Women's League - Coup d'envoi demain!

17/09/2021 à 17:20:40Planète Hockey / RÉD   source : SIHFArticle vu 608 fois

Le championnat de Women’s League débute véritablement demain. A l’aube de la saison olympique 2021/22, les rapports de force semblent s’être quelque peu resserrés, mais les favoris restent les mêmes. On en a déjà eu une première preuve: le HC Ladies Lugano et le SC Reinach ont pris un peu d’avance en donnant le coup d’envoi de la saison régulière le 11 septembre déjà. Championnes en titre, les Tessinoises ont envoyé un signal clair à la concurrence en s’imposant sur le score fleuve de 9-0.

Presque toutes les équipes de Women’s League ont connu des changements significatifs en amont de la nouvelle saison. Ainsi, les Championnes en titre de Lugano ont perdu la meilleure pointeuse de la ligue Michelle Kärvinen (KRS Vanke Rays) et l’internationale Noemi Rhyner (Lulea HF). De plus, le destin d’Evelina Raselli, elle aussi internationale et pilier important du club, est encore incertain. Elle pourrait quitter le Tessin pour rejoindre l’Amérique du Nord. Ces pertes importantes ont été compensées notamment par les nouvelles mercenaires Sidney Morin (USA) et Ronja Mogren (SWE). La défenseuse Morin comptabilise déjà cinq points suite au premier match contre Reinach.

Finalistes la saison passée, les ZSC Lions Frauen enregistrent, pour leur part, l’arrivée de deux joueuses de l’équipe nationale. Dominique Rüegg a quitté la Suède pour retrouver son club d’origine et Sinja Leemann rejoint le « Z » en provenance du mouvement juniors des SCRJ Lakers. Ces transferts illustrent les ambitions des Zurichoises, qui entendent progresser encore durant cette saison, et ce, malgré un collectif légèrement mois étoffé que l’année précédente.

Pour leur deuxième saison de confirmation, les Thurgau Indien Ladies devront faire sans leur meilleure pointeuse, l’internationale Phoebe Staenz, qui a repris le chemin de la Suède. Les médaillées de bronze de la saison passée misent sur un panachage de jeunes pousses et de joueuses expérimentées, comme l’Autrichienne Eva Beiter-Schwärzler, qui fait son retour en WL après quelques années d’absence.

Le EV Bomo Thoune s’est lui aussi renforcé. Les sœurs Julia et Stefanie Marty sont arrivées de Reinach, apportant toute leur précieuse expérience. Avec dans leurs rangs l’internationale française Betty Jouanny et des joueuses de renom comme Laura Zimmermann, qui avait marqué le but décisif en quart de finale des Mondiaux, les Thounoises auront certainement une carte à jouer. Il sera intéressant de voir comment le départ de la gardienne de l’équipe nationale Saskia Maurer pour l’Amérique du Nord pourra être compensé.

Les objectifs de la Neuchâtel Hockey Academy restent ambitieux. Le club vise ni plus, ni moins, la qualification pour la finale. Cette année, le noyau dur de l’équipe est complété par les Canadiennes Coralie Larose et Shelby Wood, en provenance du championnat universitaire nord-américain NCAA. De plus, Neuchâtel peut s’appuyer sur un large réseau d’équipes des divisions inférieures du hockey sur glace féminin suisse.

Le SC Reinach se trouve en pleine transition. Le club entend professionnaliser ses structures et miser davantage sur des talents de la région. Les conséquences des différents départs sont difficiles à évaluer. Pour cette jeune équipe, la saison sera très certainement riche en enseignements.


Ce qu'il faut encore savoir

  • La saison régulière se joue sous forme de cinq tours au niveau national, chacune des six équipes jouant 25 matchs.
  • Les équipes classées aux rangs 1 à 4 au terme de la saison régulière jouent les play-offs (au meilleur des cinq matchs).
  • Les équipes classées aux rangs 5 et 6 au terme de la saison régulière jouent les play-out (au meilleur des cinq matchs).

Le champion suisse de SWHL-B passe directement en WL pour la saison 2022/23, tandis que le vice-champion joue une série de qualification pour la ligue contre le perdant des play-out de WL. Si le champion de SWHL-B ne souhaite pas être promu, le vice-champion est promu directement et aucune équipe de WL n’est reléguée. Si ni le champion, ni le vice-champion de SWHL-B ne souhaitent être promus, il n’y aura aucune équipe de SWHL-B promue en WL et aucune équipe de WL reléguée en SWHL-B.

Le calendrier des matchs 2021/22 sera interrompu à deux reprises. En principe, aucun match ne sera joué du 7 au 21 décembre en raison de l’Universiade d’hiver à Lucerne. La WL observera également une pause du 22 janvier au 20 février 2022 en raison des Jeux Olympiques à Pékin.

Cinq équipes sur six jouent avec obligation de certificat Covid-19

L’extension de l’obligation de certificat Covid-19 concerne également la Women’s League. Cinq des six équipes joueront leurs matchs à domicile avec obligation de certificat Covid. Seul Bomo Thun jouera ses matchs à domicile sans obligation de certificat, étant donné que la KEB Thun est considérée comme une patinoire en plein air.

Actu précédente et suivante ZUG - Retour au jeu de Lander et Kreis? Bienne: Forster tape dans le mille ce soir!

Autres actualités

Derniers résultats
ma 19.10.21 - 7 - 5
ma 19.10.21 - 1 - 3
ma 19.10.21 - 5 - 3
ma 19.10.21 - 3 - 2
voir tous les résultats
Fil actualités en continu
Derniers articles
Classement
1 HC Fribourg-Gottéron 16 j 38 pts
2 HC Bienne 16 j 33 pts
3 HC Davos 14 j 28 pts
4 ZSC Lions 15 j 26 pts
5 EV Zoug 13 j 25 pts
6 HC Ambri-Piotta 15 j 24 pts
7 SC Rapperswil-Jona Lakers 15 j 22 pts
8 HC Lugano 16 j 22 pts
9 SCL Tigers 16 j 18 pts
10 Lausanne HC 14 j 17 pts
11 CP Berne 15 j 17 pts
12 Genève-Servette HC 15 j 12 pts
13 HC Ajoie 14 j 9 pts
voir le classement détaillé
Partenaires
Derniers tweets