Lettonie: comment se séparer d'un assistant gênant

30/07/2021 à 00:17:10Philippe Ducarroz   Article vu 1 707 fois
© Photo LHF - Artis Abols

À moins d'un mois du tournoi de qualification olympique à Riga, la Lettonie a réussi un autogoal... à la française. Or justement, le billet pour les prochains Jeux devrait se disputer entre Lettons et Français. Si les Tricolores - et là on parle plutôt des footballeurs - ont souvent réussi à se fabriquer des polémiques finalement fort dommageables, la Fédération lettone n'a pas manqué son coup non plus.

L'information toute sèche d'abord: Harijs Vitolins remplace Bob Hartley, l'Ontarien à la tête de l'équipe nationale depuis le 19 décembre 2016. Avec effet immédiat! En gros, le champion de KHL refuse de libérer son entraîneur à la même période que le tournoi préolympique, car le champion de Russie est engagé à St. Petersburg dans un tournoi... de préparation. Du coup, la Fédération lettone se fâche, mais se trouve désemparée. Voire un tantinet vexée.

Car, du côté de Omsk, méritant ou pas, Bob Hartley est d'abord là pour faire gagner son équipe. Le "niet" des dirigeants russes définitivement scellé, c'est l'assistant de Hartley qui semblait devoir, ce fut déjà le cas par le passé, assurer l'intérim letton (comme lors de la dernière Deutschland Cup notamment). Artis Abols est même, en l'absence de Hartley, le responsable du stage de préparation de l'équipe cet été. Seulement voilà: c'est au tour de la Fédération d'avancer un "non" cinglant à cette hypothèse, fragilisant totalement la position d'un homme qui semble être - finalement - la cible de ce méli-mélo.

"Nous avons besoin d'un coach expérimenté qui unisse l'équipe!", avance-t-on dans les couloirs du pouvoir, déclaration relayée par notre collègue Marc Branchu. D'où le choix de Vitolins. Bref, Artis Abols - ex-coach en chef, pourtant, de Lada Togliati et du Dinamo Riga où il remplaça un certain Pekka Rautakallio - ne fait pas l'affaire sans raison apparente. Premier sujet d'étonnement. 

Ne pas confier l'équipe à Artis Abols, l'assistant de Bob Hartley? Choix discutable rugissent certains suiveurs. Des commentateurs se sont même empressés d'évoquer une méthode mafieuse.

Choix discutable se sont empressés de rugir certains suiveurs. Des commentateurs ont même été jusqu'à parler de méthode mafieuse pour écarter Abols. Car en matière d'expérience, Vitolins en à revendre, mais pas comme coach principal. En cherchant bien, on lui a trouvé deux saisons à Oberthurgau (2e ligue helvétique), une saison et demie au Dynamo Moscou (il a été viré en cours de route) et une demi-saison à Davos (NL) en remplacement d'Arno del Curto. Par contre, il empile les postes d'assistant avec la Lettonie, la Russie ou encore St. Petersburg (KHL).

On peut aussi se demander pourquoi la Fédération a été aussi prompte à se débarrasser de Bob Hartley qui a tout de même mené sa modeste sélection à la victoire face au Canada (!) 2-0 lors du dernier championnat du monde. Rien ne doit sortir des vestiaires, rien ne sortira des bureaux de l'organe faîtier. Bob Hartley, lui, ne peut guère s'avancer sur le chemin de la polémique en défendant son assistant. Tout juste s'est-il fendu d'une réponse sur son compte Facebook signalant qu'il était très déçu de devoir quitter l'équipe.

Alors, a-t-on utilisé le prétexte Hartley pour définitivement écarter Artis Abols? L'aura de ce dernier est fortement mise en doute depuis que le Dynamo Moscou a annoncé à Oleg Znarok (l'ex-coach de la Lettonie avant Hartley), candidat pour reprendre l'équipe, qu'en aucun cas Abols ne pourrait l'accompagner dans son staff. Ça sent vaguement l'acharnement. Aujourd'hui, on ne sait même pas encore si Abols restera l'assistant de Vitolins.

Pire: si Vitolins qualifie son équipe pour le tournoi olympique, on lui a promis qu'il resterait le coach principal jusqu'à Pékin. Ça ressemble beaucoup à un coach de paille quand même. Voilà qui barrerait définitivement tout espoir de revoir Bob Hartley à la bande des Lettons, ce qui, un moment, a été semble-t-il envisagé par quelques irréductibles... qui n'ont pas - étonnamment? - reçu le soutien escompté.

Lorsque le vent a commencé à tourner, Hartley se trouvait chez lui, au Canada, en train de finaliser un livre écrit en collaboration avec son ami Guy Bourgeois et qui sortira prochainement aux Éditions de l'Homme. Mais ça, c'est une autre histoire...

 

Actu précédente et suivante Les Ticino Rockets ont mis sous contrat un étranger Columbus: énorme contrat pour Zach Werenski
Derniers résultats
ve 17.09.21 - 1 - 4
ve 17.09.21 - 8 - 1
ve 17.09.21 - 5 - 3
ve 17.09.21 - 2 - 1 ap
ve 17.09.21 - 3 - 5
ve 17.09.21 - 5 - 2
voir tous les résultats
Fil actualités en continu
Derniers articles
Classement
1 EV Zoug 5 j 14 pts
2 HC Bienne 5 j 14 pts
3 HC Ambri-Piotta 4 j 8 pts
4 ZSC Lions 4 j 8 pts
5 HC Fribourg-Gottéron 4 j 7 pts
6 HC Davos 3 j 6 pts
7 HC Lugano 4 j 6 pts
8 Genève-Servette HC 4 j 6 pts
9 SCL Tigers 4 j 4 pts
10 CP Berne 5 j 3 pts
11 Lausanne HC 3 j 2 pts
12 HC Ajoie 3 j 0 pts
13 SC Rapperswil-Jona Lakers 4 j 0 pts
voir le classement détaillé
Partenaires
Derniers tweets