Les commotions: une catastrophe pour les joueurs

24/03/2018 à 12:46:19Planete Hockey / BM   Article vu 3 951 fois

Une revue médicale spécialisée au Canada, "The Journal of Neurotrauma", s'est penchée sur le problème des commotions dans une étude intitulée "The Short‐Term Impact of Concussion in the NHL : an Analysis of Player Longevity, Performance, and Financial Loss" dont le titre veut déjà tout dire.

Ses auteurs sont un orthopédiste de Cleveland, et un étudiant en médecine, de l’Université Baylor à Houston.



Le contenu de cette étude tend à démontrer qu'une commotion cérébrale n’est pas une blessure qui « peut-être » nuira à leur qualité de vie dans 20 ou 25 ans. C’est une atteinte qui a des effets presque immédiats dans la vie d'un hockeyeur. Ainsi, les joueurs touchés voient leurs performances et leur salaire diminuer, en plus de les voir perdre de précieuses années de carrière.

Cette étude s'est intéressée aux 2'194 joueurs ayant disputé au moins une saison complète (41 matchs et plus) dans la NHL entre 2008 et 2017. En voici les passages les plus significatifs :

- Durant ces 9 saisons, 309 joueurs de la NHL ont subi 399 commotions cérébrales qui ont été publiquement établies comme telles par les équipes ou les joueurs.

- Le groupe des joueurs commotionnés a été comparé au groupe de joueurs ayant eu la chance d’éviter ce type de blessure grâce à la « courbe des survivants Kaplan-Meier ». C’est un modèle scientifique utilisé dans plusieurs domaines, que ce soit pour mesurer le taux de survie des patients après avoir reçu un certain type de traitement, pour mesurer la durée de vie de certaines pièces mécaniques ou pour établir combien de temps mettra un chômeur, en moyenne, à trouver un nouvel emploi.

- Un an après avoir subi une commotion, un joueur a 65 % de chances d’avoir conservé un poste en NHL par rapport à un non-commotionné.

- Trois ans après avoir subi une commotion, un joueur à 35 % des chances d’avoir conservé un poste en NHL par rapport à un non-commotionné.

- Cinq ans après avoir subi une commotion, les chances du commotionné chutent à 14,6 %, comparativement à 43,7 % pour les non-commotionnés !

- La carrière des hockeyeurs participant au protocole de commotions cérébrales de la NHL se termine en moyenne 2,1 saisons après la blessure.

- Les joueurs ayant subi des commotions ont encaissé des pertes salariales annuelles moyennes de USD 390 000 lors du premier contrat négocié après avoir subi une commotion cérébrale. Les joueurs de l’autre groupe, toutes positions incluses, ont vu leur salaire moyen progresser. Les contrats des commotionnés étaient aussi plus courts, de près d’une saison, en moyenne.

- Les joueurs ayant subi plus d’une commotion cérébrale ont vu leur rémunération chuter de façon encore plus importante.

- Les joueurs de centre ont vu leur production offensive décliner de 4,2 points la saison suivant leur commotion

- Les ailiers ayant subi une commotion ont affiché une production offensive inférieure de 3,2 points la saison suivante

- Les gardiens commotionnés ont remporté en moyenne 8,4 victoires de moins par saison et ont accordé 19,3 buts de plus que les non-commotionnés.

La conclusion de cette étude est que le taux de survie professionnelle, bien plus bas, des joueurs commotionnés, suggère que ces blessures ont des conséquences sous-évaluées quant à la capacité des joueurs de poursuivre leur carrière à court terme.

Certes, de multiples facteurs influencent la longévité, la production et la rémunération des joueurs. Mais comme les courbes d’âge des deux groupes sont à peu près identiques, il semble, aux yeux des auteurs, cair qu’une commotion cérébrale a des effets assez immédiats dans la carrière d’un joueur et au sein d’une équipe.

La 2ème conclusion de cette étude, c'est qu'il faut que tant les joueurs que les dirigeants se penchent rapidement sur ce problème.

 

Actu précédente et suivante Le visage de Thurgovie se précise, El Assaoui reste SWHLA finale:les Zürichoises championnes de Suisse

Commentaires

Autres actualités

Derniers résultats
di 17.02.19 - 4 - 3 tab
di 17.02.19 - 1 - 3
voir tous les résultats
Fil actualités en continu
Derniers articles
Classement
1 CP Berne 43 j 92 pts
2 EV Zoug 43 j 90 pts
3 Lausanne HC 44 j 74 pts
4 SCL Tigers 44 j 73 pts
5 HC Bienne 44 j 68 pts
6 HC Ambri-Piotta 43 j 67 pts
7 HC Fribourg-Gottéron 44 j 65 pts
8 ZSC Lions 44 j 65 pts
9 HC Lugano 43 j 63 pts
10 Genève-Servette HC 45 j 63 pts
11 HC Davos 43 j 37 pts
12 SC Rapperswil-Jona Lakers 44 j 29 pts
voir le classement détaillé
Partenaires
Derniers tweets