La Suisse entre fierté et énorme déception

27/05/2022 à 07:06:56Planète Hockey / Philippe Ducarroz   source : IIHFArticle vu 988 fois
© Photo Hockey Center/Cap/SIHF

IIHF

Suisse vs États-Unis (0-3)

Dur, sec, brutal!

Pas de surprise au coup d'envoi de ce quart de finale avec le retour de Leonardo Genoni dans la cage et l'alignement d'Andrea Glauser en défense en lieu et place de Christian Marti, reparti dans les tribunes. Du côté des Etats-Unis, où l'on déplore toujours la blessure de deux arrières, on n'aligne donc que trois paires défensives (avec un attaquant, Riley Barber, pour faire le nombre) et quatorze joueurs à vocation offensive.

En résumé? L'équipe des États-Unis a marqué deux fois dans le premier tiers, s'est accrochée dans le deuxième et a fermé les accès dans le troisième pour éliminer les Suisses jusqu'alors invaincus. Dur, sec, brutal.

Comme on pouvait l'imaginer suite à ses dernières prestations, le gardien de but Jeremy Swayman a fait la différence pour les États-Unis. 33 tirs arrêtés, il a été parfait. C'est lui qui a permis à son équipe de ne pas être rattrapée par une Suisse dominatrice en deuxième période.

Mais Swyman n'est pas seul: le capitaine Seth Jones, par exemple, a enregistré un temps de glace impressionnant de 29'41" (un demi-match!), en étant présent dans toutes les situations-clés et en aidant l'équipe à garder son calme. Ou quand le talent ne s'invente pas...

On se sent bien, a déclaré Jones au site de l'IIHF. Nous en profitons en ce moment. Notre alignement a très bien joué en haut et en bas. C'était un gros effort d'équipe. Nous avons plutôt bien exécuté notre plan de match. C'est une question de défense d'équipe. Les attaquants reviennent et nous facilitent la vie, et notre gardien de but, je ne peux pas en dire assez sur "Swayzs". Il a fait de grands arrêts quand nous en avions besoin.

Nous sommes excités à l'idée de retourner [à Tampere] et de nous battre pour une médaille. Nous n'avons pas été très bons contre la Finlande la dernière fois, alors nous profitons de ce soir et nous serons prêts pour le prochain match.

La Suisse de 5 buts/match à... zéro

Les Suisses se sont donc présentés au coup d'envoi de ce quart de finale avec sept victoires consécutives et une moyenne de près de cinq buts inscrits par match, mais ils n'ont pas su profiter de leurs occasions. Les États-Unis, quant à eux, n'ont marqué que 18 buts en sept matchs, soit le plus petit total parmi les quarts de finalistes. Mais ils ont réussi à tenir leur deux buts d'avance marqués en première période.

Évidemment, les Suisses ont fait un bon tour préliminaire sans perdre un match, a déclaré Ryan Hartman. Nous savions que ce serait une bonne bataille, mais nous avons pris l'avantage très tôt et cette glace a tendance à se dégrader au fil des minutes. Il est difficile de marquer plus tard dans le match. Nous avons donc beaucoup insisté sur ce point.

C'est sûr que nous sommes déçus, relevait Nico Hischier. Nous avions beaucoup d'espoirs en venant ici. C'était un match frustrant. La rondelle ne veut pas entrer. C'est tout à leur honneur des Américains, ainsi qu'à celui de leur gardien de but. Ils ont bien joué. Nous devons juste trouver un moyen de gagner ces matchs. Ce n'est pas la première fois que nous nous trouvons dans cette situation.

Pendant ce tournoi, nous avons eu quelques premières périodes qui n'étaient pas très bonnes. Si nous jouons mieux en première période, nous nous donnons une chance de gagner des matchs de hockey. Peu importe les résultats de la phase de groupe. Au final, c'est ce match qui compte et nous l'avons perdu. Nous devons en tirer les leçons.

La Suisse championne du monde... des autobuts!

Ainsi après 2019 à Kosice, 2021 à Riga et en février dernier à Pékin aux Jeux Olympiques, la Suisse quitte une compétition majeure dès le stade des quarts de finale. Pour des deux derniers tournois, l'objectif était clairement affiché, et pas par la presse, par la Fédération: une demi-finale.

L'échec est donc incontestable et pour couper à toute tentative de pression supplémentaire, le chef des équipes nationale Lars Weibel s'était empressé, avant le match, de confirmer Patrick Fischer dans ses fonctions.

La question de base est de savoir ce que le sélectionneur national aurait pu faire de plus ou mieux pour propulser la Suisse encore un peu plus haut dans le tournoi. À notre sens, pas grand chose. Tout au plus pourrons-nous regretter un ou deux choix discutables dans sa sélection définitive.  

Au vu des circonstances, la présence de Killian Mottet (pour compenser la présence énergique du blessé Tristan Scherwey) et de Romain Loeffel (pour offrir une deuxième option intéressante en situation spéciale) n'auraient pas été inutiles. Un ou deux autres arrières, clairement, ont été dépassés par le niveau international requis. Mais rien de bien spécial à l'heure du bilan.

En souriant jaune, on dira aussi que notre équipe nationale est au moins championne du monde de l'autobut (il y en a eu un supplémentaire, hier, d'un coup de patin involontaire de Calvin Thürkauf). Plus sérieusement, on a aussi le sentiment que l'équipe de Suisse s'est bien établie dans le haut du panier mondial. À condition qu'elle puisse bénéficier de ses joueurs NHL. Question de réservoir...

Et maintenant?

Le parcours fut magnifique, même (et surtout?) dans l'adversité. La Nati gagne des matchs qu'elle perdait par le passé. Elle s'est trouvée une légitimité internationale (pour preuve le désir venu d'outre-Atlantique de la faire participer à une prochaine Coupe du Monde et son accession à l'Euro Hockey Tour!), profitant il est vrai aussi de l'absence de la Russie.

Aujourd'hui, il est clair que la Suisse a fait un gros pas en avant (sur la glace, mais aussi dans les têtes). Reste à voir ce que l'avenir - assez proche finalement - lui réserve avec deux situations qui nous inquiètent un peu il est vrai: le peu de performances des sélections U20 et U18 (ça se verra cruellement au prochain repêchage) et l'augmentation à six étrangers dans notre National League.

Actu précédente et suivante WC 2022 - L'ordre des demi-finales de samedi NHL - Les résultats de la nuit et tous les buts en vidéo

Autres actualités

Derniers résultats
di 01.05.22 - 3 - 1
voir tous les résultats
Fil actualités en continu
Derniers articles
Classement
1 EHC Kloten 52 j 132 pts
2 ZSC Lions 54 j 102 pts
3 EV Zoug 52 j 100 pts
4 HC Fribourg-Gottéron 51 j 94 pts
5 SC Rapperswil-Jona Lakers 52 j 94 pts
6 HC Davos 51 j 88 pts
7 Genève-Servette HC 52 j 88 pts
8 Lausanne HC 51 j 87 pts
9 EHC Biel-Bienne 52 j 87 pts
10 HC Lugano 52 j 76 pts
11 HC Ambri-Piotta 52 j 66 pts
12 SC Bern 52 j 65 pts
13 SCL Tigers 50 j 35 pts
14 HC Ajoie 51 j 26 pts
voir le classement détaillé
Partenaires
Derniers tweets