine des Suédois lors du dernier championnat du monde et a mené les Tre Kronor au classement des compteurs à Riga avec 5 (2+3) points en sept matchs. Jonathan Pudas, 28 ans, est un autre revenant du Championnat du monde, fort d'une saison très productive avec Skelleftea, où ses 35 points en 32 matchs lui ont permis de réaliser la meilleure campagne de son histoire en SHL. Il est actuellement le meilleur buteur suédois et quatrième au classement général.

Parmi les nouveaux visages, Linus Hultstrom attire l'attention. Son équipe, le Metallurg Magnitogorsk, occupe une place de choix en KHL, et les 28 points de Hultstrom le placent au septième rang des défenseurs de la ligue. Deux autres joueurs de KHL, Oscar Fantenberg du SKA et Lukas Bengtsson du Dynamo Minsk, font également partie de l'équipe. 

La ligne défensive est complétée par Christian Folin, 30 ans, de Frölunda, vétéran de 244 matchs de NHL avec Minnesota, Los Angeles, Philadelphie et Montréal, et Emil Djuse, des Lakers de Rapperswil-Jona. Tous deux sont prêts à faire leurs débuts dans les tournois internationaux seniors.

L'un des grands défis de la Suède en attaque sera de remplacer la créativité de Linus Omark. En Corée, ses sept passes décisives avaient permis à l'équipe de marquer des buts, mais ce fut la dernière activité internationale du joueur de 34 ans, qui continue de marquer librement avec Lulea. Garpenlöv peut toutefois faire appel à Marcus Krüger (ZSC Lions), dont la dernière participation au hockey olympique remonte à 2014. Le centre de 31 ans a obtenu une médaille d'argent pour ses efforts à Sotchi et peut également se vanter d'avoir remporté les coupes Stanley de 2013 et 2015, ainsi que l'or du championnat du monde en 2017. Il a mis fin à une carrière de 524 matchs en NHL lorsqu'il a quitté les Blackhawks en 2019 pour retourner en Europe, mais Krüger est resté une figure importante avec les ZSC Lions de Zurich, où il porte le "A". Son expérience sera cruciale dans ce tournoi.

La Suède compte également de nombreux joueurs qui participent à leur premier tournoi international, ce qui soulève des questions sur ce que l'on peut attendre de la Tre Kronor à Pékin.

Krüger n'est pas le seul joueur à avoir une expérience olympique. La Suède compte également trois revenants de 2018 parmi ses attaquants. Anton Lander (Zoug) a mené l'équipe en termes de buts à PyeongChang. Le centre de 30 ans a connu une grosse saison en 2018, après ses débuts olympiques avec un triomphe en Coupe Gagarine avec Ak Bars Kazan. Il a également bien joué lors du championnat du monde 2019 en Slovaquie. Son expérience internationale, associée à une solide saison en Suisse avec l'EV Zug, lui vaut une deuxième convocation olympique.

Dennis Everberg, actuellement avec Rögle, a été le seul joueur à figurer dans les deux listes de la Suède lors des Championnats du monde consécutifs de 2017 et 2018. Il est également allé à PyeongChang, où il a inscrit un but et une passe en quatre matchs, mais n'a pas été appelé à un autre tournoi international depuis. Carl Klingberg (Zoug) est un autre revenant olympique, après avoir fait une apparition aux Jeux de 2018.

Le CSKA Moscou fournit deux attaquants à l'équipe de Garpenlöv. Lucas Wallmark a rejoint la KHL cet été après cinq saisons en NHL. Il a mis un certain temps à s'adapter à la vie en Russie, mais il a augmenté sa productivité ces derniers mois et a confirmé une prolongation de contrat d'un an avec les Army Men la semaine dernière. Joakim Nordström a fait un parcours similaire, arrivant à Moscou en provenance de Calgary. Il a souffert d'une blessure quelques semaines seulement après ses débuts au CSKA, mais le joueur de 29 ans, champion du monde 2017, a retrouvé sa pleine forme.

Bien que la Tre Kronor ait largement misé sur l'expérience, il y a de la place pour une étoile montante. Pontus Holmberg, 22 ans, a signé un contrat d'entrée avec les Maple Leafs l'été dernier avant de retourner aux Lakers de Växjö sous forme de prêt. Là-bas, il connaît la saison la plus productive de sa carrière à ce jour, avec 28 (10+18) points en 33 matchs. Il s'agit d'une progression par rapport aux play-offs de la saison dernière, où il avait inscrit 14 (7+7) points en 14 matchs pour aider les Lakers à remporter le championnat suédois. L'appel olympique d'aujourd'hui poursuit sa progression sur la scène internationale après avoir fait ses débuts au championnat du monde la saison dernière.

Max Friberg, champion du monde junior en 2012, était une autre recrue du championnat du monde la saison dernière et l'ailier de 29 ans de Frolunda revient dans cette équipe. Jacob de la Rose apporte une grande expérience de la LNH après sept saisons à Montréal, Detroit et St Louis. Le joueur de 26 ans n'est pas naturellement prolifique, mais pratique un jeu solide dans les deux sens.

La Suède compte également plusieurs joueurs qui participent à leur premier tournoi international. Le capitaine de Färjestad Linus Johansson, 29 ans, et Daniel Brodin (Fribourg), 31 ans, sont peut-être les plus expérimentés d'entre eux. Tous deux ont participé à l'Euro Hockey Tour par le passé. Quant à Mathias Bromé (Davos), 27 ans, ancien ailier de Detroit, il a quelques dizaines d'apparitions en NHL à son actif. Fredrik Olofsson, 25 ans, d'Oskarhamn, complète le tableau.

La sélection suédoise
Gardiens
Magnus Hellberg, HK Sochi (RUS)
Lars Johansson, SKA St Petersburg (RUS)
Adam Reideborn, CSKA Moscow (RUS)
Défenseurs
Lukas Bengtsson, Dynamo Minsk (BLR)
Emil Djuse, SC Rapperswil-Jona Lakers (SUI)
Oscar Fantenberg, SKA St Petersburg (RUS)
Christian Folin, Frolunda Gothenburg
Erik Gustafsson, Lulea HF
Linus Hultström, Metallurg Magnitogorsk (RUS)
Jonathan Pudas, Skelleftea AIK
Henrik Tömmernes, Genève-Servette HC (SUI)
Attaquants
Daniel Brodin, HC Fribourg-Gotteron (SUI)
Mathias Bromé, HC Davos (SUI)
Jacob de la Rose, Färjestad Karlstad
Dennis Everberg, Rögle Angelholm
Max Friberg, Frölunda Gothenburg
Pontus Holmberg, Växjö Lakers
Linus Johansson, Färjestad Karlstad
Carl Klingberg, EV Zug (SUI)
Marcus Krüger, ZSC Lions Zurich (SUI)
Anton Lander, EV Zug (SUI)
Joakim Nordström, CSKA Moscow (RUS)
Fredrik Olofsson, IK Oskarshamn
Gustav Rydahl, Färjestad Karlstad
Lucas Wallmark, CSKA Moscow (RUS)
Head Coach
Johan Garpenlöv


 

Actu précédente et suivante Le "Morning Skate" du mardi 25 janvier Gregory Sciaroni suscite de l'intérêt des SCL Tigers
Derniers résultats
di 01.05.22 - 3 - 1
voir tous les résultats
Fil actualités en continu
Derniers articles
Classement
1 EHC Kloten 52 j 132 pts
2 ZSC Lions 54 j 102 pts
3 EV Zoug 52 j 100 pts
4 HC Fribourg-Gottéron 51 j 94 pts
5 SC Rapperswil-Jona Lakers 52 j 94 pts
6 HC Davos 51 j 88 pts
7 Genève-Servette HC 52 j 88 pts
8 Lausanne HC 51 j 87 pts
9 EHC Biel-Bienne 52 j 87 pts
10 HC Lugano 52 j 76 pts
11 HC Ambri-Piotta 52 j 66 pts
12 SC Bern 52 j 65 pts
13 SCL Tigers 50 j 35 pts
14 HC Ajoie 51 j 26 pts
voir le classement détaillé
Partenaires
Derniers tweets